Moorea c'est comme un rêve...

Une seule route pour ainsi dire, qui longe le lagon sur une soixantaine de kilomètres, traversant quelques petits villages.
Et puis le lagon digne des plus belles cartes postales, eau transparente où s'éclatent des ribambelles de poissons de toutes les couleurs. On a même vu l'aileron d'un bébé requin juste là où on pataugeait quelques heures plus tôt.
Pas ou peu de plage, hormis celles privées des Hôtels de Luxe. 

Des montagnes au coeur de l'île, toutes plus verdoyantes les unes que les autres.
On peut accéder au belvédère qui offre une vue sur la baie de Cook et la baie de Opunohu, petit lieu touristique et apprécié de nos chers honeymooners...
Il y en a même qui ont choisis cet endroit pour y faire la fameuse demande en mariage genou à terre!!!!! Wouaaaw!
Mais c'était la demande d'un Ricain à sa Ricaine... C'était so fabulous and romantic (N'est-il pas Cher Doudou didon???)

Moorea et ses cases à droite et à gauche  de la route, parfois sur pilotis, avec des jardins tropicaux taillés au millimètre près.
Des étendues de cocotiers, de bananiers, de bougainvilliers, d'hibiscus.
Un champ d'ananas en hauteur.
Pratiquement pas d'infrastructure, quelques bouibouis où on peut acheter du gras et du cher.
4 Hôtels de Luxe où on n'embauche que des locaux et où les touristes se font rares, préférant les pensions de famille plus abordables et plus typiques.
La crise touche Moorea en plein coeur, le temps s'est arrêté sur l'époque où se paradis sur terre remplissait ses bungalows sur le lagon, les pieds dans l'eau.
On y vit de l'agriculture, de la perle noire et les pensions de famille elles, vivent du tourisme à bas prix.
Beaucoup de résidents travaillent sur Tahiti qui est une île plus urbaine comparée à Moorea qui est une île "dortoir".

Les locaux sont accueillants mais imposants, ils ont un fort accent et sont très grands et/ou gros. Sans critique aucune on est loin des jolies vahinés quand même...
On est plus dans la mal bouf : c'est trop gras, trop en quantité. Trop! Encore une victoire des Ricains??

Nous avons passés 3 jours à nous reposer, à faire du kayak, à nager avec les poissons, à scotcher le coucher du soleil, à prendre le temps.
Et pour moi, 3 jours à me réadapter au quotidien sans horaires, à ne plus me gaver d'occupations inutiles, à me refaire à l'idée que les potos sont loin, à redécouvrir mon doux en mode "baroude", à me sevrer du sacrosaint "net"...
Et à me dire que je suis ici tout simplement.

Nous sommes de retour à Papeete que nous quittons à nouveau demain matin.
On profite d'un pass inter îles abordable  et nous allons surtout pouvoir profiter du paysage vue du ciel! Ce qui grâce à Mastercard "n'a pas de prix" (dixit une pub connue).
Décollage pour Huahiné donc demain matin, pour 3 jours.
Puis Raiatéa où nous allons rester 1 semaine.
Pour finir sur Bora Bora où nous espérons avoir plus de chance pour le travail.

Toutes nos plus belles pensées du bout du monde à vous qui êtes à l'autre bout!