21 juillet 2012

La prochaine fois tu feras une liste...

En arrivant à la case je me rends compte qu'on n'a plus d'eau et comme le Président de la Collectivité de l'île il a dit que l'eau du robinet n'est plus potable (l'a-t-elle été un jour?) et que même pour faire cuire un oeuf il ne fallait pas s'en servir (sachant que la coquille de l'oeuf ne se mange pas -un oeuf à la coque ne voulant pas dire qu'on va se gaver de la coquille- et que l'eau ne sera pas rentré à l'interieur dudit oeuf, je soupçonne un complot pro-commercial visant à remplir un peu plus les caisses de Super*).
Bref, on n'a plus d'eau et moi je n'ai plus de liquide. Ce qui va, une fois de plus me forcer à dépenser 15€ pour juste 1,5 litres d'eau minérale. 

Je fais un rapide tour des rayons et me tourmente intérieurement à savoir "de quoi on a vraiment besoin?".
Parce qu'acheter juste pour acheter ça a toujours eu tendance à me rendre complètement dingue. Ne trouvant pas de quoi on avait vraiment besoin (ayant fait le plein des courses 3 heures plus tôt) je fais le tour des mes envies et cours au rayon-dont-il-ne-faut-jamais-prononcer-le-nom: le rayon "Grosse Vache".
Et hop une tablette de chocolat aux amandes (78% de cacao ça réduit la casse) et zou un paquet de biscuits aux pépites de chocolat (Bio. Toujours. Pour faire staïle)
Huuuum des fraises!!! 4€ la barquette pour des fraises from les Etats Unis qu'elles vont jamais avoir le goût de Plougastel...j'hésite mais 4€ c'est bien et en plus ça fait des mois que je n'en ai pas acheté. Pas depuis qu'on vit ici en fait.

J'en suis donc à 10€. Plus que 5.

Je me lâche sur la chantilly (3,95€) pour donner un peu de goût aux fraises qui n'en auront pas et une boite de tisane qui fait pisser histoire de me persuader que tout ce gras ingurgité va direct s'éliminer dans le pipi magique.

C'est bon! J'en suis à 15€.

Bonsoir Madame... blablabla.... Merci Madame.

J'enfourche Moby et de retour à la case....

MERDEEEEUH j'ai pas acheté l'eauuuuu!!!!!
Espèce de grosse vache alzheimée tu vas le boire comment ton Pisse-Mémé?

Posté par la-raconteuz à 00:47 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :


07 juillet 2012

Road 66

T'es peinard, les cheveux au vents, fière comme Artaban. 

Le doux vrombissement de ta carlingue #Moby# te fait vibrer les boyaux.

Telle "Le Rebelle" #LorenzoLamas# tu roules vaillamment, rien ni personne ne te fait peur.

Jusqu'au moment où une grosse bête venue d'un autre temps, crête au vent, te coupe la route.
Tu perds le contrôle mais tu sens au fond de tes entrailles que c'est lui ou toi.
A peine le temps de jeter un coup d'oeil de biche dans ton rétro, tu freines.
Au vu de ton allure tu ne dois donner aucun coup de guidon, ne pas te crisper.
Laisser Moby te guider.

Ça aura duré quelques secondes où tous les deux avez eu les bons réflexes.
Parcequ'imagine toi que cette bête sortie de nulle aurait été un lapin. Là vous étiez tous les 3 foutus. Toi, le lapin et Moby.
Tout le monde sait qu'un lapin se serait arrêté en plein milieu de sa course.

Sauf qu'aujourd'hui c'était pas un lapin c'était un membre de l'I.N.I.S.R (Institut National des Iguanes Sécurito Routiers) qui voulait tester tes réflexes et ta Moby.

"Vos papiers!" qu'il m'a dit ce p'tit crâneur d'iguane sans képi.
 Mais je m'appelle Soïzik Mssieur l'iguane....
 Et alors??
 Alors bah avec vos collègues humains (les vrais agents de la Police) si je dis que je m'appelle Soïzik         ils me laissent partir #BZHpower#
 Et vous pensez vraiment qu'avec moi ça va marcher??? J'suis pas un iguane Breton ma p'tite dame!
 Mais circulez quand même. Et la prochaine fois roulez moins vite, un peu plus vous me rouliez sur la queue!" 

La prochaine fois que je me ferais arrêter par un humain agent de la Police j'lui ressortirai:
"Mais j'ai même pas roulé sur votre queue Mssieur l'agent! Et votre collègue Iguane il a dit que je pouvais circuler parce que je lui avais pas roulé sur la queue... 
 Vos Papiers s'il vous plaît.
 Mais j'm'appelle Soï...."

Conclusion: j'aurai eu moins d'emmerde avec un lapin!


 

 

 

 

Posté par la-raconteuz à 00:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

05 juillet 2012

Les normes de sécurités à respecter en cas de ...

Hier j'étais peinard à facebooké travaillé à la boutique quand d'un coup d'un seul j'ai senti des ptits guilis-guilis sous mes pieds. Assez étrange comme sensation.

En quelques micros-secondes mon cerveau fait plusieurs hypothèses:

1) Une armée de souris envahit le caillou?
J'ai toujours été traumatisée par "Souris City". Nan parce que techniquement ces ptites bêtes sont bien plus nombreuses que nous les humains et je comprendrais qu'elles veuillent reprendre le plein pouvoir.

2) Un groupe de jeunes juifs vont débarquer pour me soulever de ma chaise en mode bar mitzvah?
Sauf que je ne suis pas un jeune homme, j'ai plus de 13ans et je ne suis pas juive.

3) Un bateau qui a du mal à démarrer?
Euh... ça c'était l'hypothèse de ma copine-voisine de boutique... J'veux bien qu'on soit près du port mais quand même.

Les ptits guilis se transforment vite en gros "Vrrrr" et c'est toute la boutique qui se met à bouger.
Ok les gars on arrête de déconner là et on applique les conseils des pro-séismes (mes amis les Japonais) et on se tiiiiiiiiiire!!!

Je retrouve dehors toutes les copines-voisine de boutiques.
Mais il va le démarrer son putain de bateau?! 
Je crois qu'aujourd'hui elle n'a toujours pas compris.

Et puis on attend.

Tu sais pas combien de temps ça va durer, et surtout jusqu'où ça va aller.
Alors tu penses au risque Tsunami et commences à visualiser le chemin le plus rapide pour rejoindre le point culminant de l'ile (une vague de plus de 281mètres c'est pas possible hein?) après être passé chercher Dinou Fils à la case qui se trouve forcément à l'opposé du point culminant...et la moby qui peine toujours dans les côtes raaaah!
Alors tu te dis que la solution serait peut être d'être sur la mer finalement. Trouver un bateau! Il nous faut un batôôôôôô!
Et Doudou? Il est où Doudou???
Ha bordel il travaille au bar de la plage, il faut que je l'appelle pour qu'il se tire de là et VITE!
Parce que je le connais lui qui n'a jamais peur de rien. Sauf qu'il va jamais faire le poids contre une vague de plus de 10 mètres.
Et mon portable? Il est où mon portable??? Je peux pas l'appeller sans portable! 
Dans la boutique mon portable. Mais je veux pas y rentrer. Je travaille au rez de chaussée d'un bâtiment de 3 étages.
Je vais le télépathé. On est hyper connecté d'habitude.
Et puis il y a aussi...

Ha bah non il n'y a plus rien. La terre ne tremble plus.

Ça aura duré quelques secondes, 1 minute peut être. C'est fou d'ailleurs l'allure à laquelle un cerveau humain peut aller en cas de crise.

Il faut savoir que ça arrive de temps en temps, c'était le 3ème tremblement de terre qu'on aura vécu depuis qu'on vit ici.
Des touts petits certes, celui d'hier était de magnitude 5,2.

Mais à chaque fois ça me retourne. J'ai toujours flippé de Dame Nature.
Je me rappelle que pour la tempête de 99 je me tapais la tête contre le mur et j'hurlais qu'il fallait partir. Sauf que lors de tempêtes on ne part pas. On évite de rester dehors pour se prendre un arbre sur la tronche.

J'en profite donc pour vous rappeler les quelques règles de sécurités à respecter.

Orage: on débranche tout.
Pluie diluvienne: on monte se réfugier à l'étage.
Vent: on reste à l'abri.
Tremblement de terre: on sort et on se met en boule.
Tsunami: on court/vole/roule jusqu'au point culminant et/ou on va sur la mer. Avant la vague par contre.

Bon, par contre, si vous avez plusieurs de ces cas de figure en même temps, voire les cinq, je vous conseille de serrer les fesses et de prier tous les bons dieux de la terre et des mers.
Dedans ou dehors?
J'hésite encore.

 

 

 

 

Posté par la-raconteuz à 18:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :