25 novembre 2013

L'amour a ses raisons que...

La liberté est-elle le pouvoir de tout faire?
Ça aurait pu être un bon sujet de philo à traiter en 4 heures.
Comme j'ai toujours eu un peu de mal avec la philo, j'ai préféré répondre à cette question en 1/4 de seconde.

OUI!

Bam, allez ça c'est fait, OUI!
Oui la liberté est le pouvoir de tout faire.
Tout!

Moi jm'en fous, j'fais c'qui me plaît, me plaîîîît, nous disait la mythique mais non moins indémodable Compagnie Créole.
On connaît la chanson...
Enfin "j'men fous j'fais c'qui m'plaît" dans la limite du raisonnable bien évidemment.
Hum...
Le raisonnable je sais pas très bien faire.
Beaucoup trop entière pour être dans le raisonnable.
Et puis "l'amour a ses raisons que la raison ne connaît point", nous disait notre cher Blaise Pascal.
Wouaw le ping-pong culturel!
J'te passe de la Compagnie Créole à Blaise Pascal en 2 secondes!

Nous y voilà!
L'Amour, la Liberté, Être Libre d'Aimer...

Bon, j'vais pas te faire une dissert' hein, et encore moins un dessin, tu vois bien de qui j'vais te parler.

Du Captain'.
Bah oui hein. Pffff...
Non parce que genre, il m'a vendu du rêve avec son tour du monde des Antilles, avec les dauphins, les tortues, les nav' et ma copine Dinghy et puis aussi les couchers de soleil et les grains et... ouais enfin tu peux lire l'aventure dans le détail par ici.
Donc oui, il m'a vendu du rêve et puis zou, il a ripé loin loin loiiiiiin!
Encore un peu plus loin même... partir plus loin que ça c'était limite pas possible.

Mais j'ai de la ressource moi!
J'suis une psychopathe! Le loin loin loin ça me fait pas peur!

Allez Captain' fait moi rêver, dis moi par où c'est-y qu'il faut que j'te retrouve?

Et steuplait, cette fois, si on pouvait éviter les zulus et les rivières de crocodiles au fin fond de l'Afrique du Sud comme l'année dernière, ça m'arrangerait. Et promis je me ramènerai pas avec des poux...
Alors?
Où?

Suspense...
Roulement de tambours...
Galipettes et Triple loots arrière...

Tadaaaaam!

PHUKET!

Ha ouais quand même??!
Euh... mais c'est que ça va pas être des masses pratique ça.
Non parce que la Thaïlande, c'est un peu complètement de l'autre côté de la planète quand tu es à St Barth!
Et moi l'avion j'aime pas très trop bien ça tu le sais.
Alors vas-y c'est quoi le circuit?!

Accroche toi, ça fait peur.

Le circuit c'est:
30h enfermée dans 5 avions de 3 compagnies différentes avec seulement 7h d'escale et 11h de décalage horaire dans ma face.
Soit un total de 48h de voyage.

Dans le détail ça donne ça:

Départ de St Barth en mode belle-et-fraîche: Bye Bye les potos, Ronron mon Dinou Fils, j'vous aime, vous allez me manquer mais le Captain... J'vais voir mon Captain quoi! HiHaaaa!
Arrivée à St Martin, j'ai 2h pour manger un bout, fumer quelques clopes, me dégourdir les guiboles.
Je redécolle pour New York (en 5h de vol) je suis toujours en mode belle-et-fraîche, et le manque de nicotine, je l'imagine, supportable.
Zou!
Dans ma tête c'est la nuit, je peux caler mon loup sur les yeux, enfiler les chaussettes moches et espérer dormir au re-redécollage de New York... mais non.
Puisque de New York je me fais une escale technique à Vancouver sans descendre de l'avion!
Non mais Roger, tu peux pas faire un plein d'essence digne de ce nom bordel?
T'es sûr que le New York - Phuket en direct c'est pas possible?!
J'pourrai au moins descendre fumer une 'tite clop' steup? Allez Roger!

Non bah Roger va faire de son mieux je l'espère, mais le New York - Phuket en direct c'est pas possible. 
Je sens que l'escale technique va me faire péter un plomb.
Je vais éventuellement réussir à me faire sortir de l'avion pour avoir agressé une hôtesse de l'air, ou parce que je serai allée fumer en scred' dans les chiottes...
Si je parviens à garder mon calme, de Vancouver et son escale technique, je re-re-redécolle pour 16h de vol, alors que moi je serai dans ce f*cking avion depuis déjà 4h30!
Je reste donc plus de 20h enfermée dans cet avion!!
L'horreur.
Rien que de l'imaginer, je suis en train de vriller et je fume clope sur clope en l'écrivant.
Roger, je t'en supplie, je t'en conjure, je t'en prie...
Assomme moi!!! 

Le voyage va continuer avec un petit atterrissage à Hong Kong.
Non mais Hong Kong les gars!
Je vais atterrir à Hong Kong en mode "ch'veux-gras-haleine-de-poney-cernes-noires-sous-les-yeux" genre je sais plus quelle heure, quel jour, ni quel pays je suis.
Mais faut voir le bon côté des choses, j'suis jamais allée à Hong Kong.
Et après quelques 3h à Hong Kong, je re-re-re-redécolle pour 4h de vol avant d'arriver, enfin, à Phuket.
En mode poussez-vous-je-veux-fuuuuumer-pousse-toi-lààà-dégage!-mais-bouge-c*nnard-ou-jte-fume!!-FUMER!!-Et-une-douuuche!-RAAAh-j'veux-une-douche-p*tain-de-bordel-de-chi*ttes-ta-m*re!-J'en-ai-marre-j'veux-fumer-me-laver-et-dormiiiiir-les-jambes-allongées!!!-Haaaaaaaaa!!!
Alors qu'il faudrait que je sois en mode belle-et-fraîche-cuicui-les-p'tits-zoiseaux-je-suis-si-douce-et-je-ne-suis-qu'amour-et-papillons-dans-les-yeux pour les retrouvailles de ouf malade avec mon Captain.

En parlant d'oiseau... mon p'tit voyage c'est 19265 kms à vol d'oiseau... une broutille.
Ha bah je sens que je vais bien rigoler moi.
Ha bah ouiiiii comment ça va être trop super génial!

Dois-je te rappeler que j'ai la chkoumoune dès qu'il s'agit de réserver un billet d'avion?!

Il y a eu la fois où je me suis pointée avec 1 mois d'avance sur ma réservation initiale, à l'aéroport de Quito... ce qui m'a valu de rester en zone de transit pendant 48 heures dans le terminal de Bogota, parce qu'à Quito la dame elle avait pas vu que j'étais arrivée avec un mois d'avance...
Mais la dame de Bogota, elle, elle l'avait bien vu! Je suis donc restée bloquée en zone de transit comme une cloch', sans un sou, à supplier toutes les dames des guichets de bien vouloir me laisser partir, en leur pleurant en espagnol que je n'étais rien qu'une truffe qui s'est plantée de mois en réservant son billet.
Un grand moment. 
Il y a aussi eu la fois où je suis arrivée de Bora Bora à Londres avec 1 jour de retard, parce que je n'avais pas vu/lu le petit +1jour à côté de l'heure d'arrivée, ce qui m'a valu de rester coincée à Londres (ayant perdu ma connexion pour Paris) pendant 1 semaine.
Encore une fois comme une cloch', sans un sou, à devoir pleurer sur Facebook un ami d'ami d'ami de bien vouloir m'heberger pendant 1 semaine.
Sans oublier la fois où j'ai voulu valider mon retour de St Martin à Paris en ne sachant pas si j'avais acheté mon billet en métropole, à St Barth, en agence ou encore sur internet, du coup je ne savais pas à qui m'adresser pour valider le retour et je n'étais même plus certaine de l'avoir acheté au final.
Cette histoire se passe par ici.
Et le meilleur pour la fin, que tu peux lire , ce retour de St Barth où j'ai dû faire passer mon Dinou Chat Fils en passager clandestin, suite à un "beug" informatique dans ma réservation...

Non mais Captain, comment tu veux que je m'en sorte avec tous ces changements, ces escales, ces décalages horaires?
A tout moment je vais arriver à Tombouctou au lieu de Phuket moi!!!

Mais aujourd'hui, grâce à un technicien de chez un super comparateur de vol liligo.fr je viens de valider mon billet en toute sécurité.
Non parce qu'avant de valider, il y a une fenêtre qui s'est ouverte et c'était écrit:
"Relisez calmement tous les détails de votre voyage avant de valider."
J'me suis calmée, j'ai bien tout relu et j'ai dis BANCO!

Banco je vais retrouver mon Captain à Phuket!!!
Banco je suis libre!
Je suis libre de pouvoir tout faire!
Tout!

Alors d'accord, j'ai eu 5 en Philo au Bac, mais j'suis sûre qu'aujourd'hui j'ai 20/20 en Vie!

Trêve de blabla, j'ai encore pas mal de trucs à faire...
Ha bah oui j't'ai pas dis.
Je pars jeudi!

J'peux crier là non?!

Haaaaaaaaaaaaaa!!!!!

Phuket! J'vais r'trouver mon Marin à Phuket!!!

photo marinero

 

 

(à suivre...)

 

Posté par la-raconteuz à 18:02 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,


10 novembre 2013

10/11/1983 ... 10/11/2013

30 ans...
Le moment de regarder cette Minette bien droit dans les yeux et de lui dire que je suis fière de celle qu'elle est devenue.
Je n'aurais pourtant jamais cru qu'on en serait là aujourd'hui, je nous voyais plutôt du genre mariée, maman, propriétaire d'une maison...
J'ai envie d'te dire que sur ce coup là on s'est complètement planté Minette...
30 ans!
Je suis maman d'un Dinou Fils à 4 pattes, je vis en coloc', mon métier c'est Clown et j'ai un Marin dans la peau, à défaut du mari... Quelle vie!
Quelle putain de belle vie!!!
Accroche toi Minette, c'est que le début...
photo soiz pouce bébéphoto pouce moi 30 ans

Posté par la-raconteuz à 06:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

03 novembre 2013

À toi, Ô Saisonnier...

Il y a 1 an, j'avais osé te susurrer à toi, Ô Saisonnier voulant venir ici LA chose la plus importante à savoir avant d'acheter le sacro saint billet d'avion. Tu pourras lire mes précieux conseil ici, puisque si tu es là aujourd'hui c'est que tu ne m'avais certainement pas lu à l'époque.
En même temps qui suis-je pour t'interdire à toi, Ô Saisonnier de venir tenter ta chance au soleil?
C'est vrai, je suis une saisonnière moi aussi. Une de celles qui part et qui revient depuis quelques années et qui se sent chez elle sur le caillou.
Alors c'est vrai, je ne suis personne...
Le caillou est à tout le monde me diras tu!
Le plus important étant de savoir s'adapter à la vie du caillou.

Aujourd'hui, Saisonnier, Ô toi qui n'a pas écouté mon précieux conseil et qui vient d'arriver, je te souhaite la bienvenue sur l'île.
Je t'accueille à bras ouverts, je te fait la OLA, je fais des clap clap clap dans mes petites mains, je pousse des hiiiiiiiiiiiii!!!!
Comme ça tu ne pourras pas dire que je ne veux pas de toi ici.

Une fois la OLA, les clap clap clap et les petits hiiiiiiiiiiii passés, je vais pouvoir t'expliquer là où je veux en venir.

Je viens de revenir il y a 1 semaine sur le caillou, après avoir passé 2 mois à faire le tour du monde des Antilles à la voile (si ta connexion internet te le permet tu peux lire l'aventure ici) je suis donc rentrée il y a 1 semaine disais-je que déjà je te vois partout.
Comment t'ais-je reconnu me diras-tu?
Easy!

Tu es tout blanc, voir tout rouge si tu as eu le malheur de vouloir t'offrir un bronzage express en t'exposant de 12h à 14h à la plage...
Et au choix, tu es blanc à pois rouge, les moustiques t'ayant eux aussi souhaité la bienvenue...
Mais je n'oserai faire preuve de discrimination raciale, à chacun sa couleur de peau Saisonnier.

Il serait donc plus judicieux de ma part de te dire que je t'ai reconnu grâce à ta tenue, ne voulant être accusé de discrimination raciale.
Je t'ai donc reconnu grâce à ton marcel 2 tailles trop petit et à ton bermuda barriolé, le tout accompagné d'une jolie petite chaine en argent (c'est vrai quoi! la chaîne en or c'est has been, tu préfères donc celle en argent... vachement mieux... oui oui) et d'une splendide casquette.
Tu n'as, fort heureusement, pas succombé à la claquette-chaussette (à moins que tu sois d'origine allemande...) et tu préfères enfermer tes charmants petits petons dans une si belle petite paire de baskets blanches.
Je tiens juste à te préciser qu'ici les mecs portent des souliers pour, et seulement pour, aller clubber all night long.
Je ne tiens pas compte, bien évidemment, du soulier porté pour raison professionnel.
Et je doute fortement Saisonnier, que le fait d'aller à la plage t'oblige à porter ta si belle petite paire de baskets blanches.
Je t'invite donc à investir dans une paire de tongs, tes pieds te remercieront crois moi.
L'habit ne fait pas le moine, je te l'accorde.
Mais le moine que tu représentes me paraît un brin trop... comment dire... métrosexuel.
Un peu loin de l'image de l'aventurier que tu penses être pour tes amis et ta famille resté au pays, tu ne trouves pas?

Mais encore une fois je m'attaque à un sujet épineux...
On ne peut décemment pas juger quelqu'un sur sa tenue vestimentaire.
Mille excuse Saisonnier, c'est vraiment mesquin de ma part.

Je préfère donc t'avouer ce qui m'a vraiment permis de te reconnaître, et là on ne pourra pas m'accuser ni de discrimination ni de délit de faciès.
Je t'ai donc reconnu en te voyant arpenter l'île, une pile de CV sous le bras et l'autre bras agitant le pouce.
Rassure toi Saisonnier, ici, il y a du travail pour tout le monde. Le problème majeur n'étant pas le travail mais.... mais....
Vas y dis le Saisonnier! Dis le ce que c'est le problème majeur de St Barth! C'est???
TROUVER UNE CASE!
Et tu ne pourras pas dire que je ne t'avais pas prévenu!
Mais tu n'as voulu en faire qu'à ta tête, ce qui est très courageux de ta part j'avoue.
Sauf qu'aujourd'hui tu dors soit sur le canap' d'amis d'amis, soit sur la plage et ça Ouaaaais grave que ça fait aventurier le mec qui dort sur la plage!!! T'es un dur toi Saisonnier!

Encore une fois, rassure toi, tu vas bien finir par trouver. On finit tous par trouver et je te le souhaite de tout coeur.

Une fois la case trouvée, tu vas pouvoir respirer un peu.
Et pour respirer tu vas vouloir quoi??! Hein?
Bah tu vas vouloir aller fêter ça!
Ta si belle petite paire de baskets blanches aux pieds tu vas aller là où il faut être, The Place To Be. Pas la peine de te dire où c'est tu le sais déjà j'suis sûre.

Te voilà donc en boite de night à fêter le job et la case! Fêter ta nouvelle vie!!!! Ouiiiiiii!!!
Et là tu trouves la soirée trop "P*tain de Wouuuuaw", si "Complètement b*isééééé", vraiment "Haaaaaaa".
Le son à balle, la sueur, les cris, les vas-y-que-je-te-tripote-au-passage...
Mais c'est pas de ta faute Saisonnier, je sais, on est tous les uns sur les autres dans cette boite, alors forcément tu n'as pas eu le choix de mettre une main sur les fesses de la ptite blonde pour rejoindre le bar.
Personne ne t'en voudra, de toute façon la ptite blonde elle n'a rien senti, elle aussi elle fête sa nouvelle vie.
La boite de night donc... cet endroit où tu réalises qu'ici les ptites blondes, et même les grandes brunes, bah elles sont toutes à moitié à poiiiiiiil!
Wooouaw t'as vu ça Saisonnier!!!
Non mais c'est des baraques à frites les meuf iciiiiiii! OUF!

Et c'est là où j'espère que la ptite blonde de tout à l'heure n'était pas ton amoureuse, parce que tu vas vite te rendre compte que le mode baraque à frite va vite l'envahir elle aussi. Il est fort probable que ta ptite blonde se transforme en une espèce de p*tasse des bananas alors qu'avant d'arriver ici, elle était si douce et si calme et siiii pudique. Oublie la vite ta ptite blonde Saisonnier... de toute façon d'ici quelques mois tu ne la reconnaîtras plus du tout.
Pourquoi?
Parce que ta ptite blonde se sera fait prendre au jeu du plus fort.
Et c'est qui le plus fort ici? Tu ne le sais peut être pas encore, mais tu le pressens.
Je tiens donc à te le dire en toute honnêteté, ici le plus plus fort c'est l'Excès, le Trop, l'Abus.
Le tout réuni dans la 3ème lettre de l'alphabet: C.
Ne crois pas que tu seras plus fort que cette toute petite lettre de rien du tout. Beaucoup ont voulu jouer, peu on gagné.
Et autant tu n'as pas écouté mon précieux conseil avant de venir, autant j'espère de tout coeur que tu sauras prendre en compte cet avertissement.

Je le répète, je ne suis personne.
Je suis juste une saisonnière moi aussi. Mais une saisonnière qui a su s'adapter et se faire adopter.

Si tu m'as senti un brin révoltée, pinçante, voire piquante c'est parce que depuis seulement une semaine que je suis rentrée, je t'ai vu partout Ô toi Saisonnier, et le fait de déjà te voir alors que tu viens juste d'arriver me fait me poser la question suivante:
Es tu capable de t'adapter à la vie d'ici?

Parce que cette île a une histoire, histoire que tu pourras lire ici.
Elle a ses locaux, ses métros et ses portos.
Elle a tout ce qu'il faut pour y vivre heureux.
Elle a ses avantages et ses inconvénients certes.
Mais elle a surtout la tranquillité.

Et quand je dis tranquillité, je veux surtout mettre en avant la manière dont on vit ici.

On dit Bonjour, on dit Merci, on a le sourire.
On évite de se prendre pour Schumacher sur la route.
On ne laisse pas ses mégots et ses canettes de bières sur la plage.
On ne pense pas que toutes les nanas sont Open-Bar sous prétexte qu'elles sont à moitié à poil.
Et on ne se permet surtout pas de les siffler! Si tu commences à les siffler, t'as pas fini Saisonnier, parce qu'ici Oui les femmes sont libres de montrer leur cul sans se faire agresser. Pigé?!
Et ce n'est pas parce qu'on laisse nos cases ouvertes que tu peux te permettre de rentrer sans y être invité. Ce qui marche aussi pour les clés sur la voiture ou le scooter.
Quand on trouve quelque chose on fait en sorte de retrouver son propriétaire par le biais de la petite annonce ou la Police Territoriale.
Et surtout on évite de faire trop de bruit.
Parce qu'ici c'est tout petit et que tout le monde finit toujours par savoir tout, sur tout le monde.

Maintenant que tu as toutes les cartes en main, laisse moi te souhaiter une bonne saison, qui pourra être le début de longues années sur l'île...
Parce que tu vas très vite te rendre compte qu'ici peut devenir chez toi, n'oublie jamais que tu vis ici en étant de là bas...
 

Posté par la-raconteuz à 06:43 - - Commentaires [6] - Permalien [#]