J'suis complètement accroc aux rillettes.
Je deviens dingue si il n'y a pas un pot de pâté et de cornichons dans le frigo.
Je viens de croiser une dame qui grignotait des chips à la crème d'oignons et j'ai failli lui sauter dessus.
Je salive à l'idée de manger du fromage: camembert, qui pue, qui croûte, qui mousse.

Pour moi la mordue de chocolat, celle qui s'est fait ensorceler par le Monstre Chocolat à la naissance, c'est un peu étrange de se mettre à manger comme Shrek.
J'vais halluciner si je me mets à avoir envie de tripes, d'andouillettes et de foie de veau...

La grossesse ça fout un peu la trouille hein, c'est comme si j'me transformais en quelqu'un de totalement opposé à moi.

La cigarette me dégoûte, le vin aussi, mais j'en ai toujours envie. Doit y avoir l'ancien Moi qui veut pas lâcher l'affaire...
Je ne suis plus montée sur du 220 et je m'écroule la tête dans ma soupe à 21h. Je deviens calme. Si si.
Je pleure quand je tombe sur Céline Dion à la radio.
Je pleure en ouvrant un tube de crème qui me fait penser à l'odeur de ma Mam'.
Je pleure en imaginant le Poisson-Clown tout seul dans mon ventre, dans le noir, sans personne à qui raconter comment il pousse bien... alors je fais des danses et des chansons pour pas qu'il s'ennuie trop.
Et le pire...
Le pire.
J'ai des seins!!!

J'ai peur...