Tel Le Lapin Blanc d'Alice: JE SUIS EN RETAAAARD!!!
On reprend donc la suite des z'aventures. Go!!
Lombok donc, un petit bus, un gros bateau et nous voila sur une autre ile de l'Indonesie. On choisit direct un endroit calme, pose, limite pour les retraites qui viennent en vacances mais ca nous va plutot pas mal. Nous arrivons donc a Senggigi. Une seule et unique route principale sur front de mer bordee d'hotels et de restaurants chics donc chers. Une station balneaire en bonne et du forme. Oups! Apres pas mal de recherche on deniche le moins cher, le seul d'ailleurs et c'est partit pour la promenade sur la plage, cheveux au vent, bronzage toujours agricole du Japon, mais en meme temps je m'en cogne je n'ai pas de robe et de sandales, toujours en mode pouilleuse-basket. Tant pis l'endroit est malgres tout propice a un peu de romantisme : "On est bien hein amour?" Amour laisse entrapercevoir un certain ennui. Rien de tres aventureux je l'avoue ce que nous faisons depuis l"Indonesie, alors il s'eteind le petit par ce manque d'adrenaline. Il trouve vite une occupation digne de ce nom : il va ramasser des coquillages. C'est bien mon coeur, donne tout!!
Mais rassurez vous on profite a fond du calme tant attendu depuis notre mesaventure de Kuta Bali. On passera tout notre sejour a bronzer, manger, siester, farnienter, bouquiner... On se fait vite aux vacances a la mode pepere. Moi surtout!
Une charmante soiree nous offre un spectacle magnifique, un coucher de soleil a se taper les fesses dans les rochers! Splendide! Le coquin se cache derriere un volcan de Bali, L'Agung. On se rapelle notre "ratage" du Mont Fuji et ca donne des envies tout ca! On commence donc a parler d'un eventuel trek mais sur Lombok et sur le volcan toujours en activite et le plus haut de l'Indo, autant vous dire un monstre, Le Mont Rinjani. En attendant je sirote mon jus de banane, bercee par un petit groupe local qui joue des ballades a l'americaine, qui te feraient chialer tellement c'est trop de romantisme tout ca. Que voulez vous je m'emeus vite moi!
Avant de decider, mais plus pour de faux, qu'on va se faire le Rinjani on opte pour une tout petite ile tout pret de la, Gili Air. Un petit paradis sur terre qu'on nous a dit. Allons y allons Zou avant que l'Homme ne me demande de re-endosser les sacs quand il va vraiment realiser qu'on fait les touristes a fond les ballons.