L’image contient peut-être : ciel

Encore ce téléphone ...
Encore cette voix en larme de l'autre côté de l'atlantique. 
Le même "Je suis désolée ma Chérie mais ...".
Et tu sais. Et tu sens. Ho nan ...
Tu sais qu'une belle âme est encore partie.
Et cette foutue distance. 
Ces silences.
Ne pleure pas. Ne pleure pas parce que tu ne pourras pas être là. 
Et pleurer dans les bras de personne ça fait encore plus mal. Alors ne pleure pas et souviens toi.
Je me souviens de ses bisous qui pètent, de ses câlins qui me serraient fort fort fort, comme si elle savait qu'un jour je la dépasserai de 3 têtes.
Je me souviens des patins sur le parquet, des madeleines au chocolat. Je me souviens des heures qu'elle a passées à m'apprendre à tricoter.
Je me souviens des mots mêlés dans son Télépoche. Du Scrabble. Des parties de petits chevaux. 
Je me souviens de quand elle venait me garder quand j'étais malade et qu'elle me soignait avec sa si bonne soupe.
Elle était toujours là.
Toujours dans sa jolie petite maison fleurie en haut du village. 
Dans sa maison il y avait pleins de photos de tous ses enfants et petits enfants. Je sais qu'elle était une Mamie vraiment super. Qu'elle les aimait tant. 
Et je sais qu'elle m'aimait tout autant.
Le temps ...
Le temps a passé et on a quitté le village mais elle est restée dans nos vies.
Comme une vraie Mamie.
Des cartes d'anniversaire. Des petits cadeaux. Des jolis mots.
Et quand chaque année je rentrais au pays j'allais la voir. 
Pour lui raconter mes voyages, mes histoires de coeur, pour lui montrer mon gros bidon et puis la dernière fois pour qu'elle puisse offrir à La Chouette ses plus beaux bisous qui pètent...
Comme à chacune de mes visites elle m'a observé et m'a dit "Je te reverrai toujours faire tes premiers pas..."
Elle a été dans chacun de mes premiers pas, comme une vraie Mamie...
Aujourd'hui je pleure de ne lui avoir jamais dis...