28 mars 2017

L'anticipation made in myself ...

En grande trekkeuse que je suis, j'ai proposé à une copine de faire les crêtes. 
Les crêtes c'est une petite promenade (tout dépend ton niveau de sport attitioud) plutôt escarpée où tu sais que tu pars du point A, tu sais où est le point B, mais ce qu'il y a entre les deux est approximatif.
Tu grimpes, tu escalades et tu suis les crêtes.
Au milieu des cactus, des acacias, des cabris et des roulis boulis de roches. 
Il fait beau il fait chaud, le temps idéal pour aller trekker.
Je tiens à préciser que le point B se trouve être une petite crique bien charmante où tu peux te baigner cul nu.
Bref. 
Nous voilà partis de pas très tôt matin mais bon matin.
Je laisse mon auto au point B, on part avec l'auto de la copine au point A.
Bah c'est qu'on est des malignes nous. On anticipe les gars...
Et puis on grimpe. On escalade. On admire le paysage. On prend sacrément de la hauteur et on se dit qu'on a de la chance quand même de vivre ici. C'est beau.
Si beau.
Si bleu. 
Si.
Et puis la copine demande si j'ai pris les clefs de mon auto.
Je pousse un petit cri. 
HO PUTAIN ! 
La copine prend peur et ne bouge plus pensant être poursuivie par un grizzli.

"Quoi ? Quoi ??? Il y'a quoi derrière moi???!
_Euh ... rien. Y'a rien. 
_Bah pourquoi tu cries ?!
_Parce que j'ai oublié les clefs de mon auto dans ton auto. Donc mon auto est au point B mais les clefs sont dans ton auto au point A...
_Soïz ? 
_Oui...
_Avance.
_D'accord."

Elle est gentille la copine. 
Elle m'a pas crié... 
Mais c'est que c'est la copine de Puerto Rico, de la Corse, de St Tropez et de New York. C'est la copine d'aventure. Elle a l'habitude... Et puis elle pouvait rien dire c'est moi qui lui faisais découvrir les crêtes. Et même que j'ai presque tout reconnu. Enfin on s'est pas perdu.
Mais on a dû retourner au point A.
À pied et par la route.
Alors que j'avais si bien anticipé.
Chier ...

Posté par la-raconteuz à 22:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


25 mars 2017

Petite pousse ...

🌱
Petite pousse, douce et jolie petite pousse...
Que restera-t-il de toi dans 10, 15 ou 20 ans?
Qu'auront nous fait de toi?
Un imposant et gros bloc de béton aura-t-il eu raison de toi?
Pour le profit et la consommation.
Deux gros mots qui me renversent l'estomac. 
Les entrailles qui foutent le camp.
Vlan.
Petite pouce, douce et jolie petite pousse...
Devrait-on bâtir une muraille pour te protéger? 
Pour pouvoir te laisser pousser?
La Nature ne devrait pas être une histoire de pouvoir mais de liberté.
L'essence de la Nature.
Liberté.
Nous devrions savoir que la nature n'a pas besoin de forteresse pour perdurer. 
Profit et consommation pourrait pourtant ne pas être des gros mots.
Profit et consommation de ce que la Nature nous offre. D'une logique sans nom. 
Liberté.
Profit et consommation... devenus des gros mots en l'honneur de tout.
De tout sauf de ce que je voudrais laisser à ma fille.

Les gros mots ne sont pas jolis dans la bouche d'une petite fille. D'une jolie petite qui pousse...
J'espère que nous saurons ne pas l'oublier.

Posté par la-raconteuz à 22:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 mars 2017

Pénurie (bis)

Pénurie ....
En raison d'une forte houle donc, nous n'avons pu être approvisionnés en produits frais.
C'est alors que certains produits semblent être boudés.
Ou gardés et ressortis qu'en cas d'extrême urgence.
Le groin de porc !
C'est le groin de porc qui va nous sauver de la famine !
Bon appétit les gars ...

Posté par la-raconteuz à 22:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 mars 2017

Dimanche soir ...

L’image contient peut-être : ciel, océan, plein air, nature et eau
Dimanche soir...
Le soleil se couche et les mioches dévalent le toboggan la tête la première.
Ça crie et ça chante.
Ça court dans tous les sens.
Et nous, parents, on sait qu'une fois arrivés à la case il va falloir jongler avec le dîner, le bain, les biberons, les câlins...
Faire les sacs pour demain.
On sait qu'on aurait dû partir du parc plus tôt. 
Il est tard...
Mais cette vue.
La vue du parc vaut bien quelques minutes de sommeil grappillées.
Il est tard et c'est joli.
La nuit du dimanche soir.
Nuit.
🌙

Posté par la-raconteuz à 22:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 mars 2017

Pénurie ...

À cause d'une houle pourrie moisie et de bien violentes bourrasques, l'approvisionnement en produits frais s'est vu perturbé...
🌊🌊🌊
Question : "Dis moi, Captain de ce siiiiii gros bateau, est ce que tu as du beurre là dedans??! Du beurre salé s'entend...
Le reste c'est tout sauf du beuuuuuuurre ! Hein ? On a besoin de beurre ici les gars !
C'est pénurie et on dépérit...
Captain... du beurre..."

Et bien non...
Pas de beurre dans celui là.
Il va falloir attendre la semaine prochaine.
C'est la guewwww dans les rayons...

Posté par la-raconteuz à 22:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


07 mars 2017

Ninja !

L’image contient peut-être : 1 personne

Quand j'étais petiote je faisais cette tronche de ninja à mon frangin, convaincue que ça lui foutrait assez la pétoche pour qu'il arrête de me tabasser.
Assez étonnant que je n'ai jamais fini à l'hosto d'ailleurs.
Bref.
Aujourd'hui j'ai l'espoir que ça effraie ces p*tains d'*nculés de c*nnards de moustiques !
Même après toutes ces années ils me rendent toujours autant dingue dingue dingue ! (Poumpoum shoooort, pour ceux qui suivent... enfin pour ceux qui se souviennent de cette daube inaudible.)
Bref, j'ai le dentier de Joe Star et le regard de Koolshen.
J'suis trop d'la kill.
Caméaméa Ninja ! ! !

Posté par la-raconteuz à 22:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 mars 2017

T'as la class ou tu l'as pas (bis)

Ayant harcelé la réception de l'hôtel et m'entendant dire que Non Désolée Madame mais nous n'avons point retrouvé de culotte de bain... 
Mais siiiii cherchez bien! Ma culotte est chez vous c'est certain !

Et ayant retourné ma case et mon auto toute la nuit (je déteste perdre un truc, c'est comme si je perdais un bout de moi), en vain.
Je me suis penchée à mon balcon.
Non pas dans l'idée de m'y jeter mais pour vérifier.
Juste vérifier que "mais j'ai pas pu faire ça quand même ??!"

Et bah ... 
Si.
Je suis encore pire que ce que vous imaginiez.
Je m'épuise.

Vraiment.
Par je ne sais quel moyen, mon maillot est sur la terrasse de voisin du dessous...

Posté par la-raconteuz à 22:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 mars 2017

T'as la class ou tu l'as pas ...

J'me suis pourtant pas mis une charrette de derrière les fagots; mon budget n'étant tout simplement pas adapté au prix des cocktails de l'Hôtel...
Est-ce alors le fait d'avoir eu les yeux plus gros que le ventre face à ce brunch de ouf malade que tu ne sais plus où donner de la tête tellement il y en a...
Non je ne pense pas que ça ait un lien de cause à effet de ma boulette.
La belle grosse boulette (non je n'ai pas fait caca dans les immmmmenses toilettes de l'hôtel).
Ma boulette...
Mon petit truc en plus, pour une fois de plus me faire remarquer, c'est d'avoir, par je ne sais quel moyen, réussi à oublier ma culotte de maillot de bain au pied de mon transat.
Genre la nana elle va devoir téléphoner à la réception de l'hôtel et dire :
"Oui Bonsoir Monsieur, je suis venue bruncher ce midi et j'ai oublié ma culotte de maillot par terre. Sur le deck. À côté de mon transat..."

Voilà voilà... 
T'as la class ou tu l'as pas.

Posté par la-raconteuz à 22:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le chill du dimanche ...

Laissez-moi ici merci ...

Posté par la-raconteuz à 22:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 mars 2017

C A R N A V A L 2017 ...

L’image contient peut-être : 1 personne, plein air et gros plan

Carnaval 2017 !
Le jour le plus fou du caillou ...
Ha ouais c'était encore bien fou cette année.
Fou !
Tout commençait plutôt pas trop mal. Plutôt bien même.
La Chouette avait fait la sieste, elle s'était réveillée de bon poil et elle voulait bien mettre son costume. Oui elle voulait bien.
Toi parent tu sais. 
Tu sais qu'à tout moment l'enfant ne voudra JAMAIS mettre ce déguisement que tu t'es cassé le c*l à coudre/fabriquer/acheter. 
Ce déguisement que l'enfant n'a jamais voulu quitter la veille de Carnaval, cette seule et unique fois où tu lui as fait essayer. Tu te souviens encore de la crise de maboule. Des longues minutes de négociation.
Non La Chouette tu ne peux pas garder la peau de bête dans le bain. La peau de bête c'est pour demain. C'est demain qu'on va fêter Carnaval.
Donc oui, tout allait plutôt bien.
La Chouette était déguisée, moi aussi. On était hyper opé. 
Crème solaire, lunettes, poussette, goûter, eau fraîche, couches, doudou et tétine, et puis de la batterie dans le téléphone pour retrouver les copains, et quelques bières dans un panier. Pas pour La Chouette les bières. Bah non.
Bref on était opé.
J'ai trouvé à garer l'auto pas trop loin.
Allez hop La Chouette dans la poussette et que la fête commence !
Tout commencait plutôt pas trop mal donc...
Jusqu'à...
Jusqu'à ce que je sorte de l'auto et que je pète mon soulier droit !
Mais maaaaarde ! 
Le bitume est brûlant et d'ici quelques heures le sol ne sera que verres cassés et mégots fumants.
Ch*er.
Pas le temps de retourner à la case.
Je serre les dents et j'avance.
Après 8 heures à marcher et à danser nus pieds je ne sentais plus rien.
J'ai même fanfaronné n'avoir aucun bout de verre dans les pieds. Bah c'est que j'ai de la corne de ouf moi les gars. Ouais trop. C'est que, aucun rapport, mais je vivais sur un bateau. 
Passée une certaine heure tu racontes toujours tout et n'importe quoi à n'importe qui.
Mais n'ayez crainte, à cette heure-ci il y a bien longtemps que La Chouette était dans les bras de Morphée, à la clim, dans son petit lit, après avoir dansé elle aussi sur le rythme des tambours battants.
Ouais donc j'ai fini à pieds. 
Nus et à pieds...
Nus pieds. Bah non j'ai pas fini nue.
À pieds parce que La Chouette est partie avec l'auto.
Enfin... c'est pas elle qui conduisait. 
Bah non.
Non mais je suis pas indigne. Bah non.
Dignement.
J'ai fini dignement sur le bord de la route à attendre qu'un gens veuille bien me covoiturer, moi et mes pieds flambants neufs que je pensais.
Bon...
Je vous raconte pas l'état du bordel plantaire au réveil. 
J'ai des OPNI. (Objets plantés non identifiés)
Et quelques traces de brûlures.
Ma French ressemble plus à une Roumaine qu'autre chose et je pense qu'à moins de poncer je ne vois pas comment retirer cette couche crado de pieds de gitans qui est hyper incrustée.
Bref, tout commencait plutôt bien et s'est fini pas trop mal.
Mais j'ai quand même un peu mal.
Ouais j'ai mal.

Posté par la-raconteuz à 22:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]