06 janvier 2013

Ça s'est joué à un numéro...

C'est pas que... mais quand même...hein!
Non mais oh!

Y'a des fois où je me dis que quand même j'ai un peu l'oeil...
Tu sais ce truc de l'oeil... le black powa!
La chkoumoune... la guigne... ce que tu veux quoi!
La poisse!

Fin 2011, y'a déjà un p'tit moment hein, j'ai fait un truc que j'aurais pas dû.
Aller chez Or@nge et demander d'ouvrir une ligne de téléphone portable.
Du moins, j'aurais dû laisser passer ce mec qui avait voulu me piquer ma place dans la file et aller au guichet d'à côté.
Ha ouais la vache c'est ça que j'aurais dû faire!
Mais non!
Teigneuse que je suis j'ai rien voulu savoir et j'ai fait mon regard de t-avise-pas-de-me-gruger-mec-ou-t-es-mort!

Pourquoââââ??! Ha mais pourquoi bordel je pouvais pas, pour une fois, fermer les yeux!
Oui parce que moi j'ai pas forcément besoin d'ouvrir la bouche pour parler, j'ai un regard assez (trop) expressif! Qui m'a d'ailleurs causé pas mal de tort dans le passé... mais passons.

Ce jour là donc, je demande d'ouvrir une ligne de téléphone portable.
Zou les papiers d'identité, zou la CB et zou j'ai un numéro!
Easy.

Sauf que quelques jours plus tard...

Tununut tununut...TUNUNUT!! (sonnerie de mon portable tu l'auras deviné)
"_  Allo bonjour, Hôtel Seren*, il nous faudrait un taxi dans 15 minutes c'est possible?
  _ Ha bah oui bonjour mais ça doit être un faux numéro, je veux bien prendre vos clients sur ma Moby mais ça risque de prendre un peu de temps pour la course...
 _ Haha (léger le "haha" quand même) Désolé... merci... au revoir."

Jusque là rien d'alarmant... juste un faux numéro.

Les jours passent et la saison démarre.

Tununut tununut... T! 
"_ Allo bonjour Hotel Le Toin*, vous seriez dispo pour une course dans 10 minutes?
 _ Euh bah oui bonjour mais en fait ça doit être un faux numéro... désolée, je suis pas taxi.
 _ Ha pardon! Désolé. Bonne journée au revoir."

C'est à partir de ce moment là que je commence à trouver ça louche... très louche même!

On arrive au pic de la saison, c'est à dire entre Noël et Jour de l'an. Je suis à bloc de travail, j'ai peu de temps à moi et encore moins de temps pour dormir, quand en pleine nuit... (une sirèneuuh... appelle au feu... on connaît la chanson)

3h20 du mat'
TUNUNUT!!!! TUNu
"_ Oui Bonsoir Hotel Manapan*, est ce que par hasard vous pourriez, s'il vous plait (genre la formule de politesse qui va bien à 3h20 du mat) être dispo là de suite... par chance hein...
 _ Mais vas y c'est quoi ce merdier???! WTF!!? Je suis pas taxi bordel!! Vous vous êtes donné le mot ou quoi??!
 _ Oula mais désolé mais euh... c'est que vous êtes dans l'annuaire en fait... en tant que Taxi... Donc bon bah on pouvait pas savoir...
 _ Quooooâ (je fais le crapaud oui oui) Tu déconnes là?
 _ Pas du tout non, mais rendormez vous je vous raye de la liste.
 _ Ouais c'est ça ouais! Merci"

Sauf que le man, il a eu beau me rayer de la liste... il croit que c'est le seul de l'île à avoir en sa possession l'annuaire??!
Et que je vais pouvoir me rendormir tranquille le chat?!

Je suis donc dans 5000 (peut être plus... peut être moins...) annuaires en tant que fucking taxi 7/7 H24 depuis l'édition 2011!

Mais bien joué Or@nge !!! Super bravo les gars!!!

Je n'ai bien évidemment rien pu faire pour remédier à ce problème...

J'aurais pu, une fois l'édition 2012 en préparation, prévenir les petits bons gens qui s'occupent de l'annuaire de me rayer de la liste une bonne fois pour toute... mais c'était trop tard!
Sauf que là... y'a l'édition 2013 qui va pas tarder à sortir et j'ai toujours rien dis aux intéresses...
Et j'hésite à leur dire maintenant parce qu'au final bah l'espace d'un micro "tununut" j'ai l'impression d'avoir un ami qui veut me parler!
Ça change du texto, du viber, du watsap, du facebook... parce que c'est vrai qu'aujourd'hui on parle même plus trop à nos amis... on les texte.
Et puis je me dis que si un jour je finis par m'acheter une voiture j'aurai peut être moyen de monter ma 'tite entreprise.
Et vu tous les coups de fils que je reçois je suis sûre de bien gagner ma croûte.

Bref...

Ce soir je sors du taf, en mode hyper à la bourre parce que babysitting de prévu à l'autre bout de l'île, quand deux Russes me sautent dessus et me demandent dans un anglais approximatif:
"Where canaille faïnd taxi plizz?"

Ok les gars where do you go? Toi tu montes derrière moi, toi tu grimpes sur le guidon, et let's GOOOOO j'suis hyper too late!!
Ça fera 100 balles!

 

Posté par la-raconteuz à 07:35 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


02 janvier 2013

Le 31 en 13 points...

Alors d'accord j'ai passé les 12 coups de minuit en mode seule-tout à garder des marmots dans un hôtel de luxe...
Mais à 1h du mat', les poches pleines et moi pas du tout (pyélonéphrite de m*rde) j'ai pu rejoindre les copains et distribuer tout mes plus beaux bisous et mes meilleurs voeux pour cette chère et tant attendue année 2013!

2013 sera belle, pleine d'amour, de jolies surprises et d'aventure... 2013 accroche toi bordel j'arrive!

Je ne vais pas tout te raconter en détail (parce que trop long) mais je t'ai fait un petit condensé en 13 points.

1) L'instant générosité:
Je danse depuis des heures à la boite de night et je crève la soif. 
Deux solutions s'offrent à moi... dragouiller pour me faire payer un verre (mais je risque de me coltiner un relou toute la soirée) ou alors me commander un coca comme une grande et tenter de me le faire offrir par le barman. Parce que je suis sûre que lui il aura aucune chance de me coller toute la soirée.... 
_ Un coca s'il te plaît, avec pas trop de glaçons...
C'est là où je dégaine la carte bleue et les yeux de biche...et... j'ai pas de liquide désolée... ça va aller? 
Et sans même que je lui en dise plus il me fait le clin d'oeil de ouf...
_ C'est pour moi!
A 6 balles le coca, ça fait toujours plaiz'! 

2) Le dialogue de sourd:
Y'a toujours à un moment donné, un mec qui vient me brancher mais qui ne sait pas comment s'y prendre...
Il commence comme ça:
_ Ouais j'suis algérien!
_ Tu m'aurai dis le contraire je t'aurai pas cru!
_ Halaaa... discrimination!!!
_ Bah non mec t'es algérien, t'es algérien quoi! Moi j'ai une gueule de bigoudene et toi d'algérien c'est tout. Faut savoir appeler un chat, un chat!
_ Wouaaa vas y la meuf elle me traite de 'iench! Et les gars la meuf elle me traite de 'iench...
_ ....................................... (boulet)

3) Le fou rire:
Y'a des fois par contre où c'est moi qui croit avoir pé-cho du lourd mais en fait pas du tout...
_ Putain meuf t'as vu le gars qui m'a invité à danser??? C'est un monsieur important sur l'île! Un bon parti quoi!!
_ Mais que dalle meuf, il taffe à la déchètt' lui!
_ Ha ouais d'accord...

4) Le gros connard:
Parce qu'il en faut toujours un... même le 31!
C'est celui qui s'approche de moi et qui me renverse délibérément son verre sur ma robe.
_ Mais t'es vraiment un gros connard de ta grand mère toi!!! (Oui je suis vulgaire!)
_ Ouaaaais j'suis le plus gros connard de l'île ouaaaaais!!!!
_ Putain t'as de la chance d'être un mec et d'être plus carré que moi sinon je t'aurai défoncé ta pauv' tronche! Dégage batard!
_ Ouaiiiiiiis!!!
_ Vas y dégage ou j't'éclate! Dégage!!! Connard!

5) L'instant fan people:
A St Barth tu as peut être une chance de croiser du beau monde un 31... ou pas...
_ Wouaw vas y y'a Zazie derrière moi!
_ Où?? Je la vois pas!!
_ Là bordel, derrière, la nana qui a le chapeau!
_ Ha ouais tu crois? Ha bah je la voyais pas comme ça...
_ Oublie c'est pas elle, j'me suis plantée! Par contre regarde derrière y'a... ha non...

6) La technique pour pas faire la queue dans des toilettes blindées:
J'ai rien trouver de mieux que de me mettre à hurler dans les chiottes:
_ J'ai une infection urinaire les filles, j'peux passer??!
La nana à qui c'était le tour (bien 10 tours avant le mien) par chance, en a eu une y'a pas longtemps et se rappelle de cette douleur de ouf malade...
_ Ola mais vas y, prend ma place! Oh ma pauvre, ça fait tellement mal...
_ Merci copine de pipi moisi!
Le pipi d'après y'en a aucune qui a bien voulu me laisser passer.
Je leur souhaite à toutes une belle piélonéphryte pour 2013!

6) La loose:
C'est d'avoir réussi à coincer mon casque dans la selle de Moby et d'avoir dû demander de l'aide à des mecs trop bourracho pour m'aider...
A nous 4 on a mis 15 minutes à décoincer le bitin et après c'est eux qui ont voulu me coincer...
Par chance Moby m'a sorti de là!

8) Le joli compliment:
Loin du vulgoss, du lourd, du vas-y-que-je-veux-te-serrer-poupée...
_ T'as une belle énergie Soïzik.
J'ai adoré!

9) La photo mentale:
Ce petit moment qui restera gravé à jamais...
Regarder le soleil se lever sur la plage entourée des gens que j'aime... et avoir une pensée pour tout ceux qui ne sont pas là... juste ça...

10) La pause bisounours:
Prendre les potos dans mes bras, leur souhaiter le meilleur et me remplir de câlin plein d'amour...

11) La belle surprise:
C'est d'avoir passé toute la nuit en ayant bu qu'une toute petite bière et d'avoir continué à danser sur la plage jusqu'à 10h...
Alors soit on a trafiqué ma bière... soit je suis tombée dans la marmite étant petiote!

12) L'instant bien être:
Parce que j'ai passer toute la nuit à danser, à me faire bousculer aussi, à transpirer, à me faire éclater les orteils par des talons aiguilles...
Le meilleur moyen pour décompresser c'est de faire valser ma robe et de sauter à l'eau pendant que le jour se lève.
Le premier bain de l'année...

13) Le meilleur moment:
Traverser l'île sur Moby à 10h du mat' pour rentrer à la case. Me refaire le film de la soirée, de la matinée...
Les cheveux au vent, le sourire accroché, les yeux pleins d'étoiles...
Un autre jour, une nouvelle année...

Encore un joli réveillon, tout en rire, en folie, en paillettes...
Un réveillon plein d'amour...

J'espère que le tien s'est bien passé.
D'ailleurs si tu devais me le résumer en 1 point. Juste 1.
Ça donnerait quoi?

Posté par la-raconteuz à 03:23 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 janvier 2013

À ma place...

J'ai fini 2011 dans une chambre d'hôtel à regarder des moches sur TF1, pendant que 3 petites têtes blondes dormaient paisiblement...

Je finis 2012 dans cette même chambre d'hôtel, les moches de TF1 n'ont pas changé mais les enfants ont grandis...

Aux 12 coups de minuit je m'étais souhaité le meilleur pour cette année qui commençait... du bonheur, de l'amour... et la réalisation de tout mes rêves les plus fous...

J'ai eu tout ça...

Grâce à vous...

J'ai adoré vous lire, j'ai été émue à chaque "J'aime", j'ai vibré au buzz de Zi artikeul, j'ai été fière de répondre "oui la raconteuz c'est moi!", j'ai kiffé que vous partagiez mes blablas...

Alors merci à vous!!!

Merci d'y croire avec moi, merci d'avoir été là.

Je ne sais pas où je serai pour fêter la fin de cette année 2013.

Il peut se passer tellement de choses d'ici là...

Tout ce que je sais c'est que j'aurai encore des tas de belles histoires à partager.

À défaut de pouvoir vous raconter la suite, je souhaite à chacun de vous une douce et belle année 2013!

L'amour toujours, le bonheur dans les cœurs, la réalisation de vos rêves les plus fous surtout...

Soyez heureux. Juste ça!

Je pense à vous où que vous soyez... aux 4 coins du monde!

Et merci.

5...4...3...2...1!!!!

BONNE ANNÉE!!!!

Posté par la-raconteuz à 05:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]

27 décembre 2012

Si t'étais médecin ça se saurait...

Ça a commencé avec un petit pipi.
Le petit pipi qui n'est pas comme d'habitude, qui picote et qui dit que "Houla-putain-de-sa-grand-mère-je-me-cogne-l-infection-urinaire"!
Mais ça va, c'est pas pire.
Je dégaine les 3litres de flotte en à peine 1heure, je frôle le comas hydraulique, et j'attends l'annonce du prochain pipi...
Et là vu ce que je viens de me torcher c'est pas normal de vidanger que "ça".
J'ai effectivement un soucis interne.
Mais ça va c'est pas pire, j'ai déjà fait.
Je connais.
Faut juste que je prenne le petit sachet magique et zou 1h après c'est oublié.

"_ Allo copine? Ouais dis c'est quoi le médocs pour les infections urinaires?
 _ Furadantine. C'est super efficace tu vas voir! Bon courage ma chatte.
 _Ouais bah justement ma chatte...euh... bref! Bisous ma poule!".

Évidemment pour avoir un médoc il faut une ordonnance.
Et pour avoir une ordonnance il faut aller voir un médecin...
Bah moi j'ai pas le temps de m'encombrer avec ça (j'étais en mode "7jours avant la fin du monde") et j'ai encore moins l'envie de donner 25 balles pour entendre un truc que je sais déjà.

Le plus rapide et le moins coûteux c'est de demander au père de ma pote, qui lui est podologue, de me faire l'ordonnance.

Easy j'ai le papier, easy j'ai le médoc!
C'est partit pour une semaine de traitement.
Je protège mes arrières avec le jus de cranberries (dégueu), le sevrage d'alcool pendant une semaine (sympa le foie gras de Noël à la grenadine), et les 2litres d'eau par jour...
Une semaine après c'est bon je suis réparée.

Bon, ça a continué avec juste des petits frissons.
Les petits frissons qui annoncent la maladie, accompagnés de courbatures qui te disent "Houla-putain-de-sa-grand-mère-je-me-cogne-la-dengue-de-Noël".
Mais ça va c'est pas pire.
J'ai jamais fait par contre.
Mais on m'a dit qu'on s'en sortait toujours.
Cette fois je me décide quand même à aller voir un médecin, parce que quand même y'a quelqu'un qui m'a dit que des fois et bah la dengue elle pouvait être hémorragique...
Et pour le coup je connais pas le nom du petit sachet magique.

"Salut Doc'. J'ai la dengue, 'pouvez me dire si c'est l'hémorragique?
_ Quels sont vos symptomes déjà?
_ Fièvre, mal au dos, courbatures, mal à la tête, et j'ai le ventre gonflé. Alors? C'est l'hémorragique??!
_ Mal aux reins?
_ Euh oui mais j'ai mal partout en même temps et j'ai le ventre si gonflé. Alors la dengue?
_ Douleur pour uriner?
_ Euh non mais j'ai fait une infection urinaire la semaine dernière mais c'est bon c'est réparé. Alors la dengue? C'est l'hémorragique??!
_ Non Mamzelle c'est pas la dengue et encore moins l'hemorragique c'est une pyélonéphrite!"

Rah bordel, c'est quoi ce truc??!
Bon bah c'est une infection urinaire mal soignée qui remonte aux reins!

Bon bah ça s'est fini à l'hôpital.
Mais ça va c'est pas pire.
Je connais l'hôpital.
La ribambelle d'examens du sang, du pipi, de l'échographie et tutti cuicui... easy!
Sauf que j'en sors avec 15 jours d'antibio, interdiction absolue de m'exposer au soleil parce que photosensible, et surtout pas d'alcool pendant des semaines!

Non mais Doc', t'es au courant qu'on vit sur une île et qu'à moins de me trimballer en burka je vois pas comment je vais éviter le soleil!
Et t'es au courant que dans 4 jours c'est un peu le 31 bordel!
Et que j'avais un peu prévu de me mettre une sacrée race pour l'occas'!!

Bon bah la prochaine fois que mon petit pipi me brûle j'irai de suite voir un médecin...
Parce que y'a pas à dire mais c'est un métier quand même hein!

2012 l'année de la loose... je me demande bien sous quel signe sera 2013...
L'année de la...?...
Nan j'vois pas...

Posté par la-raconteuz à 09:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

21 décembre 2012

Et après?

Ça y est c'est aujourd'hui?
On est bien le 21 c'est ça?
Alors quoi?
C'est aujourd'hui que ça s'arrête les gars?!
Aujourd'hui qu'on s'éteint?
Aujourd'hui qu'on redevient le Rien.

Pour moi c'est aujourd'hui où ça commence justement!
Cette semaine aux 4 coins du monde m'a permis de vivre chaque instant comme si c'était le dernier.
Et c'était vibrant d'y croire.
Ça m'a facilité les échanges, les rencontres, ça a brisé les tabous, les barrières.
Ne plus se dire "et si je le faisais..." mais le faire tout simplement.
Prendre ce que la vie nous offre, choisir de dire oui à tout, ne plus avoir peur surtout.
Avant j'avais peur de tout dans la vie.
J'avais peur du noir, peur de mourir seule entourée d'une horde de chats sauvages, peur de partir mais peur de rester aussi.
J'avais peur du vide, peur de la profondeur.
Peur des gens jusqu'à en avoir peur de moi.
J'avais peur de la vitesse, peur de la chute, peur du contrôle et de sa perte.
Peur du journal télé et peur des couteaux.
Peur qu'on m'oublie, qu'on ne m'aime pas, qu'on se lasse de moi...

Et si j'arrive à dire "j'avais" c'est parce qu'aujourd'hui je me sens plus forte et plus confiante que jamais.
La trentaine c'est l'âge d'or pour la femme n'est-ce pas?
Grâce à tout ces gens que j'ai rencontré, grâce à ceux qui m'ont aimé et surtout grâce à ceux qui m'ont détesté aujourd'hui je n'ai plus peur.
Grâce à tous ces pays que j'ai visité, à leur terre, leur soleil, leur ciel et leur mer.
Alors oui pour moi c'est aujourd'hui que tout recommence et je ne m'arrêterai pour rien au monde, même pas parce que les autres ils ont dit que le 21 c'était fini.

Je trouve ça juste triste de passer à côté des belles choses, des belles personnes.
Parce qu'il y en a pleins.

Il n'y a pas que ce que les médias veulent bien nous dire.
On est assaillis à longueur de journée par des malheurs, par la tristesse humaine, par la chute de l'homme, par sa haine, par sa folie.
Désolée les gars, mais moi tout ça ne m'interresse pas.
Je préfère rester sur mon caillou, rester avec mes yeux de gosse et croire que Oui tout est possible.
Je veux continuer à croire que la guerre n'existe pas, que les glaciers ne fondent pas, qu'on ne me force pas à manger du plastique, qu'on ne me tue pas avec l'aluminium, que le racisme n'existe pas, que les femmes sont respectées partout, que les enfants du monde entier sont dorlotés...
Pourtant je le sais tout ça mais je ne veux pas le savoir.
Je veux continuer à croire qu'il n'y a qu'une seule chose indispensable à l'humain: l'amour et le respect de ce qu'on a et de ce qu'on est.

On était Rien, on est devenu Tout et n'importe quoi.
Beaucoup trop vite.

Alors aujourd'hui je vais tâcher de continuer à vous raconter du futile, du drôle, du facile.

Parce que c'est comme ça que je veux le voir mon monde.

Je vous souhaite donc le meilleur en ce début de nouveau monde.
Et juste comme ça, pour essayer, dites "oui" quand la vie vous offre un cadeau.
Ça peut vous amener tellement loin, je vous le promets.

Posté par la-raconteuz à 08:12 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :


14 décembre 2012

7 jours avant la fin...

Hey lecteur, c'est pas que je veux chercher à te faire peur hein, mais là concrètement, il nous reste que 7 jours avant la fin.
Enfin c'est pas moi qui l'a dit, c'est quelqu'un qui m'a dit, mais j'ai pas le droit de dire qui.
Et je sais qu'en ces périodes de fêtes de fin d'année t'as un peu d'autres choses à penser mais au cas où lecteur, il serait grand temps de te poser cette question:
"Qu'est ce que je ferai si je devais trépasser dans 7 jours?"
Vague question...

Moi perso j'y crois pas trop à cette fin du monde mais au cas où, j'me dis que ça serait super con que je parte sans avoir fait tout ce que je voulais faire avant de passer de l'autre côté.
Le jour de mes 29ans, c'est à dire y'a pas si longtemps que ça hein, j'ai fais la liste de ces choses que je voulais avoir faites, ces endroits que je voulais avoir vu avant mes 30ans. Et pour ça j'avais 12 mois.
Le problème c'est que les Mayas sont passés par là et que du coup il me reste que 7 touts petits jours, et que ça s'annonce un peu tendu.
Mais je vais quand même essayer.

Vendredi 14 décembre:
19h30 veille de week end, je m'attaque à la phase la plus importante: avoir du temps.

"_ Boss, j'peux vous parler 5minutes?
_ Vite fait alors Soïz, j'suis hyper pressée.
_ Ca va allez vite vous inquiétez pas. C'était juste pour vous dire que je serai pas là demain. Ni Lundi d'ailleurs. Je démissionne.
_ ...Ha...???
_ Allez salut!"
Pas besoin d'aller dans de plus amples explications, moi aussi jsuis hyper préssée.

Samedi 15 décembre:
Après avoir passé la journée à me dorer la pilule à la plage je rentre me préparer pour LA dernière soirée sur le caillou.
Je me suis manucurée, épilée, crémée, maquillée.
Je sens le sable chaud et les blés...
A l'heure qu'il est je ne peux évidemment pas vous dire ce qu'il s'est passé...on est que le 12!
Mais je suis sûre que j'ai kiffé sa mémé!

Dimanche 16 décembre:
De bon matin, même pas fracassée de la veille (en mode "fin du monde" t'as plus la face à l'envers de lendemain de soirée) donc de bon matin je pars faire de l'avion-stop et je m'envole pour NYC!
The American Dream!
Yes I can.
Yes I do.
Poupou pidou!
Central Park, les écureuils, Manhattan, la Statue de la Liberté, le Apple store et le Magasin de M&M's...
Ouais genre c'est les gens qui sont allés là bas qui parlent que de ça tout le temps alors moi aussi j'veux faire d'abord.

Lundi 17 décembre:
De NYC j'embarque pour un cargo qui me dépose au Taj Mahal.
C'est pas trop si tant sur la route je sais. Mais c'est la fin du monde les gars, j'ai pas le temps de m'encombrer avec des détails géographiques.
Alors l'Inde en 1 journée ça donne: le bain dans le Gange, la découverte culinaire sans frôler l'ulcère bien sûr, la promenade digestive avec un sâdhu et puis euh... une balade en éléphant tiens!

Mardi 18 décembre:
Je quitte l'Inde et ses couleurs en montgolfière. Carrément j'ai plus le vertige.
Et je rejoins le Swaziland.
Je sais pas du tout comment c'est là bas, je connais même pas le nom d'une seule ville, mais c'est un peu comme mon pays: "les terres de Soïz"... Faut pas que je parte avant d'avoir vu comment c'est chez moi!
Au Swaziland je suis proclamée Reine par la population. Et dans la foulée je me suis mariée avec un beau Prince.
Il manquait quelques détails à la cérémonie, du moins par rapport à ce que j'en avais rêvé depuis toute petiote... style la robe blanche, la famille et le vin d'honneur mais ça c'est fait. Je mourrai pas en Mademoiselle bordel!

Mercredi 19 décembre:
Je donne naissance à un si trop joli bébé. Seule, en pleine forêt, assistée d'une louve. Pour le trip nature et sauvage.
J'ai pas pris 25 kilos, j'ai pas attendu 9 mois, j'ai pas eu l'épisio ni les hémorroïdes...
Clac! J'ai dit "yallah" et la louve elle a coupé le cordon avec ses jolies petites dents. Et je suis devenue maman.
C'était hyper émouvant j'suis sûre.

Jeudi 20 décembre:
J'arrive enfin en France.
Histoire de présenter mon enfant qui pleure pas et qui fait déjà ses nuits à ma maman, à ma famille, aux potos.
Désolée les gars je peux pas trop rester parce qu'il nous reste qu'une journée et les au revoir j'ai jamais trop aimé... mais merci pour tout. Merci d'être vous. Merci d'avoir été là et d'y être resté.
Par contre ça vous dérange pas si je vous laisse le bébé?

Vendredi 21 décembre:
... Euh...
Et maintenant je vais où?
Où est ce que je veux la vivre cette fin du monde? Avec qui?
Seule sur les routes?
Avec les amis d'ici?
Avec ceux de là bas?

Nan vraiment les gars c'est pas possible.
J'peux pas, j'veux pas.
Et en plus j'suis même pas prête!
Alors les Mayas, contents ou pas, bah moi le 22 je serai toujours là!
Mais ça ne m'empêchera pas de continuer à vivre comme si aujourd'hui était le dernier jour.
Parce que ça passe quand même beaucoup trop vite tout ça...

Posté par la-raconteuz à 15:30 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

07 décembre 2012

Y'a quelqu'un qui m'a dit...

Depuis ma gamelle je préfère laisser Moby sur le parking quand il pleut et lever le pouce.
C'est plus sûr.
Ici tu peux faire du stop sans te poser la question suivante: « Est ce que je risque de me retrouver découper dans un bois en montant dans la voiture de quelqu'un que je ne connais pas? »
De 1: parce que tu connais tout le monde. Et que c'est rarement quelqu'un que tu connais qui risque de te découper en morceaux.
Et de 2: parce que... parce que je sais pas mais les gens ici ils font pas trop des trucs bizarres comme on lit partout dans les journaux. C'est vrai quand on y pense, les faits divers de l'île c'est un peu les actualités des bisounours.

 « Le gentil chauffard qui a malencontreusement rayé la portière de mon auto serait prié de me contacter afin de trouver un arrangement à l'amiable parce que de toute façon il y a eu des témoins »

Ou encore.

« La personne qui est partit avec ma voiture sans se rendre compte que ce n'était pas la sienne serait bien aimable de me la redéposer là où il l'a trouvé ».

J'éxagère à peine...

 

Tout ça pour dire que de bon matin, me voilà partit à la superette munie de mon poum-poum short (pour éviter d'attendre trop longtemps en plein cagnard) et de mon pouce en l'air. Quelques minutes à peine et zou 2 gentils messieurs dans une belle voiture s'arrêtent.
En voiture Simone!

N'étant pas très matinale je les laisse continuer leur bavardage et profite du trajet pour revoir ma liste de courses.

Ça parle projet d'avenir, de foi en l'humain... que des trucs chelou dans le genre...j'avoue que j'arrive pas trop à comprendre de quoi ça s'agit leur discussion.

Et c'est là où l'un des deux se sent obligés de me faire partager leur plan.
Ils sont ici en mission, ont appris des choses et veulent les partager avec les gens de l'île.

Hum hum... ma curiosité en demande un peu plus les gars.

_Genre vous avez trouvé quoi?
_Des choses mystérieuses dans les écrits.
_Genre des chasses au trésor?? Des vieux manuscrits??? Des pyramides???!
_Nous avons trouvé la vie éternelle.
_Wouaw vas y tu déconnes?

Dans quelques secondes je vais découvrir le produit miracle qui fait que ayè on va plus mourir?!

_Vas y! Expliquez moi votre truc! Moi aussi j'en veux!

Et c'est là où j'ai compris que je me faisais complètement embobiner parce que le monsieur il commence sa phrase par « Dieu nous a dit que... »

Ha ouais d'accord... pffffff comment j'suis trop naïve moi!
J'étais sûre qu'ils allaient me sortir le truc de ouf malade pour pas mourir.
Non parce que, depuis que je me rapproche sacrément de la trentaine, je commence à bien kiffer et ouais pourquoi pas, s'il y avait un truc qui fait que bah je pourrai rester encore plus du double que ce que j'ai déjà fait ça pourrait être pas mal.
Genre je pense pas que je vais atteindre les 90 piges en mode hyper easy.
Enfin j'sais pas hein mais des 60 aux 90 ça m'a pas l'air d'être l'éclate totale de toute façon...

Bref. Les voilà à me baratiner de « Dieu nous a dit que... »
Oui oui moi aussi y'a quelqu'un qui m'a dit que... on connaît la chanson!

Et les voilà à me parler du 21/12/12... que je sais même pas de quoi ils parlent mais je sens qu'ils veulent me faire flipper!
En gros si je suis bien gentille et que je fais tout bien comme « Dieu nous a dit que » bah j'ai pas à m'inquiéter je serai épargnée de fin du monde.
_Ha carrément? Et faut que je fasse quoi?!

Je ne le saurai jamais puisqu'on arrive à destination. L'île est vraiment petite oui.

Perso, Dieu il m'a jamais trop dit ce que je devais faire dans la vie, mais ma mère elle m'a bien dit de toujours dire merci.

_Merci Messieurs de m'avoir pris en Stop. Ce fut un plaisir. Bonne journée à vous. Au revoir. Merci encore. A bientôt. Merci!

 J'espère juste que s'il se passe vraiment un truc le 21 décembre et bah j'espère qu'il diront bien à leur poto Dieu que la p'tite du bord de la route elle était hyper polie.

 

Posté par la-raconteuz à 14:40 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

14 novembre 2012

Camaruche ou la route de la mort...

De bon matin je pars avec mon fidèle destrier Moby, en mode hyper pepette (maquillée-coiffée-manucurée) pour me rendre au travail.

Le soleil brille, les oiseaux chantent et les ouvriers du bord de route me sifflent.
Tout va bien dans le meilleur des monde...

Jusqu'au moment où j'arrive à la descente de la mort, j'ai nommé Camaruche.

Camaruche c'est, suivant dans quel sens tu te trouves, une put*** de descente sa grand mère qui, de par notre revêtement en béton et non en goudron, est une vraie patinoire en temps de pluie.
Camaruche est aussi l'endroit où quand tu veux monter, toujours en temps de pluie, et bah la plupart des autos patinent au beau milieu même avec un bon 4x4.

T'imagines bien que grâce à la légèreté de Moby (et la mienne) je n'ai aucune difficulté à monter Camaruche. Le problème étant que pour descendre on ne fait malheureusement pas le poids.

Et autant quand je suis partie de la maison le soleil brillait, les oiseaux chantaient et les ouvriers du bord de route me sifflaient autant une fois arrivée à Camaruche y'avait plus le soleil, ni les oiseaux, ni les sifflements mais une couche de p'tite pluie fine sur la route!
Bordel de chiotte Camaruche avait pris le p'tit grain.
Et ça sentait pas bon cette histoire. Pas bon du tout, du tout!

J'te raconte.

J'entame le virage, virage en pente à 15% que mes yeux astigmates visualisent à presque 80%, on est comme sur la route de la Mort!
J'ai grave la trouille et je sens que Moby ne fait pas la fière non plus.
Sortie de virage, Moby se crispe, le train arrière paralysé.
Je tente de reprendre le contrôle grâce à la technique magique du frein-sandales, qui s'avère non efficace. Je préfère remettre mes pieds en sécurité dans les étriers parce que je sais que sur ce coup là Moby et moi on est mal.
Très mal.

J'vais pas te mentir, j'ai senti de suite qu'on allait chuter, que ça allait être un mauvais moment à passer et je ne pouvais garantir notre état à l'arrivée.
Mais j'allais tenter le tout pour le tout!

J'ai fait en sorte que la gamelle se passe le mieux possible.
Genre tu sais que tu vas bouffer le béton, que tu vas avoir un peu si mal quand même, mais tu cherches à avoir le moins de bobos possible.
Le truc un peu dangereux c'est que nous étions suivis par un gros 4x4 et qu'au moindre écart il pouvait nous écraser dans sa lancée.
Et le truc encore plus dangereux c'est qu'un autre gros 4x4 entamait sa montée.
En gros on était cernées.

Je me suis donc fait le plus toute molle possible, en gardant une certaine raideur dans le cou pour éviter de m'éclater la cervelle. J'ai gardé les cuisses bien serrées sur Moby pour ne pas qu'elle aille se faire percuter par les 2 gros vilains 4x4 et je nous ai fais faire un 180° de ouf malade histoire de rester le plus près possible du bas côté, ayant visualisé un peu plus bas une entrée de parking.

Au bout de quelques mètres sur le dos, la tête en bas, Moby sur moi, notre folle cavalcade se termine pile poil dans l'entrée de parking!

Well done gamine!!!
Le temps de faire l'inventaire des bobos (le dos juste un peu arraché comparé à ma robe) quelques bosses qui commencent déjà à sortir mais on va bien.
Je sais comment je m'appelle, Moby aussi.
On est un peu sonnées mais c'est pas pire.

Je suis quand même forcée de laisser Moby sur le bas côté et de foncer à l'hopital parce que quand même j'ai mal partout et bah.... ha bah oui merde je pleure!
C'est les nerfs, ça lâche toujours après.
Je me refait le film et j'me dis qu'on a quand même eu pas mal de bol.

Après 2heures d'attente à l'hopital, on s'occupe enfin de moi.
J'ai un oeuf sur le coude, mais ça va c'est pas l'os qui sort... un autre oeuf sur la cheville. Et des brûlures dans le dos.
Le Doc il est hyper halluciné de la non étendue des dégâts comparé à l'étât de ma robe et me dit que je dois être hyper souple... genre je vois pas le rapport mais lui il a dû le voir grâce à ma chute de reins écorchée... hum hum...genre j'ai surfé sur le béton...
Bon bah c'est bon, je peux rentrer m'occuper de Moby qui elle a un peu plus de mal.
Elle s'est cassé le pot la pauvre.

Au moment même où je vous parle elle est sortie d'affaire et sort du Doc des Mobylettes en fin de journée.

J'te rassure j'ai quand même hyper mal partout ce matin, style j'ai passé la nuit à boxer contre un chêne. Mais ça va, je vais bien!

Je vais juste devoir me trouver une auto... parce que Camaruche sur le dos tous les matins ça va pas être possible.

 

Posté par la-raconteuz à 17:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

04 novembre 2012

Comme un p'tit pressentiment...

Un pressentiment, rien qu'un tout petit doute qui te dit que non non non, tu ne monteras pas dans cet avion, parce qu'il y a eu un signe. Juste un ptit truc qui fait que tu le sais, tu le sens, ce sera ton tout dernier voyage. Le voyage du crash... du vas y qu'on coule en plein Atlantique ou qu'on explose en plein vol. Au choix.

Le signe ça a été une erreur sur ma carte d'embarquement. Rien de grave en soi, mais je pensais qu'avec toutes ces normes de sécurité on ne laissait pas passer quelqu'un avec une erreur colossale, que dis-je une erreur intersidérale, sur sa carte d'embarquement.
Mon nom et mon prénom correct.
L'heure et le numéro de vol correct.
Mon identité sexuelle... pas correcte!

Je suis, sur ce vol, Monsieur Soïzik P. Et à mon grand étonnement ça n'a choqué personne.
Je fais la queue, à défaut d'en avoir une, pour monter dans l'avion et là j'en informe une pote qui ne savait pas ô combien je pouvais être superstitieuse quand il s'agit de voler dans une machine qui est tout sauf un oiseau géant capable de porter 350 personnes. D'ailleurs le jour où les oiseaux se lanceront dans le transport d'humains je serai bien plus rassurée que de monter dans un avion. Mais passons.
Je révèle l'erreur, et c'est alors qu'elle me répond tout naturellement « Tiens c'est con, si on se vautre ils vont chercher un mec et là bah ça sera pas facile de t'identifier! »
Mon sang ne fait qu'un tour et je suis prise d'une envie incontrôlable de repousser mon départ. Sauf que, à moins de passer pour une psychotique névrosée, je n'ai guère le choix, je dois monter. Un petit coup de respiration ventrale... et ça repart.
Me voilà dans l'avion.
Comme à chaque fois avant de décoller je m'adresse à Roger (mon pilote perso imaginaire) à voix haute (mais pas trop pour pas passer pour une foldingue) dans mon micro magique imaginaire qui se trouve sur mon poignet gauche. C'est mon petit rituel anti-stress et impossible de décoller sans le faire.
Je lui demande s'il a passé une bonne nuit, s'il est en forme et s'il pouvait faire en sorte qu'on fasse un super vol. Je dois finir ce petit rituel par un bisou magique sur mon poignet et un « Je t'aime Roger ».
Sauf que là, y'a une hôtesse qui passe à côté de moi au moment précis du bisou magique et je ne peux aller jusqu'au bout. Miséricorde!
On ne coupe pas un rituel en deux. Il faut que ça file, que tout soit enchaîné, hyper raccord!!! Panique à bord!
Je me retrouve obligée de faire le bisou magique qu'une fois que cette dinde d'hôtesse se barre de ma rangée! Ça sent pas bon! Ha non non non. J'aime pas très bien ça du tout. Me revoilà à paniquer sévère.
Respiration ventrale... et ça repart.
Je tente de m'occuper en faisant des ptits tinouninou à Dinou (mon chat fils qui hait au plus haut point se retrouver dans un avion lui aussi, tu peux le lire ici).
Roger met les gaz et zou on décolle!

Même pas peur, enfin bien moins que Dinou qui se transforme en Roi de la jungle dans sa caisse.

Le vol se passe plutôt pas mal, jusqu'au moment où, au bout de 3 heures de vol, Roger prend le micro et va complètement pêter les plombs! Une femme s'est fait prendre à fumer dans les toilettes et Roger l'est hyper en colère.
Il nous dit qu'il faut 7 secondes pour qu'un avion explose en cas d'étincelle, qu'il en a rien à fouttre et que quitte à y passer il peut se la jouer en mode amerrissage et que dans ce cas on a aucune chance de survie parce qu'on est en plein milieu de l'Atlantique. Heu Roger t'es pas complètement barré de dire des choses pareilles??!
A quoi ça sert alors tout ces chalalas des hôtesses avec leur bouée et leur tuyaux d'oxygène?! C'est des mythos en fait c'est ça??! Vous faites tous croire qu'on pourra s'en sortir mais en fait vous le savez tous qu'il n'y a aucune chance??!
Haaaa Roger mythoooo! Encu** Roger!
Et moi en plus on pourra jamais m'identifier parce qu'ils vont chercher un mec et que moi j'ai pas de zizi bordel!
Et BAM me revoilà à hyper-ventiler... Respiration ventrale... et ça repart.
Roger t'es rien qu'un con d'abord et je t'aime plus mais là sur le coup je te le dis pas tant que tu m'auras pas redéposé sur le plancher des vaches! Et la prochaine qui se grille une clope dans les chiottes je la fais passer dans le trou d'évacuation!
C'est compris?

 Un signe, juste un signe qu'elle a dit la demoiselle? A ce stade c'est limite si c'est pas écrit sur grand écran qu'on va y passer. Parce que Roger qui dit haut et fort dans son micro que lui il est prêt à y passer ça prouve bien qu'en cas de ptits soucis technique il va pas faire de grands efforts pour nous sortir de là.

Put*** il fallait que je tombe sur un Roger hyper susceptible et pas super fan de la life... Jsuis deg...

Si j'te dis qu'une heure après j'ai encore cru y passer tu me crois?

Une heure après commencent des petites pertubations. Et ça j'aime vraiment pas du tout, du tout. Du tout.

Respiration ventrale... et ça repart pas du tout parce que là pour le coup ça secoue grave sa mémé dans les cocotiers et Roger reprend le micro. Il demande à l'équipage de bord de s'assoir et de s'attacher.
Ok là j'ai très si peur. Fais pas le con Roger, sors nous de là!!!
Et qui c'est que je vois assise en face de moi?
Et bah l'hôtesse qui m'avait coupé dans mon rituel du bisou magique! Jsuis à deux doigts de la traiter de tous les noms cette greluche et de lui hurler que tout ça c'est rien  que de sa faute, mais je suis bien trop occupée à enlever toutes mes fringues (coup de chaud de malade) et à essuyer mes mains qui pissent (j'ai jamais autant transpiré des mains).
Dinou quant à lui, se met à pisser tout court et je me retrouve pleine de son pipi sur les genoux, parce que pour le calmer je n'ai d'autres solutions que de mettre sa caisse sur mes genoux et de le caresser. Et ce, pendant les 8h de vol. Hyper pratique et confortable. Pour le coup je suis forcée de le mettre à mes pieds, et autant il ne supporte pas les vibrations des moteurs sous ses petites pattes autant il déteste se retrouver dans son pipi...
On continue à être secoué dans tous les sens et là je me fais une raison. Pour nous ça va être un sale moment à passer c'est sûr. Mais je sais que ça sera encore plus dur pour ma famille, mes amis... eux ils auront toute la vie pour avoir mal. Nous ça va aller vite....

C'est alors que Roger reprend la parole et nous dit qu'il a demandé l'autorisation pour aller encore un peu plus haut histoire de sortir de ce vent qui nous trimballe sévère.
Enfin moi, un vent qui fait bouger un avion c'est plus trop un vent mais une tornade mais bref. Si Roger il dit que là haut ça sera pas le vent et bah allons y!

Nous y allons et les hôtesses peuvent se détacher. Même la greluche. Je l'aurai bien attaché tout le reste du vol celle là!

Le reste du vol se passera normalement sauf que j'aurai un mal fou à desserrer la mâchoire et que  ça sentira si tant le pipi de chat sur moi. Roger a quand même fait un super atterrissage. Crâneur.

Et je lui ai quand même dis Merci et à la prochaine. A moins que la prochaine fois je rentre en bateau en fait...

Tu l'auras deviné je suis de retour sur le caillou.

Posté par la-raconteuz à 15:26 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

23 octobre 2012

Wouaw!!!

Rassurez moi là?

Style je vais me faire casser la face par les nouveaux-arrivants-saisonniers?
Ou style ça va être le tapis rouge à la descente du Great Bay?
Non parce que je viens d'avoir mon heure de gloire là les gars!!

L'article, que dis-je Zi artikeul a fait le tour du caillou et forcément les gens bah ils ont dû dire des trucs là.
Des trucs des fois genre "Ouais grave, la nana elle a trop raison!!" ou alors genre "Mais qu'elle reste chez elle celle là aussi lààà!"...

Mais c'est ça la popularité, c'est s'exposer à coeur ouvert face à la foule en délire (si ce soir il fait chaud, c'est qu'on moooonte les mains... ouais tu connais la chanson!)
Pfff jsuis trop dégoutée merde, je vais plus pouvoir me balader peinard, cheveux aux vents sur Moby sans me faire alpaguer par des hordes de paparazzi.
Les autographes, les sourires forcés, les photos-souvenirs avec les enfants sur la plage...
La reconnaissance quoaaa!
Et puis quoi après?
Le Goncourt??!

Nan je suis pas prête pour tout ça!
Naan laissez moiii! Haaa!...
J'ai pas tout guéri mes névroses d'artiste écorchée.
Nan je ne suis pas assez forte pour supporter la critique.
... HA!
Cachez moi dans le trou de la souris qui n'a jamais écrit...

HO Dalida Nothomb! (Imagine ce mix de ouf')
Wake Up!!

Dans une semaine c'est le come back on the rock (bilingual attitioud) et c'est pas encore pour de suite que tu vas pouvoir payer ton loyer (ouaiiiis grave j'ai trouvé une villa avec jaccuzzi #merciàtouspourvotreaide# et courage à ceux qui cherchent toujours) avec tes petits articles qui font rire comme des guilis sous les bras (mais ne sens surtout pas tes doigts après!)
Va falloir retourner au turbin!

Et ptèt' bien que tu vas pas me croire mais mes clientes m'ont manqué.
Ha si si si!

 

Posté par la-raconteuz à 14:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :