23 mars 2011

POINTAGE

Depuis des mois j'actualise mon statut "Pôle Emploi" et pour une fois j'ai oublié.

Un seul oubli, un seul retard, juste une petite etourderie et BAM!! RADIEE!

Elles sont belles nos administrations.

La prochaine fois que La Poste "oublie" de m'envoyer un colis, je jure d'apprivoiser un pigeon voyageur.

La prochaine fois que La Dame de la Préfecture oublie de me restituer ma carte grise, je jure d'acheter un âne.

La prochaine fois que La Secrétaire de Mairie m'oublie sur les listes électorales, je jure de me proclamer Chef de Village.

La prochaine fois que EDF oublie de venir relever mon compteur, je jure de ne plus allumer un seul interrupteur.

La prochaine fois que la SNCF oublie de faire venir le train qui doit m'amener si loin, je jure de construire une roulotte pour mon âne.

La prochaine fois que La Sécu oublie de rembourser mes frais médicaux, je jure de ne consulter qu'un chamane d'Amazonie à la moindre migraine.

Et la prochaine fois que Pôle Emploi oublie mes indemnités journalières, je jure de ne plus rien déclarer.

De travailler au black, de remplir de fausses déclarations d'imposition, de retirer mes économies de la banque, de me faire payer en cash. De résilier mes abonnements. De ne plus être qu'un numéro qu'on zappe et qu'on radie pour un oubli. Un seul oubli bordel!

 

 

Posté par la-raconteuz à 14:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


11 mars 2011

Maigrir sans réfléchir... (article girly. Oups!)

Nous y voilà!
Toi qui entends depuis des lustres que j'me la raconte en bikini, que j'deviens une bombe latine (mais pas une bombe platine DJ'!) je peux maintenant le crier haut et FOOOOORT: j'ai trouvé le régime qui marche.
Je te préviens de suite, si tu fais partie de celles qui se trouve trop grosse alors que ta balance n'a jamais dépassé le 60kgs (et que tu mesures plus d'1m30 aussi!) lache l'affaire cocotte, ne lis pas la suite ça ne te concerne pas.
Bien sûr je ne suis pas une ancienne obèse non plus, tout est relatif. Mais les 60kgs ça faisait belle lurette que je ne les avais pas vu. 
A moins que tu lises pour que tu cesses tes gnans-gnansde fille face à ta pote qui elle, oui, a vraiment du poids à perdre. Parce qu'entendre se plaindre un tas d'os ça réveille chez la ronde des envies de bouffer. Direct j'me ferai bien tes hanches saillantes sur le grill!!!

Des années à faire le yoyo (limite culbuto), à prendre, à perdre, à reprendre plus que ce que tu n'avais perdu...ce qui t'amène à faire péter les scores et à te sentir aussi sexy qu'une vache. 
Pourtant tu y crois et tu gardes au fond de ton placard THE jean's tas d'os que tu portais à 17ans (que même à l'époque tu te trouvais trop grosse) et tentes de l'enfiler une fois l'an, sauf qu'à mi-cuisse ça coince toujours.
Tu parviendra à le remettre lors d'occasions particulières (une rupture, un licenciement, un coup de déprime... au choix) mais jamais au grand jamais quand tu te sentiras bien moralement.
Puisque tu fais partie de celles qui sont "happy d'être ronde".
Sauf que faut pas se leurrer, t'as beau avoir le smile à longueur de temps, et avoir un beau visage (puisque dixit ta mère, les grosses elles ont toujours un beau visage!) toi aussi t'aimerai te la péter en maillot de bain sans devoir jouer à la "j'assume à mort!" en jouant de tes cuisses qui font des vagues si tu cours dans le sable.
T'aimerai rentrer dans le jean's de ta pote aux ventes privées au lieu de te retrancher sur les gilets.
Tu voudrais rentrer dans n'importe quel jean's d'ailleurs, sans devoir demander "vous auriez la taille au dessus. Dessus. Oui dessus encore" puisque dans chaque boutique il y a du 36-38 à foison mais bien moins de 42-44.

Manger devient donc une contrainte, tu as l'impression d'être en constante restriction, tu avales 3 miettes à chaque repas et tu grossis toujours... Tu te sens seule face à ton assiette de salade alors que les copines se goinfrent de frites, d'où un élan de rébellionet tu décides de manger comme elles. Y'a pas de raison.
Ce qui, passé un temps, te feras culpabiliser à mort. Et tu repartiras dans une phase restriction à compter le moindre calorie... pour bien évidemment te jeter sur un paquet de gâteaux en moins de temps que t'aurai demandé la lecture d'un Oui Oui... On connaît la chanson!
J'étais comme ça il y a encore 6 mois jusqu'à mon voyage au Japon, au summum du tour de taille!

  
Et en bonne (c'est l'cas d'le dire hey hey) princess-pouf que je suis, je vais te partager mon secret.

Avant ma journée commençait avec l'indétronable tartine beurre-salé-confiture, un jus de fruit, un thé. Rien de too much sauf que la tartine en entraînant une autre... j'avais avalé une demi baguette.
Le midi, une entrée (crudités) un plat (viande et légumes/féculent) un bout de fromage et un yahourt.
Pour le goûter toujours un petit gâteaux à me caler sous la dent.
Et le soir c'était souvent pareil que le midi.
Ajouté à ça les apéros de temps en temps, les petits plaisirs en plus style pizza et frites. Le soda à l'occasion...
Rien de très folichon nan? On ne peut pas dire que je me gavais. Mais par rapport à ma non-activité physique c'était beaucoup trop. Soit je pesais autant que je mesurais. Et on m'a tellement rabâché qu'il faut peser 10 de moins que sa taille... bla bla bla...pour les hommes c'est 5 bla bla bla... FUCK!
Je trouvais plus rien à me caler sur le bull, hormis des sarouels hyper large (que du coup t'as l'air encore plus large...) et surtout je me sentais mal. Ou quand "l'happy d'être ronde" n'assume plus. 

Et il y a eu le Japon: le moyen pour moi de revoir toute mon alimentation et de commencer à perdre du gras sans m'en rendre compte.
Que ce soit le matin, le midi ou le soir, on mangeait pour ainsi dire la même chose: riz, légumes, tofu, champignons, soupe miso...
Pas de sucre, de pain, de fromage, de viande, d'huile, de beurre... c'est pourquoi j'ai puisé dans mes réserves et j'ai fondu. Et ce qui est dingue c'est que je n'ai pas eu de coup de pompe, pas d'envie particulière, aucun manque. C'est bien que ça correspondait à ce que mon corps avait besoin, ni plus ni moins. Sans oublier qu'on se levait à 6h et qu'on passait nos journées à travailler dans les champs. S'il y avait eu carence je l'aurai senti.

Le retour en France aurait pu être le piège (comme à chaque retour de voyage). Des envies de miam miam façon maman, l'impression de redécouvrir notre terroir, se jeter sur le fromage, le pain...
Mais pour une fois, j'ai fais très attention à garder mon alimentation dite "de voyage". Il fallait que ça devienne ma nouvelle alimentation, que ça devienne naturel surtout. J'avais déjà perdu 7kgs en 2 mois, je ne voulais pas gâcher ça. Je ne voulais pas perdre plus, je voulais juste arrêter de prendre!
J'ai donc adapté ce que j'avais appris au Japon avec ce que je pouvais trouver ici.

Le matin c'est muesli bio, verre de jus de fruit, thé. J'ajoute une galette de riz confiture si j'ai vraiment les crocs ou un mug de fromage blanc.
Le midi et le soir, je ne fais qu'un plat où je mélange au choix:
Riz, nouilles chinoises, pois cassés, lentilles, quinoa, boulgour, pomme de terre, maïs...
Champignons, tomate, choux rouge, poireaux, courgette, brocoli, betterave, radis, asperge, artichaut...
Maquereau, thon, oeuf, tofu, wakamé...
J'assaisonne le tout de sauce soja, de vinaigre, de wasabi, de gingembre, de poivre, de basilic, de graines de sésame, de citron... sans jamais mettre d'huile ni de sel.
Et je finis avec du fromage blanc ou un yahourt au soja accompagné de chocolat noir pour la touche sucrée.

Alors forcément vous allez me dire que ce n'est pas très varié, mais tout le monde mange plus ou moins toujours la même chose nan? Alors autant que ce soit de bonnes choses.
Et c'est en ça que je n'ai pas le sentiment d'être au régime, puisque c'est juste devenu naturel.
Alors bien sûr, il m'arrive de manger du gras quand j'en ai envie, ou en soirées (histoire de pas passer pour l'oiseau de service) de boire des sodas, de craquer pour un Kinder, de me faire une tranche de pâte... mais c'est occasionnel, donc pas toutes les semaines.

9 mois plus tard j'en suis à 15kgs de perdus... (ce que d'autres auraient pris pour une grossesse). Je rentre dans n'importe quel jean's, je me la pète en bikini (et je ne me suis pas fait virer ou larguer!!! Alléluia!!)
Je ne suis pas non plus tombée dans l'extrème en devenant un tas d'os! (Au plus grand bonheur de Doudou. Gniark Gniark)

PS: non ce blog ne se transforme pas en blog cuisine, ni en blog cosméto... juste un petit coup de pouce à celles qui galèrent avec les kilos! Tentez ça si ça vous dis, mais jamais de Slim fast, Weight Watchers... et autres produits toxiques!!! Parce que manger reste avant tout un besoin mais aussi un plaisir.

PSbis: pleins de pensées à nos amis Japonais...   

   

Posté par la-raconteuz à 02:07 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,