31 octobre 2013

Sailing Trip... #Ste Lucie ------> Grenade#

Forcément raconter en un seul mot je ne sais pas faire...
Alors Go! J'me lance!

On passe 2 jours au mouillage de l'anse des Pitons, à Ste Lucie.
Deux jours rien qu'à snorkeller, lire, bronzer, dormir...
Et c'est juste comme si c'était le paradis. Je commence juste à réaliser la chance que j'ai. Jusqu'ici je réalisais hein, mais je réalisais surtout la trouille que j'avais en nav'.
Maintenant je te l'ai dis, j'suis un vrai marin!
L'eau est turquoise, le paysage est magnifique, il fait chaud... et s'il fait trop chaud j'ai juste à sauter du bateau pour aller faire trempette...
J'ai cette chance incroyable de faire le tour du monde des Antilles à la voile bordel!
J'ai la chance de découvrir la mer, de me prendre au jeu du marin ayant traversé les océans qui voit pour la première fois un bout de terre...
Cette chance inouïe d'avoir rencontré le Captain' prêt à apporter une corde de plus à mon arc, prêt à transformer son bateau pour y accueillir une doudou à bord, un Captain' qui n'a pas voulu me jeter aux requins au premier de mes coups de folie... et ça c'était quand même pas gagné.

                                                                               

                                                                       

IMG_1838

                                                L'anse des Pitons

 

Le tour du monde des Antilles continue à un rythme un peu plus accéléré.
Jusqu'ici on a prit le temps mais il ne nous reste que 15 jours pour rejoindre Trinidad, là où on doit laisser le bateau en chantier pour l'hiver.
Les îles paradisiaques s'enchaînent: Bequia, Moustique, Mayreau, les Tobago Cays, Union.
Et puis Cariacou, Petite Martinique pour finir avec Grenade.

15 jours à ne pas voir le temps passer, 15 jours de pur bonheur, d'amour et de belles rencontres.

On passe quelques jours à Bequia à marcher dans le zion.
Alors d'accord on marche sous un cagnard de malade, les chemins sont escarpés et bien souvent on part sans trop savoir où on va. Mais c'est comme ça qu'on se retrouve sur des plages désertes.
Rien que nous, la mer, le soleil et la course folle jusqu'à la baignade salvatrice, les fesses à l'air.
J'ai l'impression d'avoir 4ans et je donnerai tout pour avoir une pelle et un râteau pour faire des châteaux de sable.

 

 

Bequia

                           La découverte d'une plage déserte à Bequia

 

Après Bequia, on met les voiles sur Moustique.
Moustique c'est l'ile aux milliardaires, où tu dois être copain avec le chef des milliardaires pour pouvoir acheter ou construire ton 'ti paradis.
Pour nous, pas besoin d'être copain avec les blindés pour siroter un planteur face au coucher du soleil, les rayons faisant briller toutes ses belles villas du bord de mer...
C'est gratuit la mer! Enfin, en l'ocurrence à Moustique c'est pas si gratuit la mer. La nuit au mouillage coûte l'équivalent d'une dizaine de planteurs, soit près de 70€.
Le Captain' décide de mettre les voiles au petit jour avant que l'on vienne nous réclamer nos deniers.

 

Sunset Moustique

                                        Coucher de soleil sur Moustique

 

Cap sur Mayreau Moussaillon!

On se fait accueillir dès 8h du matin sur la plage par tous les Rastas du coin, les "Bless up", les "Jah love", les "respect"...
Rien que des sourires et du gros son dans les cases.
Et contrairement aux Antilles Françaises où je n'étais qu'un joli bout de viande, ici, dans les Antilles Anglaises, je peux sortir sans créer l'émeute. Pour eux, je suis la "sister" et non plus la "blanche".
Après avoir fait le plein de mangues et de maracujas on ripe sur les Tobago Cays.

 

Mayreau

                                                      Plage de Mayreau

 

Les Tobago Cays c'est de l'eau transparente, des îlots déserts, des spots de snorkelling.
Pour la première fois je retrouve les couleurs de la Polynésie.
Et comme en Polynésie, quand tu arrives dans le lagon il y a les patates, très peu d'eau sous la quille et les bouées des pêcheurs.
Le Captain' à la barre, moi à l'avant pour le guider.
Ma mission est la suivante: juger à l'oeil nu et en fonction de la couleur de l'eau si il y a des patates histoire de pas éclater la coque. On a pourtant un sondeur, outil très pratique qui est chargé de calculer combien on a d'eau sous la quille mais là on est entouré de patates... Donc on sait déjà qu'on a à peine 1m d'eau sous la quille... Ha bordel j'ai peur!

Mon problème majeur étant le suivant: je suis astigmate ET myope...

_"Vas y ça passe Captain'! Attends non merde j'suis pas sûre!!! Arrête le bateau Captain' j'crois pas que ça passe en fait...
_ Hey moussaillon, décide toi! Ça passe ou ça passe pas?! T'as toujours 1mètre à vue d'oeil?
_ Euh... ça fait quoi 1mètre sous l'eau? 
_ 1 mètre ça fait 1 mètre moussaillon!
_ On doit être bon alors, vas y ça passe!
_ T'es sûre?
_ Euh... Mais vas y arrête Captain' tu me fais douter là bordel! Oui ça passe!!!! Attend noooon STOOOOOP!!!

On a frôlé la catastrophe mais finalement c'est passé.
C'est tout bon Captain', on peut respirer!
Balance l'ancre et zou! A l'eauuuuuuuuu!

 

Les Tobagos Cays

              Tu te lèves le matin et tu vois ça par la fenêtre...

 

Comme je te le disais, les îles paradisiaques se suivent et ne se ressemblent pas.

Nous débarquons à Union.
Et c'est à Union qu'on se retrouvera au milieu des montagnes, lors d'une de nos randonnées sous le cagnard, nez à naseaux avec d'énormes taureaux, ça change des petits poissons des Tobagos!
A Union toujours qu'on se fera courser par 2 gros rotweillers!
C'est forcément quand je n'ai plus la trouille en mer qu'il m'arrive des gros coups de trouille à terre.

captain vs taureau

          Captain' VS Taureau... and the winner is... Le Captain'!
          Perso, je suis restée loin loin... j'avais une robe rouge!

 

C'est avec nos 2 jambes et nos 2 bras que nous filons sur Cariacou.
Ça sent de plus en plus la fin de l'aventure...
Je commence à avoir trop de tristesse dans le coeur.
J'veux plus rentrer!
J'veux rester là, ici ou ailleurs peu m'importe, mais je veux pas quitter le bateau.
Je veux pas aller dormir dans un lit, je veux pas prendre une douche dans une salle de bain, je veux pas ouvrir et fermer des portes!
J'veux continuer à me laisser porter par le vent, j'veux continuer à voir les étoiles par le hublot avant de dormir.
Vivre dehors, sentir, découvrir, rêver!
Non parce que c'est tellement plus magique une vie sur l'eau.

J'crois bien que j'suis piquée, j'suis foutue.
Mais comment ne pas l'être?

 

sunset Cariacou

                                                Sunset à Cariacou

 

 

sky

                                                  Love is in the air

 

 

Il est temps de quitter Cariacou et de rejoindre Grenade.
Finalement c'est à Grenade que nous laisserons le bateau en chantier.

La dernière nav', les dernières manoeuvres.
Les dernières rencontres à l'heure de l'apéro, les dernières soirées à refaire le monde.
Le dernier dodo à bord, pour passer le dernier dodo toujours à bord mais à terre...
Le dernier voyage avec ma copine Dinghy.
L'ultime câlin à Ophir.
Merci à vous 2 de nous avoir fait vivre cette belle aventure sans embûche, BIG UP les boat!
Grâce à vous on n'a ni coulé, ni démâté, ni chaviré.
Grâce à vous je viens de faire le tour du monde des Antilles!!!
Vous allez tellement me manquer...

 

Ophir

           Ophir, parti faire un gros dodo à terre pour l'hiver

 

 

Ma copine Dinghy

                                               Ma copine Dinghy

 

Et je ne pourrai clôturer cette belle aventure sans le remercier lui...
Mon Captain'...

 

 

love

                                       On repart quand tu veux...

Posté par la-raconteuz à 04:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,


30 octobre 2013

Racontera? Racontera pas?

Pour toi qui me suis sur FACEBOOK tu sais trèèèès bien que le Sailing Trip est terminé depuis déjà 2 mois...
Mais alors pourquoi n'ai-je pas raconté la suite et fin depuis le temps?!

Non mais c'est vrai dis La Raconteuz, tu fais caca dans la glue sur ce coup là!!
Pourquoi tu racontes pas???!

Oui, oui, oui... Mea culpa...
Pour une fois, j'ai pris le temps de vivre l'expérience pour moi et moi seule, en me disant que j'allais raconter plus tard.

J'ai tenté de poster en mode rétroactif, mais là je n'y arrive plus très trop bien...
Parce que je suis rentrée depuis déjà siiii longtemps, que depuis le temps il s'est passé mille trucs et que je ne sais même plus par où continuer.

Du coup tu ne comprends plus pourquoi je suis sur le point d'arriver à Ste Lucie dans mon ancien article, et qu'entre temps je suis aussi allée en métropole... alors que je ne suis actuellement ni à Ste Lucie et encore moins en Métropole!
Euh j'avoue que moi aussi je m'y perds un peu, je ne sais plus trop où je suis en fait...
Ce qui est sûr c'est que j'y suis et que j'y suis bien!

J'ai 2 solutions:
Soit je te raconte de St Lucie à Grenade en 1 mot: "wouawputaindesagrandmèreletripdeoufcetourdumondedesantillesàlavoile"
Soit je te raconterai plus tard au risque de ne plus savoir quoi raconter...

Dilemme...

La nuit portant conseil, je déciderai demain si je te raconte... ou pas...

Mais je tenais quand même à te remercier d'être resté fidèle, cher toi, où que tu sois...
Parce que bordel, t'imagine bien que j'ai encore des tas d'histoires de ouf malade à te raconter!

Posté par la-raconteuz à 00:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]