23 avril 2011

C'est l'jeu ma pauvre Lucette!

Il y a comme un air de fête et de tirelipinpon sur le chiwawa dans nos têtes!

La saison se termine bientôt sur le caillou et nous allons pouvoir repartir pour de nouvelles z'aventures.
Mais où c'est-y qu'ils vont les zouaves???

Rentrent-ils à la maison? Bah non, ils n'ont pas de maison.
Partent-ils à Katmandou? Toujours pas.
Vont-ils faire une saison à St Tropez? Certainement pas!
Mais où alors???? 

Pendant tout la saison on a tenté de garder en tête le but qu'on c'était fixé malgré les accidents de parcours…
On a eu nos lots de déboires que je n'ai pas voulu étaler sur la toile,  j'ai préféré taire les vraies galères pour ne pas trop vous inquiéter et surtout pour garder l'image "carte postale" que vous vous faisiez de notre escapade. Et puis comme on dit "chacun sa merde!".

Ce qui importe c'est qu'on ai réussi. Une fois de plus.
Le suspense a assez duré Mssieurs Dam', ouvrez grands vos oreilles, posez vous bien sagement pour accueillir la nouvelle!

Nous sommes les heureux propriétaires d'un tout joli aller simple pour la Polynésie!! Hyhaaaa!!! J'en ai pleuré de joie bordel!

On décolle le 6Mai pour Papeete et l'avenir nous dira pour combien de temps, et dans quelles circonstances.
Personne ne nous attend, on n'a pas de plan A, encore moins de plan B.
Tout ce qu'on sait c'est qu'on va être à 18000kms de Paris, qu'il y a 12heures de décalage horaire et que la saison touristique démarre en Mai. C'est un début.
Pour la suite, restez connectés les p'tits chats. 

On va tâcher de profiter un max de nos jolies rencontres sur St Barth et de ce que cette île a encore à nous offrir.

Pour nos plus proches amis, vous pouvez chanter avec nous à plein poumons:

"Nous, on va en Polynésie, on va en Polynésie, on va en Polynésiiiiiie hiiiiie hiiiiie!!!!"

Les gitans, toujours des z'îles!


 

Posté par la-raconteuz à 21:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


06 avril 2011

Souvenirs

Je me souviens de ce rire, des larmes qui coulaient le long de ses joues, le souffle déjà manquant.

Je me souviens du bleu de ses yeux, pétillant, en colère parfois, mais jamais contre moi.

Je me souviens du rythme qu'il tapait sans cesse: les doigts sur la table, ou le pied qui suivait le tempo.

Je me souviens de ses silences. J'avais envie qu'il parle, qu'il me raconte. Alors je posais les questions et attendais. Il finissait toujours par me dire. Son enfance. Sa vie d'avant...

Il m'écrivait qu'il m'aimait et qu'il était fier. Mais ne le disait pas. Pourtant il était fier. Fier de la dernière.

Depuis j'ai oublié le son de sa voix. Ou je crois m'en souvenir mais c'est lointain.

Alors je me souviens de son odeur, mélange de tabac froid, de musc, d'épices. C'est pas joli à dire mais il était "poivré" mon Père.

Il était rêveur, fantasque, voulait tout mais ne faisait rien.  

Il était râleur, colérique, un brin moqueur.

Éternel insatisfait il est passé à côté.

A côté de nous, à côté de tout. 

Je lui avais promis que je ne serai pas triste, que je resterai forte et déterminée, que je profiterai de tout ce qu'il n'avait pas fait, que je me ferai aimé, que je vivrai mes rêves sans juste les laisser filer... Tout ça je l'ai fais.

Mais je ne lui avais pas promis que je ne pleurerai pas.

Ça fait 8 ans déjà qu'il me manque mon Papa...

 

 

 

Posté par la-raconteuz à 16:50 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,