Le 14 Octobre 2008, je posais les pieds pour la première fois sur ce petit caillou.
8 ans.
Je me souviens m'être dis que rester trop longtemps sur une île, ça n'allait pas être possible.
J'avais 24 ans et je commençais tout juste à découvrir ce qu'était une vie d'aventure.
J'étais folle amoureuse, rêveuse, encore naïve.
Je voulais tout voir, tout faire, aller loin, toujours plus loin.
Le 14 Octobre 2008.
A peine les valises posées qu'il faut se calfeutrer pour le passage d'Omar. 
Un cyclone.
Je n'avais encore jamais vécu de cyclone.
J'avais la trouille et en même temps je me disais que la nature était en train de marquer mon passage. Non pas que je sois égocentrique (moi? non...) mais oui... Dame Nature ponctuait cette arrivée vers un nouveau départ.
Départ... arrivée... 
Je l'ai quitté tellement de fois ce caillou.
8 ans à partir, à revenir. 
Toujours revenir.
L'Asie, l'Amérique du Sud, la Polynésie... les retour au pays.
Et puis revenir. Toujours revenir.
Se poser mille fois la question du "ici", du "là bas".
C'est où chez moi?
Le 14 Octobre 2008 je ne connaissais personne ici, arrivés par hasard avec mon Gitan. 
Je nous croyais grands. 
Mais j'étais encore si petite. Toute petite.

Sur ce caillou j'ai grandi.
Grandi d'avoir perdu l'amour, le doux, le tendre, le merveilleux amour (comme Jacques l'a dit)... mais c'est la vie.
Et je suis revenue. Toujours revenir.
Enfouir les doutes et ne garder que le meilleur. 
Le meilleur...
8 ans, à changer de métier 5 fois, à vivre en coloc, à vivre seule, à squatter des canapés. Mais à vivre.

Danser, camper, rire, courir, partager, nager, grimper, boire, voir.

Voir que ce n'est pas tous les jours la fête ici, voir qu'on peut vite se sentir très seul sur un caillou.
Et puis aimer, voyager, naviguer. Découvrir la mer.
Ha la mer!
Elle nous entoure, nous soigne, nous emprisonne et nous rassure.
Vivre sur une île...
S'envoyer en l'air, escalader les mornes, se mettre la tête à l'envers. 
Et regarder la mer.

Mère.
Je suis devenue mère sur ce caillou. J'y ai laissé une trace.
Ma trace.
La Nature m'a fait Lionne ici.
Nature.

Si j'avais su le 14 Octobre 2008 que j'en serai là de ma vie 8 ans plus tard... je n'y aurais jamais cru.
Parce que j'en avais imaginé des plans de vie, mais certainement pas celui là.
Mais je m'adapte.
Flexible...

Alors MERCI la vie.
C'est con je sais, mais MERCI la vie quand même.
Et merci à ma famille d'ici. C'est aussi grâce à vous.

A toi St Barth, si joli petit caillou...
Merci de me faire une place depuis déjà 8 ans.

Roulement de tambour....
Et je déclare une nouvelle saison pleine de rire et de délires...
OUVERTE!