31 juillet 2010

avec nous, c'est où on veut quand on veut...

Bon il y aura la suite de notre periple japonais bien sur... Kyoto, Osaka. Ca prend forme dans ma petite tronche. Et les photos aussi hein.
Mais pour le moment c'est  juste pour vous tenir informes de la suite qui vient juste de se decider: On se casse faire La Java!!!! HYHAAAA!
On s'envole le 5 Aout d'Osaka pour Jakarta (Ile de Java- Indonesie)
La Chine initialement prevue se complique de par ses inondations.
Le Nepal est assailli d'eboulements de terrains et d'epidemies a cause de la pluie incessante.
Alors comme on ne veut pas non plus se faire un plan galere on a choisit l'Indonesie, nous avions passes 15jours de jungle sur l'ile de Sumatra il y a 2ans, moments forts memorables.
Pourquoi pas y retourner hein?
C'est pas cher, le climat est plus clement, de quoi profiter...

La suite dans le prochain epidose!!!!

Posté par la-raconteuz à 03:46 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


27 juillet 2010

le camp "free kids"

Nous venons de reprendre la route pour 1 ou de nuits de repos dans un temple a Takayama. Ville typique de l'ancien Japon, ses ruelles avec ses habitations tout en bois, ses devantures, ses petits ponts... Le temple est amenage en auberge de jeunesse, on y apprecie le calme et l'intimite qui commencait a nous manquer depuis notre aventure dans la communaute.

Le camp s'est tres bien passe, il ne s'agissait pas d'enfants defavorises ou meme turbulents, juste des petits citadins from Tokyo: 7 garcons, 2 filles de 6 a 12 ans. Tous tres matures et tres autonomes pour leur age, s'adaptant tres vite aux conditions du camp ecologique. L'association Free Kids met un point d'honneur a l'ecologie et a l'entraide, la vie en communion avec la nature et ce qu'elle nous offre. Ce qui nous a valu des journees chargees et tres enrichissantes. Reveil a 6h, cours de yoga et meditation au milieu du camp. Ensuite atelier "bambou rice": on coupe des bambous pour en faire des plats afin que le riz cuise a l'interieur sur le feu de camp. Tres interressant de ne se servir que de ce que la nature nous apporte mais la preparation du petit dej nous prenait plus de 2heures. Les enfants n'avaient pas l'air de souffrir des gargouillis de leur ventre, que nous pauvres woofers avions du mal a faire taire. Nous avons triches, j'avoue, on descendait a la maison le matin pour un thermos d'eau chaude afin de nous ravitailler vite fait en the et cafe. Au niveau de l'hygiene, dur dur. Pas d'eau courante que celle de la riviere, donc pas de douche. Et en ce qui concerne les toilettes, un trou dans une cabane au dessus d'une bassine. Mais apres 3jours et pres de 20 utilisateurs il fallait vraiment avoir envie d'y aller.

Les enfants sont restes tres distants envers le staff international, de par la barriere de la langue et de par leur timidite exacerbee. Ils ne connaissent pas les calins, pas les bisous, ca ne se fait pas ici de cajoler un enfant qui pleure, on lui parle juste. Un soir, une des petite se met a hurler, pleurer...sa maison lui manquait et bien le staff japonais ne l'a pas caliner. Ils ont attendu qu'elle se calme, ce qui a fini par arriver de toute facon , mais quand meme, un calin aurait ete efficace plus rapidement je pense. J'ai vraiment eu du mal avec ca, je me suis permis quelques mains sur la tete comme signe de tendresse, surtout envers Tabito, le plus jeune et le petit chouchou de tout le staff, il etait trop craquant! Nos chers bambins nous ont egalement prepares un repas avec les legumes que nous avions recoltes dans les jardins de Free Kids (jardins que nous avions si laborieusement elagues!) lors d'une course d'orientation. Il fallait les voir magner les couteaux (limite des haches!!!) Du haut de nos angoisses occidentales nous sommes restes le plus pres possible de leur mimines pour eviter les accidents, qu'il n'y a pas eu d'ailleurs. Les petites filles (6 et 8 ans) magnaient les couteaux comme de vrais petits chefs: claclcaclac!!! Hallucinant! Meme moi je coupe pas aussi vite!

Nous avons aussi pu profiter de la fraicheur de la riviere pour des petites baignades, et de la nuit pour un mini safari afin de leur faire decouvrir les vers luisants. Tabito ne tenait plus debout mais voulait trop continuer, il disait que c'etait son premier safari!!! Il y avait aussi un gentil monsieur qui leur a appris a fabriquer des flutes en bois et autres accessoires. Mais avec la fatigue, nous n'avons meme pas pu profiter du feu de camp pour une soiree musique et danse. Tout le monde etait epuise et se couchait des 21h, nous aussi d'ailleurs.

Au moment des au revoir: rien de special, quelques "good bye" et signes de mains. Tres rude! Toujours du mal avec les signes d'expressions de cette culture. Moi qui suis si tactile et expressive!

Nous avons clos le camp par une soiree a l'onsen du village offerte par l'association, elle fut la bienvenue. De l'eau, du vrai savon et shampoing! Wouaw! Puis nous sommes retournes a la joyeuse maison, autour de la table, sake et bieres etaient au rendez vous, ce qui a deride les esprits entre staff international et japonais. Il aurait fallu commencer par ca. Chacun n'avait plus peur de se lancer en anglais, de parler de son parcours, echange de photos, adresses mail et autres. Nous avons passes un super moment, fiers d'avoir participer a cette reussite sans accrocs. De vrais paroles qui ont completes les sourires et autres regards qui nous ont permis de nous comprendre lors du camp.

Et en ce qui concerne les aventures, parce qu'il y en a toujours... Karim fut la cible de gros moustiques (pas que lui d'ailleurs) lors du camp. L'homme ne voulant accepter que je le pulverise de mes produits beaucoup trop toxiques a son gout. Il s'est fait exploser les pieds, c'est gonfle comme pas permis, jusqu'aux mollets, il souffre et peut a peine marcher. Ce qui nous a permit de visiter le centre medical de Takayama des notre arrivee hier. Par chance Bouddha a mis sur notre route une femme qui parlait anglais et qui a pu tout expliquer au Doc. Creme, medocs et autres pendant 3 jours, et ouf' depuis ce matin ca commence a se resorber. Les maraboutages bio de la communaute ne suffisaient vraiment pas! Moi qui n'ai pas lache mes produits toxiques de tout le camp n'ai eu que 3 piqures, chez moi aussi c'est tout gonfle et tres douloureux, alors je n'ose pas imaginer ce que Karim doit ressentir. Par contre, je n'avais pas de repulsif a frelon...et bah dommage! Je me suis fait piquer sur le petit riquiqui par cette putain de merde de bestiole. Cris, larmes, la totale. Entre la fatigue, la douleur qui s'est propagee dans tout le pied et qui montait severe et la trouille, ce fut de trop! Surtout qu'a notre arrivee a la communaute, on nous a bien mis en garde, une piqure ca va, 2 bonjour les degats. On n'echappe pas a une allergie tres violente qui necessite hospitalisation d'urgence!!! Mais Kero a degaine son aspi-poison et en 20 minutes j'etais a nouveau sur mes deux guiboles, le sourire aux levres.

Nous avons quittes la folle communaute hier matin, le coeur gros, ravis de ces belles rencontres. Une cargaison de calins que nos nouveaux amis japonais ont testes. Ils ne savaient pas trop comment s'y prendre, un peu genes, tres touchants! Moi bien sur, grosses larmes pour pas changer! Trop d'emotion. Sara et son petit lou Noah (Danemark) et Dinko (bulgarie) sont partis en meme temps que nous. Reste Ashley et Trina (usa) pour encore quelques jours. Nous avons donc repris les sacs. Sacs qui sont de plus en plus  lourds d'ailleurs. Notre nouvel ami Johnny (un benevole de l'association) nous a charge de cadeaux, souvenirs. Adorable. Trop adorable. Mais TROP en fait! Le peu de temps qu'on a eu de libre durant la semaine il ne nous a pas lache, il fallait qu'on chante du Edith Piaf et autres avec lui. Il voulait tout faire pour nous. Mais il est toujours dans l'exces. Par exemple le matin de notre depart, avec Sara et Dinko, on etait tous tres fatigues, tristes, en vrac. On nous depose a la station de bus et HOP qui c'est qu'y nous attend??? Johnny! Il avait fait des sandwichs, avait fait les itineraires de chacuns avec les differents changements de train et tout le tintouin. Il nous a offert une bouteille de vin, du savon, du shampoing, des coupes ongles... Il etait tout tremblant, tout transpirant. Vous devez me trouver bien cruelle de parler de lui comme ca, puisque ses attentions sont tellements gentilles. Mais on a tous ete saoule, vraiment. Meme Karim alors c'est pour dire! Il est vraiment a l'oppose des autres japonais. Un extraterrestre ce Johnny. Il a voulu qu'on le rebaptise d'un prenom francais. Johnny etant un nom que d'autres etrangers lui ont donne. J'ai opte pour Arthur, il etait tout content et ca lui va comme un gant!

Alors oui, nous sommes ravis de ce petit moment de repit avant d'attaquer la suite. Mais il y a du changement dans la suite. Nous devions arriver hier chez Nanako, notre nouvelle famille, mais vu nos etats (fatigue et gros bobos de Doudou) j'ai voulu repousser la date de 2 jours. Bon, bah du coup on ne repousse rien du tout, on s'est fait vire!! Vires d'un emploi benevole fallait le faire!! Il est trop en colere contre nous, il avait du travail qui nous attendait...et c'est la ou ca coince! Il etait pas a 2 jours pres. Mais le travail! Haaa! Surement un qui voulait juste de la main d'oeuvre pas chere, contre un bol de riz! Alors tant pis, et tant mieux au contraire. Merci Bouddha de nous l'avoir enleve de notre route.

Nous sommes donc en pleine reflexion sur la suite. On continue pour le meilleur et pour le pire...

Posté par la-raconteuz à 06:12 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

21 juillet 2010

--ou l'incoherence de la communaute-- (woof 2)

Nous avons finalement trouves un chauffeur pour nous ravitailler en bieres et en fruits surtout. Quand je dis "nous" je ne parle pas que de Karim et moi mais nous autres woofers. Les liens se tissent et la bonne ambiance aide a supporter cette maniere de vivre. Non pas que la vie en autarcie nous deplaise, bien au contraire, mais il se trouve que nous sommes ici, comme je l'ai precedement dis, pour aider des enfants defavorises. Tout le personnel encadrant fait de son mieux mais il y a un nombre d'incoherence dans cette association, qui serait qualifiee d'illegale en France. Je m'explique:
Nous, woofers, avons ete recus avec bon nombre de regles a respecter: le reveil a 6h, le recurage de la maison, la priere du matin et du soir, l'alimentation minimum qui symbolise le bien etre du corps pour la sagesse de l'esprit... Un tas de choses. On respecte bien sur, on s'applique, on travaille dur sur l'elaboration du camp et sur l'elagage du potager, le tout sans rechigner . Mais nos chers bambins font litteralement ce qu'ils veulent et quand ils veulent. Ils ne mangent pas le sacro-saint bol de riz mais ont des boites de gateaux, pizzas et autres cochonneries, ne font pas le menage dans leur chambre qui ressemblent a un champ de bataille, prient ou pas...selon ou ils se trouvent au dit moment de rassemblement. Ne sont pas du tout respectueux envers les adultes referents et nous woofers. Pour l'anecdote, l'ami bulgare se nomme "Dinko" et les enfants l'apellent "Tchinko" ce qui veut dire "bite"! Il est ici depuis deja 15jours et pete un cable. Ils sont en ce moment meme en train de crever l'abces autour de la table, apres avoir reclame un eventuel respect de leur part aupres des "adultes". Mais ici, aucun adulte ne joue son role de "guide"! Hier soir, ce fut mon tour de subir leur attitude. Je me trouve dans la salle de bain, a 4 pattes avec mes bassines tentant de rincer le vinaigre qui fait office de shampoing, bref... Une gamine (15ans) ouvre la porte, que bien sur je n'avais pas ferme a cle (claustrophobie quand tu nous tiens...) en soit rien de tres grave. Je ferme donc a cle et la voila qui bourrine comme une barjo de la poignee en hurlant et en rigolant. Personne ne reagit, pas d'excuse.
Nous avons donc du mal a comprendre comment ces enfants vont pouvoir s'en sortir sans barrieres, sans limites...ils vivent dans un endroit qui pronent le respect et la tolerance et font tout le contraire. Nous devons eteindre les feux a 22h30, et vu notre reveil aux aurores on ne se fait pas prier et eux font les zouaves dans le salon jusqu'a pas d'heure, nous empechant de dormir bien sur. Et encore une fois personne ne leur dit de la mettre en veilleuse.
On tache de rester a notre place et de ne pas interagir avec leurs manieres educatives, mais j'avoue etre perplexe quant a notre role a tenir ici.

Posté par la-raconteuz à 14:13 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

19 juillet 2010

woof (2eme famille)

Nous voila dans notre nouveau chez nous: une association, que dis-je une communaute!!!
Nous allons aider a organiser un camp-ecologique avec des enfants. Nous sommes dans une maison immense, que de bois, d'escaliers, de portes coulissantes, des livres partout, ouverte sur la vegetation environnante. Pleins de nationalites sont presentes: bulgarie, danemark, etats unis, japon et nosu petits francais... un joli melange!!! A fond dans l'environement, l'ecologie, la recycle, la recup, le composte...la meditation, l'echange, l'entraide.
On vient juste de poser les bagages dans nos chambres separees. Il y a des enfants un peu partout...Nous dormirons sur le camp vendredi et samedi, avec bons nombres d'activites...ca va danser, chanter, jouer! J'adore. Hormis le planning qui a l'air bien charge: debout a 6h du mat!!!! Arf' 
Une bonne semaine en perspective je pense... comme des manouch au Japon!!!

 

Comme on dit dans les contes pour enfant: Le lendemain matin...

Le reveil fut donc aux aurores, t'as a peine levees tes fesses du futon que hop on te colle un balai dans la main pour un atelier recurage de la grande demeure...le tout la tete vaseuse mais de bonne humeur (si je mets de cote mon homme en manque de cafeine...qu'il trouvera finalement quelques heures plus tard!) A 7H00 petit dejeuner...un bol de riz et des pancakes de legumes, j'avoue ne pas etre fan, surtout qu'hier soir nous avons encore mange du riz et des fleurs (je deconne pas...des fleurs!!!) Ce soir nous avons la chance de gouter une moussaka que notre nouvel ami bulgare prepare pour notre belle equipe. Notre cher Yoko et ses mets succulents nous manque deja. 7H30 une priere pour notre ami bouddha tous agenouilles dans une piece: encens, petits tambours, ambiance mystique. 8H00: meeting sur les differentes activites de chacun durant la journee et hop hop hop on rejoint le camp qui se trouve un peu plus loin. Montage des tentes pour le staff, elagage des herbes, le tout sous un soleil de plomb. Un micro bol de riz a midi et c'est parti pour l'atelier sieste, j'aime bien ca moi. J'ai pose pendant pres de deux heures au milieu d'une piece, a meme le sol, donnant sur la salle de "reunion" ou la fondatrice de la commuaute recevait des gens plutot bien (style costard) Sans gene la princess...heureusement que je ne ronfle pas et que je ne prout pas en dormant.

L'apres midi nous sommes pries de rendre ame vegetable a un jardin qui ne ressemble a rien. Apres 3heures de dur labeur celui ci regorge de bons legumes. "Bah alors les gars pourquoi on mange que du riz ici?????" Nous sommes en ce moment meme en train de plannifier une descente a la ville: mission fruit et bieres fraiches. On tente depuis ce matin mais soit ils veulent pas comprendre soit... non en fait ils veulent juste pas comprendre! Karim est a deux doigts de piquer un velo pour y aller, mais il y a quand meme 10kms de routes de montagnes, a descendre fastoche, mais moins a remonter.

Inch'Bouddha on va trouver une ame charitable.

Posté par la-raconteuz à 10:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

18 juillet 2010

Le ouf' WooF!!!

Oye Oye!!! Plus d'inquietude nous sommes en vie, assez epuises mais en vie...

Nous venons de passer une semaine dans la famille de Taka et Yoko en tant que Woofer. Semaine chargee au niveau du travail, mais aussi chargee au niveau de l'echange. Allez on reprend tout depuis le debut. 3-2-1... Parteeeez!!!

A peine le temps de deposer les sacs dans le batiment des ouvriers qui sera notre "home sweet home", que nous partons a la superette du coin pour choisir nos petits dej de la semaine... un peu genant de choisir en sachant que c'est eux qui paient mais beaucoup moins genant aujourd'hui que je sais quelle charge de travail il allait nous attendre. Nous sommes accompagnes d'Hannah, collegue woofeuse from Singapour qui elle, parle Japonais, elle nous sera d'une precieuse aide durant la semaine. Les courses etant faites nous nous attendons a passer au travail de suite, mais vu la pluie incessante Taka nous gratifie d'un "please relax" qui sera notre nouveau leitmotiv d'ailleurs.

15h: M'dame la pluie a decide de repartir derriere les montagnes, ce qui nous permet d'avoir un avant gout de la tache qui nous attend. Tout de nos cotes vetus, nous grimpons dans la fourgonette, notre nouveau taxi. Voyageant dans le coffre nous profitons de la vue, nous sommes dans un petit coin riche en terres agricoles en tout genre, aux pieds des montagnes, les routes sont assez etroites et entourees des rizieres. Le ciel est souvent gris, les montagnes ont perdu leur manteau neigeux, une infinite de vert predomine dans le paysage. Mais le trajet n'est pas tres long ma foi, ce qui me coupe dans mon occupation buccolique...

Premier atelier: elagage des pommiers. Trop fastoche, les doigts dans le pif meme...Les gants, le secateur et vas y que je te coupe les mauvaises herbes. Bon, j'avoue au bout d'une heure les genoux tiraillent, mais rien par rapport au second atelier...On lache le secateur pour une serpette, et on quitte les petits pommiers pour le champ de mais!!! Taka nous explique la tache: tu laisses le pied qui a la touffe (j'imagine la femelle mais) et tu coupes celui qui a les graines (le male a priori) Ok, j'ai tout compris on emascule le mais! La tache est physique, tres, trop meme. Je me retrouve au milieu de 2 rangs, (karim ayant choisit un en extremite, petit malin) devant me mouvoir a 4pattes au milieu de pieds de pres de 2m. Naninana, je serpette, nouf nif nouf je laisse la touffe...lalala, un coup a droite, un coup a gauche...je rampe...je zieute les petites bestioles...je me fais un tapis de mauvaises herbes...j'arrache...et puis c'est comme si le temps s'arretait. Telle un petit robot, mon corps et ma tete sont completements dissociables, le corps a l'action, la tete a la reflexion...et on a le temps d'en faire des divagations, de se poser un tas de questions...de limite peter les plombs!!! A un moment de faiblesse articulaire je me leve, me debatant contre  cette vegetation et regarde quand le rang allait-il se finir??? Un oeil a droite, je ne vois pas le debut...un oeil a gauche je ne vois pas la fin non plus!!! Pas de bout du tunnel cocotte, pas de lumiere salvatrice, re 4pattes et re la serpette . Je sifflote, je chantonne un repertoir sorti des bas fonds de ma memoire (Celine Dion, Jo Dassin, Vivaldi...quel ecclectisme!!) Je salive en imaginant notre repas du soir: riz? noodles? Et d'un coup d'un seul nous voila tous les 3 a improviser une pausounette, au meme moment Taka nous libere d'un "It's five o'clock, time to go home. Relax please" On ne s'est pas fait prier.

Le temps repend sa lancee pour nous entrainer a leur table. 18H: etendue de petits plats, de petits bols, des mets de toutes couleurs et toutes textures... Un regal!!! Yoko est trop bonne cuisiniere. Quelques questions sur les uns et les autres, le tout en discretion bien sur, accompagne des "sluuurp" des nouilles, on se doit de faire le meme bruit...c'est comme ca au Japon, moi au contraire je cherchais a manger mes pates si glissantes de mes baguettes le plus proprement possible, peine perdue. Les ventres pleins, Taka nous propose un cours de Yoga, c'est lui qui enseigne. Top! C'est Doudou qui est ravi. Nous allons passer 1h30 a nous etirer, respirer, a nous allonger, nous detendre, nous agenouiller, mediter...le tout berce par le deja celebre "relax" de Taka. AAAAh ca oui on est relax!!!!

La soiree se continue au Onsen (sources d'eau chaude pour ceux qui n'avaient pas suivis ;-) ) mais rien a voir avec les baignoires bouillantes que nous offraient les Ryokan (hotel trad'). La, nous sommes dans un complexe qui predomine la ville de Matsumoto, tout en haut des montagnes. Magnifique!!! Les petits chaussons aux pieds, Karim avec Taka, moi avec Yoko. Je fais tout comme elle, hop je prends la petite paniere, hop hop je me deshabille, et hop hop hop je me retrouve cul-nu parmis pleins de Japonaises!!!! Un petit tour a la douche (toutes assises sur des petits tabourets en rang d'oignons, face a nos miroirs) vas y que je te frotte et que je te rince avant les bains: jaccusi, sauna, bains exterieurs, piscine... le tout dans une eau de source bouillante...et toujours cul-nu!!! Comme elle ne parle pas anglais et que ma chere Hannah n'est pas venue, je reste silencieuse, profitant du bien etre environnant. Tout de suite ca fait tomber les barrieres d'aller se prelasser cul-nu avec sa patronne...J'insite sur le cul-nu puisque les japonaises ont une petite serviette pour se cacher les parties recto, quant au verso...on laisse filer. Moi, bien sur je n'avais pas de petite serviette...tu peux difficilement te cacher du coup. A bas les complexes dans ces moments la!! Yoko m'encourage "Relax". Apres la trempette, allez zou', de retour aux tabourets, et re la douchette et re le shampoing...Si on est sale apres tout ca!!! Je dois avoir perdue pres d'une couche d'epiderme depuis 15jours! Nous sommes fin prets pour un bon gros dodo.   

Reveil a 7h pour faire la ballade des toutous pour le caca matinal (Karim sera charge du bag-a-crotte durant tout la semaine) mais on se fait arreter par Yoko "It's raining, no walk dogs, relax". Et alors la, va se derouler la journee la plus longue du monde entier...enfermes dans la chambre, no tele, no ordi, no jeu de cartes...bref...c'est long le relax dans ces moments la! Un coup de "petit bac" un coup de lecture, un coup de sieste et nous voila a midi. Encore les bons petits plats de Yoko, je me propose pour la vaisselle, "No, Relax this afternoon" Oh les gars!!! Trouvez nous un truc a faire!!!! Je vais peter un boulard dans cette chambre!!! (Si j'avais su qu'il aurait pas re-plu j'aurai pas si tant insister pour travailler!!!) Hop, deja 16h30 la pluie cesse, Yoko nous amene cueillir des myrtilles a peine 10 minutes, un avant gout de notre ultime et troisieme atelier de la semaine en fait.

Nos journees sont donc rythmees, chargees, et epuisantes face au soleil qui va crescendo en intensite.

8H15: la ballade des toutous, et comme de par hasard miss Hannah se leve juste 3mins avant de partir du coup elle loupe cette activite. Etant deja debouts pour le cafe de Monsieur et le manger de Madame c'est nous qu' on s'y colle!

8H30  11H: cueillette en tout genres avec Yoko (myrtilles, framboises, prunes, mures) coupee par une pause the a l'atelier.

11H 11H30: on met le tout dans les petites barquettes, on etiquette, et on part avec Yoko au marche couvert pour apporter le tout. A peine ramasse, tout juste vendu.

12H: Le miam miam et le "relax time"

13H30 15H: On passe la journee avec Taka et on commence par  mon atelier prefere du monde entier... le mais!!! A l'heure la plus chaude de la journee en plus.

15H: pause the "relax"

15H15 16H30: elagage des pommiers. Et Taka veille a ce qu'on bichonne ses Pink Lady.

18H: miam miam

19H: activites variees

 

Et alors dans les activites nous avons eu la chance d'assister a un cours de calligraphie des notre 2eme soiree. Une gentille professeur tente de nous initier a son art, que je trouve (n'ayons pas honte de nos idees...) un peu sans interet. Comme si je peignais des A-B-C et que je disais que c'est si artistique... Mais oulala que viens-je de dire??? L'homme reprend tout depuis le debut et m'explique toute la grandeur de la calligraphie, notamment dans le controle de soi a travers le trait du pinceau. Et surtout de l'etendue de tout les styles. Bien sur, comme tout art qui se respecte on ne peut exceler qu'apres des annees de pratique, c'est une raison valable pour que ca me lasse assez vite. Mais j'avoue avoir beaucoup apprecie les methodes de l'enseignante, tout en encouragement et en patience. Karim etait aux anges bien. En souvenir, nous devons peindre sur une petite toile les caracteres que nous avons le mieux reussi pendant le cours. L'homme a le nom de notre village, etant Asumino (4caracteres) moi, elle me dis de faire Nippon (2caracteres) C'est dire si la charmante dame a decele mon talent inne dans le domaine de la calligraphie ...Et pour ajouter une petite touche de magie, nous repartons avec notre signe. Celui ci etant ce que Madame la si gentille dame professeur a percu de nous. Karim: ciel, Moi: reves! Plutot juste nan???

Taka nous retrouve et nous invite a decouvrir un Pub-Karaoke Japonais. C'est pas comme si on etait tous super fatigues de notre journee...mais l'envie de biere nous pousse a le suivre. Direction Matsumoto, la ville, pour un endroit...comment dire? Assez special. On se retrouve dans un bar a hotesses, mais celles ci etant thailandaises on decouvre vite dans quel genre de lieu on se trouve. Taka commande une bouteille d'1L de biere (coutant l'equivalent de 10euros). A peine le temps de boire ne serait-ce qu'une seule et unique gorgee qu'une des filles remplit a nouveau le tout, sans oublier son verre a elle bien sur! Notre cher patron se lance au Karaoke, il se trouve qu'il pousse plutot bien la chansonnette. La soiree se deroule sur le defile de bouteilles de bieres, sur un gros craquage au karaoke, je me dechire avec Hannah sur du Abba et autres chansons repertoriees en anglais...Taka monte vite vers des cimes lointaines nous devoilant un tout autre trait de sa personnalite (celui ci etant prof de Yoga, agriculteur et tres reserve) Karim lui, souffre du syndrome Nippon: en d'autres termes ses yeux se brident! Les filles, elles aussi chantent et boivent sur l'argent de Taka, et font un ballet entre notre table et celle de deux gros japonais deja fin saouls et tripotants! On quitte les lieux a 00H30 avec une note de 210euros...no problem! Taka degaine le portefeuille avant meme qu'on ai eut le temps de dire "ninja"!! 4hommes nous attendent a la sortie du pub, le bras muni d'un parapluie, service de petites serviettes raffraichissantes et de soft drinks. On ne comprend pas trop ce qu'il se passe mais Taka a l'air habitue. L'un d'eux prend le volant, le boss au fond du van, Hannah fera office de co-pilote ils ramenent notre charmante equipe a "bonne ferme". Un taxi nous suit pour ramener notre gentil "Sam" (parce que celui qui conduit c'est celui...) Cette soiree restera un bon moment dans nos memoires.

Le lendemain tout le monde retrouve sa discretion naturelle, comme si cette soiree sortait du pays des reves...

Nous assistons a un nouveau cours de Yoga, mais le maitre etant encore imbibe de la veille certaines positions lui seront difficiles. Beaucoup de femmes assistent au cours. Pas un bruit, pas une rignoche, pas une plainte "J'y arrive pas heuuuu", pas un mot ne sortira de leur bouche pendant toute la seance. A la fin, Taka nous presente et raconte nos parcours, le tout avec nombres sourires, et bien meme la pas un rictus, pas un sourcil n'a bouge... J'ai un peu de mal avec ces codes la, si quelqu'un me raconte un truc en riant et que je ne souris pas c'est qu'il m'emmerde a un plus haut point!!! Karim est completement insensible a mon ressenti et ne comprend meme pas ce qui me choque la dedans. Alors soit on n'a pas grandi avec les memes codes d'expressions (ce qui me parait impossible vu ses parents si souriants) soit il a deja excele dans le permis Yogi. Je m'incline donc face a ce puit de Zenisme.

Hier soir, a nouveau le Onsen et ses merveilleuses vertues, mais avant un petit resto dans la montagne, dominant les alentours. Nous avons meme la chance d'assister a un feu d'artifice au loin, de notre bain exterieur. Nous passons donc, encore une fois, une charmante soiree en compagnie de nos hotes. Celle ci sera la derniere, nous quittons cette genereuse famille demain aux aurores. Il est temps pour nous de decouvrir nos nouveaux hotes. Ceux ci auront vraiment du mal a egaler Taka et Yoko. On part d'ici epuises, tristes, mais ravis d'avoir eu la chance de les rencontrer. Nous venons de passer a l'etape "au revoir" avec Taka (qui ne sera pas la ce soir), tout en retenu et en sourire...Je retiens mes larmes, parce que ca doit etre mal vu de pleurer devant quelqu'un, mais mes yeux parlent pour moi. Le tour de Yoko sera demain sur le chemin de la gare...J'en connais une qui va pleurer pendant un moment... Qu'est ce que vous voulez, j'ai pas l'air comme ca mais je suis sensible hein!

 

Posté par la-raconteuz à 04:45 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


11 juillet 2010

Le train au japon...tout un roman!!!

Nous voila en partance pour Matsumoto ce qui nous permet de decouvrir l'experience du train.

Avant de prendre le train, il faut acheter le ticket, pour l'instant rien d'anormal. Et bah justement c'est la ou ca se complique!! L'homme se charge de cette mission, il doit se faire comprendre et surtout degoter le ticket le moins cher bien sur. Comme chez nous il y a le systeme du "TGV" et "TER". L'homme est rapide, il revient tout fier de lui muni de 4tickets...C'est pas un peu beaucoup pour seulement 1H de trajet sans correspondance?? Je me lance dans le decodage du ticket...autant vous dire impossible. Ma mission devient donc "Est ce quelqu'un peut m'expliquer pourquoi 4 tickets et surtout a quelle heure on part???" Une controleuse m'explique approximativement qu'un ticket est pour le train express et l'autre non. Ca j'avais compris...Mais pourquoi 4 tickets??? On est que 2 nous! "This ticket is for express train and the other..." Je n'en saurai pas plus. On ne composte donc que 2 tickets dans l'espoir de se faire rembourser l'autre et on prie pour que ce soit le moins cher en plus.

Nous sautons dans le premier train qui arrive, la controleuse m'ayant fait comprendre que c'etait le notre, elle m'aura au moins appris un truc...Arigato Madame. Quant a savoir ou nous devons nous asseoir???Quelle voiture??? Le couloir ira tres bien, meme si on a paye 75euros, pas grave hein!!! L'homme voulant ratrapper sa boulette (mais non amour t'y es pour rien...t'as juste pas ete assez clair avec le guichetier) part a la recherche du controleur. Moi, meme pas besoin de bouger il vient a moi direct!! Je ne pense pas qu'il soit bien vu de se poser par terre au Japon du coup il me remarque si vite... je lui explique le truc, j'obtiens "this ticket is for express train and..." Meme joueur jour encore!! Mais Moosieur va jusqu'au bout de son travail et nous demande nos tickets, hop je remets en speed le vierge bien au chaud dans la poche et lui donne celui deja composte. Ni vu ni connu. Et Doudou a du se planter ou alors le Moosieur ne l'a pas vu de la sorte et hop hop hop vas y que j'te composte le ticket vierge!!!!

Arrives a Matsumoto: Karim:0 Soizik:1

Et zou', mission remboursement accomplie!!! Pas besoin de courrier de reclamations, d'attente de plusieurs mois pour finalement beneficier d'une reduc sur un autre trajet...Non non non, en quelques explications, beaucoup de gestes et une floppee de reverences je repars avec mes sous. And the winner iiiiiiiiis: Soizik!!!!

Welcome to Matsumoto! ville bordee d'une riviere, d'un fabuleux chateau datant de l'epoque feodale, de temples bien sur, et d'un musee d'arts. Le tout muni d'hotel hors de prix, alors je ne regrette pas mon acharnement au remboursement anterieur! Quitte a depenser hein... on se fait la visite du chateau (j'ai beaucoup aime imaginer les samourai et autres bagarres d'antan. En meme temps il nous a fallu faire preuve de beaucoup d'imagination, le chateau etant vide, seul objet: un coussin pose par terre pour symboliser la chambre du...roi(?)

Mon cher et tendre est a fond dans le truc, pousse des petits cris de samourai...il est si joueur lui hein... Ensuite je me fais le musee d'art: expos peinture, calligraphie, photos, et une sorte de happening de Yayoi Kusama. Enorme!!! On est en ballade dans son univers, differentes pieces et couloirs, jeu de lumieres, de contraste, le tout agremente de pois. Des pois sur les murs, sur des mannequins, au plafond...du rouge, du rose...un couloir de miroir... J'ai adore!!! Pendant que Doudou m'attendait dans le jardinet du musee "bah oui cheri, on ne va pas se faire QUE des temples hein!!"

Demain nous passons a la phase WWoof. J'ai trooooop hate!!!

La on peut dire "C'est finiiiiii les vacances!!!"  Fini la grasse mat' jusqu'a 9h, fini la sieste, fini la ballade, fini les depenses surtout il dit Doudou!! YEP YEP!!

Posté par la-raconteuz à 11:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

09 juillet 2010

--cote autochtone--

Parce que quand meme on decouvre une autre culture...

La premiere particularite des japonais est le respect, dans la reverence poussee a son paroxysme. Style je marche au milieu de la route (ils conduisent a gauche) et bah au lieu de me faire klaxonner le gentil automobiliste ralentit, attends que je me range et en plus me fais des reverences a tout va...limite la tete dans le volant. Moi, a sa place, je klaxonne, je rale, j'insulte d'un "connaaaard!!" et j'accelere pour couronner le tout... Une autre culture, c'est ca!!

Respect une fois de plus vis a vis de son prochain: dans le metro ou dans la rue on ne se fait pas remarquer. Point d'exces de voix, de rires, de gloussements... On marche et puis c'est tout!

Quant au metro, il y regne un calme bercant. Les japonais profite de ce moment de repit pour assouvir une activite relaxante: lire un manga, se remaquiller pour les jeunes femmes, ou encore dormir la tete dodelinant sur l'epaule du voisin... Les uns et les autres ne lachant pas leur telephone dans l'une ou l'autre de ces activites.

En ce qui concerne les rues, etrangement elles restent propres malgres le fait qu'il soit quasiment impossible d'y trouver une poubelle. Et non, on ne fume pas dans la rue, il y a des aires pour cela et meme ta cendre tu la mets pas sur le bitume.

Un autre aspect remarquable...un objet surtout: la petite serviette eponge, on passe son temps a se tamponner, tout le monde y va de bon coeur...je suis devenue adepte de ce TOC, toujours utile face aux exces de sebum et de transpiration!

Au niveau de la langue, j'avoue il nous est difficile de nous faire comprendre de tous mais en regles generales on se debrouille malgres leur accent anglais a couper au sabre pour ceux qui pratiquent.

La vie ici est chere...en ce moment nous ne trouvons pas moins de 25euros/pers pour un dortoir et 42euros /pers pour une chambre individuelle...notre portefeuille fond comme neige au soleil levant!!! On a bien hate de commencer le travail dans les fermes pour calmer les depenses, et puis aussi pour rentrer dans le vif du sujet la Vraie Rencontre...nous ne sommes que de simples touristes pour le moment!

PS: a noter que mes remarques ne sont QUE personnelles et que je ne peux QUE faire des generalites face a ce que je vois et ressens. Mais je ne le dirais jamais assez tout ici apelle au calme, et a la serenite. Il gere Bouddha quand meme hein!!! Mais je profite de nos rares moments isoles pour exterioriser mes acces de voix et de rires et surtout mes "quart d'heure connerie". On s'adapte me direz vous mais on ne se change pas.

 

 

Posté par la-raconteuz à 13:45 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

08 juillet 2010

Ou la vie en communaute -- cote touriste--

Voilaaaaa c'est finiiiiii...le ryokan en amoureux a Tokyo laisse la place au dortoir avec nos chers z'amis touristes a Kawaguchiko --comptez 2jours pour que j'arrive a sortir cash "ouais nous on est a Kasha..Kazamou..."
Y'a pas a redire le dortoir est sympa, petit lits-futon en hauteur, de quoi se faire des cessions cachettes sous les lits "Dis Doudou c'est tellement cher ici, on peut pas style, tu prends un lit et moi j'arrive en douce et je dors sous le tien??? Comme ca on en paie qu'un??"
Doudou est radin en voyage mais pas voleur, il dit que sinon Bouddha il te puni...Rapellez vous mon vol de rouleau de Papier-Q a Quito...le lendemain on restait bloque au terminal de Bogota pendant 2jours...C'est bouddha tout crache ca...
Et justement en parlant de rouleau hygienique... Bon nombres de vous, chers z'amis, savent que le riz a haute consommation a tendance a bloquer quelque peu... Et bah on y est!!! Je bloque!!! C'est dis, c'est sur,  je jure, je crache au prochain voyage je laisse l'Immodium a la maison et apporte le Forlax (clin d'oeil pour blum ^^)
Me voila donc partie en mission "pO-Po" pour une duree indeterminee...Karim lui n'ayant pas les memes soucis techniques se prelasse dans le Onsen. Apres maints et maints efforts personnels et decouverte culturelle -- la mythique mais non moins magnifique "douchette a pO-Po" --
N'ayant pas trouve succes dans ma mission je passe le temps comme je peux. Je n'avais pas encore voulu tester.Pas besoin de vous dire que l'homme en est fan...il ressort des larmes de joies pleins les yeux a chaque fois! Un bemol malgres tout, il necessite quand meme un petit essuyage, parce que oui t'es propre mais t'es trempee!
Bref--- J'abandonne le siege, et retourne dans mon super dortoir avec mes super copains!!! Oups c'est ferme! Je frappe, j'entends du mouvement a l'interieur...j'attends...je joue de la poignee...que nenni les copains se sont enfermes et moi dehors!! A force d'a force, ca me saoule bien sur, et je sors un tonitruant "PLEEEEEEASE!!!" et enfin ils comprenent que je ne suis pas une voleuse mais une chieuse qui ne s'est pas encore greffe la cle de la chambre au rouleau!!! Nan mais!

Pour en revenir --parce que quand meme hein-- a Kawagushiko, c'est une petite ville au pied du Mont Fuji...L'immense, le subliiiiiiime Mont Fuji!!! Sauf que...fallait bien qu'il y ait un "sauf que" : nous sommes a la saison des nuages (je ne sais pas si ca existe cette saison??) mais en tout cas le coquin ne se laisse pas, voire peu, admirer. Hormis avant 8h du mat'...pfiouf c'est tot ca avec notre decalage horaire en plus!! Le temps n'est pas trop avec nous, le ciel est tres voile du coup au niveau du ressenti du paysage ca fait un peu Mois d'octobre vous voyez ce que je veux dire?? Mais c'est chouette cacahuetes!!!
Alors du coup c'est grooooosse promenade (limite trek vu le niveau et la longueur) autour des montagnes, et de l'immense lac qui borde la ville. Doudou il dit que je suis si courageuse. Moi aussi je trouve.

(PS: bien sur je kiffe ma race!!! Et ouiiiiiiiiiii on s'eclaaaaate trooooop au japooooooon!!!:-)

Posté par la-raconteuz à 09:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

07 juillet 2010

Kamakura...la ville aux temples

Un petit pain et une peche dans le bidon et hop c'est partiiiiit pour Kamakura. Nous y attend une grande (environ 4kms) ballade dans les bois, sentiers et autres terrains glissants. Une fois de plus, on n'a pas d'eau (a quoi sert l'experience me direz vous???) Les sentiers doivent desservir masse de temples et autres monuments. Ca monte, ca glisse, ca descend, je rale si peu de ma soif naissante. Le premier temple est dote d'un distributeur de boissons, merci Bouddha tu geres!!! On se promene dans le petit jardin, les mares de nenuphares, les statues... On continue la ballade, je me mets en mode TURBO, l'eau m'a donne des forces, je n'ai pas peur du vide, sure de mes appuis et de mes muscles fessiers, je monte, je m'agrippe aux branches, je descends, je glissouille...en quelques mots je geeeeere!!! Karim est derriere moi, il a un probleme de reglage avec l'appareil photo, je le seme a plate couture le petit. Il a peur de ne pas avoir les bons reglages pour ses chers temples a venir. Moi je m'en moque...tralala...j'ai de l'eau...nananereeeuh...je peux marcher pendant des heures.... HOUpla une grosse descente... et puis tiens??? les bruits de la civilisation?? Hum hum etrange. Doudou se plante devant la petite carte de fin de sentier et bah ouiiiii, c'est ca, on a loupe tous les temples!!! Il fallait prendre des cheminous internes aux sentiers. L'Homme tres sur de lui " Ouais bah moi je refais le parcours dans l'autre sens. Je veux voir les templeeeeeuuuh" "Sans moi amour, j'ai faim euuuuuh"

Comme la nourriture est assez, tres, trop chere pour nous (comptez 8euros pour un plat) je prends bien le temps a observer les devantures afin de denicher le best: copieux, pas cher, et bon... Je tombe sur The plat qu'il me faut, le "terilapaty" (nom de memoire donc approximatif!) C'est un plat chaud, a plein de trucs (viandes, oignons, legumes...) c'est 4euros!!! TOP TOP!! On s'installe donc sur la table a ras du sol, je prie pour que nos pieds ne sentent pas la mort (on passe nos journees a enlever nos chaussures...et apres 4kms en plein bois...) et je commande mon "terilapaty a la patate" La patate c'est bourratif et ca change du riz, le must!! Doudou ne mange pas. En a peine 1minute la dame arrive, m'allume la plaque chauffante incorporee a la table (je ne pense pas que ca sera necessaire Madame...) et puis ouiiiiiiiiii je suis serviiiiie!!! Elle me pose mon plat...une patate coupee en rondelle!!! Bon appetit bien sur. C'est pas comme si j'avais siiiiiiiii faim et qu'une patate ca mettait siiiiiiiii longtemps a cuire!!!! Je balance la patate sur la plaque, deniche toutes les sauces en libre service sur la table (beurre, herbes, huile qui puique...) et j'attends... TADAAAM seulement 25 minutes plus tard ma patate est cuite! Ce fut siiiiiiiii bon...mais j'ai compris apres qu'il aurait fallut que je prenne plusieurs ingredients, mais a 4euros l'ingredient ca fait cher le plat.

On continue la promenade, je suis rassasiee, et on se tente les temples. On va a celui de Big Bouddha... mais il faut payer l'entree...il est pas content Doudou...ca lui gache un peu le plaisir de la visite. Mais pas tant. En gros, c'est une statue de Boudhha mais en big... :-)

N'etant pas repu de temples, on va vers d'autres, mais il faut payer toutes les entrees...pas d'accord du tout doudou. Je me propose d'economiser ma place en attendant sur les marches, mais meme ca il ne veut pas...un yen est un yen Madame! Tiens il y a une plage de notifiee sur la carte...go go go, c'est gratuit la plage...j'ai les batteries a bloc avec ma patate...sauf que bah la plage elle est moooooche...oups'

Tout compte fait il est deja 16h, il est tant de rentrer a l'hotel pour refaire les sacs, demain on doit aller dans la region du Mont Fuji. Et puis faut bien se detendre un peu aussi hein...j'aime bien ca moi me detendre au ryokan pendant que Doudou il fait la machine, pour repartir tout propre!!! Dernier resto dans le quartier (crevette geante panee et riz+soupe miso au tofu miam miam mioum!!!)

Avant de plonger dans le futon je crois entendre "C'est fini les vacances maintenant!!"

Posté par la-raconteuz à 08:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 juillet 2010

tokyo et ses alentours...

Visite du quartier d'affaires de Shinjuku, ses buildings a perte de ciel... on est des nains au milieu de tout ca. Nous allons au NS Building qui fait que 31 etages... on se tente l'ascenseur (j'ai si peu la trouille) et en l'espace de quelques secondes on est catapultes au 29eme, le rendez vous des "miam miam vue sur le bitume". On se la joue "ouaiiis nous aussi on est style en costard, trop busy et on vient manger sur les baguettes" et hop hop hop, me voila avec une bolinette de nouilles au thon, Doudou lui se tente (le moins cher toujours) la pieuvre...sauf qu'il aime pas la pieuvre et que la photo du plat etait trop petite... haha bien fait t'as qu'a arreter de choisir en fonction du moins cher!!! Oups il est deja l'heure de retourner au bureau, hop on s'essuie le bout du museau, et hop on paie, et hop hop hop... ah bah nOON!! HAHA nous on continue la ballade les copains!!

Direction Yoyogi pour un petit tour dans un parc... sauf que parc il n'y avait pas... on trace donc sur Arajuku... ah bah ouiii un paaaaarc!!! Boise, donc a l'ombre, des allees de gravillons, c'est bien ca... et puis bah tiens!!! Un temple!!!! Wouaw!! (ok, je dirai peut etre pas WOUAW dans 2 mois...c'est doudou le fan des temples...) Mais ici pas question, d'enlever ni de mettres des chaussures, de se voiler les cheveux ou de se cacher les chevilles, de se laver les pieds... Non, ici il faut se laver les mains et se rincer la bouche... ca change, c'est marrant...juste t'avales pas l'eau et tu recraches pas dans la fontaine mais a cote... et hop tu rentres!!! Il y a des monuments, des bancs de pierres, des murs de petits papiers-prieres, des lanternes, une caisse a offrandes-tes-sous...mais je vois pas de bonhomme, de bouddha en quelque sorte...je tape 2 fois dans mes mains (comme tout le monde) et pis ha bah ouiiii faut faire la priere...je sais juste pas a qui je m'adresse...:-) Doudou il dit de pas chercher c'est bouddha... Ok j'te crois moi hein...

On finit la journee visite sur Shibuya...et alors la.... WOOOOOOUAAAW!!!! C'est le quartier in, branche, debranche, meches, colores, deguises, mangas vivantes, ecolieres, trash, punk... pour tous les gouts, toutes les couleurs... je dois etre la plus classique du lot... pas facile de prendre des photos, ca grouille de partout, on n'a pas assez de nos 2 yeux pour tout prendre au passage...

Et puis passage mythique du Bonhomme qui passe au vert sur l'artere principale...la maree humaine... 3, 2 1....GOOOOO faut traverser... corps ambulant, errant, filant mais jamais branlant!! Je ne me fais pas bousculer, chacun sa file (a gauche) on fait la queue (pour tout et n'importe quoi) tu croises ces visages qui se crispent a l'idee de ne pas arriver avant que le Dieu Bonhomme Rouge ne ressurgisse.... et puis tu acceleres du coup, trottines...et  ouiiiiiiiii!!! T'es passe... Dis Doudou on refait????

Le deluge nous arrete dans notre decouverte fort memorable de Shibuya...retour au ryokan. C'est l'heure de mangeeeeer!!! HYYYHAAAA (cri de la samourai qui est en moi). Petit resto dans le quartier, un couple nous y sert de bien bonne humeur, on est une fois de plus les seuls... chouette!! La carte est chargee... je me lache pour THE boeuf Japonais (soit disant the best quality in the world) et Doudou la Very spicy soup de vegetables...( le plat le moins cher sans blaguer)

Mon plat est succulent, du beurre, je dois me le cuire sur la plaque incorporee a la table, je choisis la cuisson...ca fond dans la bouche...MIAM MIOUM (et puis je -et Doudou- me rend compte du prix...suspence... 2o euros!!!! HYYYYHAAAA on n'avait pas fait la conversion et pis hein bon?? fallait bien que je le goute ce Boeuf. Sans regret. Quant a la very spicy soup de mon cher et tendre, oui elle est spicy, very very, et pas juste soup mais soupiere... et pas QUE vegetables...il y a un gros os a moelle qui flotte... Il se tate, je l'encourage "C'est rien amour, c'est juste pour le gout...tu vas pas gacher en plus..." et re-suspence....ouiiiiiiii il mange, se regale meme...et il a tout fini!! En mettant l'os dans mon bol quand meme. Il se reconforte avec un (une fiole) sake (une vasque que dis-je) ca aide a digerer.

Il n'y a plus qu'a aller se faire bercer dans le bain bouillant...repu et tout nu!!! :-)

Posté par la-raconteuz à 12:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]