J'vais pas vous mentir j'suis soulagée d'être enfin arrivée au pays. Soulagée de retrouver un bout de chez moi. Retrouver une maison dont je connais les odeurs, une maison avec les jolies couleurs.
Soulagée.
Et en même temps j'vais pas vous mentir j'suis en vrac.
Parce que Maria qui s'invite su les ptits paradis que j'ai quittés. Sur les belles âmes qui nous ont réconfortés.
St François et ses généreux hôtes qui nous ont ouverts grand leur maison. Qui nous ont nourri, choyé, calmé et qui ont pris nos gosses par la main.
St Claude, et une si belle case en bois, une aussi solide je l'espère que la douceur de ses propriétaires.
Laurence et Éric (pour ne pas les citer) ont fait de leur Bananes Vertes un havre de paix. Arrivée chez eux en vrac et déracinée, je suis repartie apaisée.
Sans oublier tous ces messages reçus des Saintes, de la Martinique, de toutes les îles voisines qui pensaient tellement à nous.
Les antilles, après Irma c'était ça.
Des gens qui ouvrent leur porte et qui se donnent la main.
Alors tu vois Maria, ça tu l'auras pas.
Même Irma n'a pas réussi.
Perd pas ton temps. Casse toi Maria !
Casse toi !

Alors oui j'vais pas vous mentir, aujourd'hui je suis soulagée d'être chez moi.
Mais j'suis en vrac.
Ouais j'suis en vrac.

Prenez soin de vous...
On ne vous oublie.
Je ne vous oublie pas.