On m'avait parlé des désagréments de l'allaitement.
Des crevasses, de l'engorgement, de la douleur, la fatigue, la faim, la prise de poids... 
Et puis de tes nichons se transformant en carte routière avec les vergetures et en gant de toilettes, de s'être trop fait tirer, vider...
Par chance je n'ai rien eu de tout ça.
Mais il y a une pathologie dont on ne m'avait pas encore parlé.
D'un trouble du comportement, voire même d'une vraie psychose.
Ce matin je me suis levée avec une sensation bizarre.
Comme si je n'étais pas moi.
Enfin, pas QUE moi devrais-je dire.
Ce matin je me suis sentie autre, voire deux.
Je me suis sentie deux oui...
Jane Birkin à droite et Pamela Anderson à gauche.
Ou alors, aurais-je omis de changer de nichon dans la nuit??!
L'allaitement rend bancale, et pas que physiquement...