21 octobre 2016

Un havre de paix...

Monsieur... tu n'y es pour rien, je sais, tu fais simplement ton travail. 
Travail physique et harassant j'en conviens; sous cette chaleur et humidité ambiante. 
Mais moi aussi j'aimerais bien pouvoir faire mon travail.

Sauf que je travaille chez moi...
Et je te promets Monsieur, bien que je sois chez moi à la clim, pour moi non plus ça n'est pas facile de travailler.

Parce que trouver des voix et répéter un texte pour une histoire qui sera racontée à des marmots avec ton p*tain de marteau - piqueur en fond sonore et bien c'est chaud ! 
Chaud chaud chaud !

Je rajoute des gros mots à chaque fin de phrase et la voix de la petite fée est bien trop grave.
Oui quand je suis énervée j'ai la voix grave. 
Très grave.

Et dire des gros mots et avoir une fée qui parle comme un Robert ce n'est pas très adapté pour le public qui m'attend.

Mais que dire?
Que te dire Monsieur?
Que demain c'est Samedi...
Souhaitons nous Bon Courage alors...
Bon courage Monsieur et sois fort.

Posté par la-raconteuz à 17:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


14 octobre 2016

La saisonnière qui a posé ses valises à St Barth...

Le 14 Octobre 2008, je posais les pieds pour la première fois sur ce petit caillou.
8 ans.
Je me souviens m'être dis que rester trop longtemps sur une île, ça n'allait pas être possible.
J'avais 24 ans et je commençais tout juste à découvrir ce qu'était une vie d'aventure.
J'étais folle amoureuse, rêveuse, encore naïve.
Je voulais tout voir, tout faire, aller loin, toujours plus loin.
Le 14 Octobre 2008.
A peine les valises posées qu'il faut se calfeutrer pour le passage d'Omar. 
Un cyclone.
Je n'avais encore jamais vécu de cyclone.
J'avais la trouille et en même temps je me disais que la nature était en train de marquer mon passage. Non pas que je sois égocentrique (moi? non...) mais oui... Dame Nature ponctuait cette arrivée vers un nouveau départ.
Départ... arrivée... 
Je l'ai quitté tellement de fois ce caillou.
8 ans à partir, à revenir. 
Toujours revenir.
L'Asie, l'Amérique du Sud, la Polynésie... les retour au pays.
Et puis revenir. Toujours revenir.
Se poser mille fois la question du "ici", du "là bas".
C'est où chez moi?
Le 14 Octobre 2008 je ne connaissais personne ici, arrivés par hasard avec mon Gitan. 
Je nous croyais grands. 
Mais j'étais encore si petite. Toute petite.

Sur ce caillou j'ai grandi.
Grandi d'avoir perdu l'amour, le doux, le tendre, le merveilleux amour (comme Jacques l'a dit)... mais c'est la vie.
Et je suis revenue. Toujours revenir.
Enfouir les doutes et ne garder que le meilleur. 
Le meilleur...
8 ans, à changer de métier 5 fois, à vivre en coloc, à vivre seule, à squatter des canapés. Mais à vivre.

Danser, camper, rire, courir, partager, nager, grimper, boire, voir.

Voir que ce n'est pas tous les jours la fête ici, voir qu'on peut vite se sentir très seul sur un caillou.
Et puis aimer, voyager, naviguer. Découvrir la mer.
Ha la mer!
Elle nous entoure, nous soigne, nous emprisonne et nous rassure.
Vivre sur une île...
S'envoyer en l'air, escalader les mornes, se mettre la tête à l'envers. 
Et regarder la mer.

Mère.
Je suis devenue mère sur ce caillou. J'y ai laissé une trace.
Ma trace.
La Nature m'a fait Lionne ici.
Nature.

Si j'avais su le 14 Octobre 2008 que j'en serai là de ma vie 8 ans plus tard... je n'y aurais jamais cru.
Parce que j'en avais imaginé des plans de vie, mais certainement pas celui là.
Mais je m'adapte.
Flexible...

Alors MERCI la vie.
C'est con je sais, mais MERCI la vie quand même.
Et merci à ma famille d'ici. C'est aussi grâce à vous.

A toi St Barth, si joli petit caillou...
Merci de me faire une place depuis déjà 8 ans.

Roulement de tambour....
Et je déclare une nouvelle saison pleine de rire et de délires...
OUVERTE!

 

Posté par la-raconteuz à 20:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

12 octobre 2016

Les Urgences... à St Barth!

Un médecin urgentiste qui te reçoit pour ausculter ton bébé en te lançant un tonitruant "Tain! C'est l'armée du salut ici!" ... c'est quoi pour toi ?
Je vous le demande parce que pour moi c'est un c*nnard. Un c*nnard qui est blasé.
Blasé de soigner, de rassurer, d'écouter. 
Un c*nnard qui ne fait pas son métier comme il le devrait... comme il le voudrait peut être?
Il voudrait peut être plus de sang, plus de cassés, plus de question de vie ou de mort, plus d'urgence, de peur, d'adrénaline !?
Je ne sais pas.
Je suppose.
Je me demande.
Je me demande pourquoi il nous a dénigré à ce point. 
Ma mine déconfite n'est peut être pas assez déconfite à ses yeux... L'enfant respire alors pourquoi je panique? 
Il perd son temps, je le vois, il n'a aucune envie d'être là.
Pourtant il n'y a aucun mourant en attente dans le couloir, personne dans la salle d'attente. Nous ne vivons pas dans une grande ville où les urgences sont débordantes et dégueulantes de cas plus ou moins urgents. 
Nous sommes sur une île ... toute petite île. Où le sentiment d'isolement peut être angoissant en cas d'urgence. Justement.

Faudrait - il que je me justifie? Que je joue à pile ou face sur l'état de La Chouette.
Pile : c'est 3 fois rien, ca peut attendre demain.
Face : son état peut empirer pendant la nuit, il vaudrait peur être mieux qu'un médecin la voit... ce n'est qu'une petite fille de 21 mois.
Alors non je n'ai pas voulu miser sur son état de santé.
Faudrait-il que je me prosterne pour qu'on me respecte ? 
Pour qu'on ausculte ma fille?

Quand je lui dis que sa poitrine se soulève et creuse quand elle respire et que chaque quinte de toux la fait vomir il me répond : 
_"Sa poitrine se soulève ? Oui oui c'est le principe de la respiration. Moi aussi ma poitrine se soulève quand je respire. Vous aussi d'ailleurs... le contraire serait inquiétant."

Donc, ce Monsieur a décidé de se foutre de ma gueule.
Mais je prends sur moi parce que ma priorité c'est La Chouette. Et je ne veux pas la stresser encore plus.

Il voudrait peut être que je me m'excuse de profiter du système? 
Que je remercie d'avoir la chance de bénéficier d'un service public?
Je n'ai absolument pas envie d'aller sur ce terrain là mais je m'interroge...
Parce que ce matin c'est Dinou que j'ai amené chez le véto et que ce matin je n'ai pas l'impression d'être passée pour une grosse c*nne et encore moins une folle.

Est-ce parce que j'ai payé ? 
Je ne pense pas que ça soit le problème.
Alors je ne comprends pas qu'un médecin urgentiste ait pu faire preuve d'aucune compassion, aucune empathie comparé à mon vétérinaire.

Écouter les gens, rassurer, respecter... ça ne s'achète pas!
Mais le "travail" à été fait.
La Chouette a été étudiée, et on a pu rentrer à la maison.

Ce matin elle va mieux, c'est le principal .

La prochaine fois, et j'espère que ça n'arrivera pas, j'appellerai mon vétérinaire! 
Je suis certaine qu'il s'y connaît en "Chouette".

Posté par la-raconteuz à 18:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 août 2016

Bilan...

Bilan de fin de saison : Me suis bien fait ch*er mais j'me suis quand même bien marré! 
Ça se voit non !?

Posté par la-raconteuz à 16:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 août 2016

Home...

Raconte moi comment c'est joli chez toi...

Posté par la-raconteuz à 16:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


10 août 2016

Sur la route...

 

En route pour le boulot ...
Ce serait sûrement abusé de dire qu'il me tarde hyper de partir en vacances?!
Ouais...
Vous pourriez pas comprendre...

Posté par la-raconteuz à 18:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

04 juillet 2016

Test psycho été 2016...

Vous êtes vendeuse en saison basse, sur une île déserte.
Vous êtes enfermée dans la boutique, 8 heures par jour, 4 mois d'affilés.
1: Vous commencez à compter combien de cheveux vous avez. Ça marche aussi avec les poils des avants-bras.
2: Vous inventez une langue. Et une fois que vous la maîtrisez vous l'apprenez en verlan à vos clients imaginaires.
3: Vous comptez combien de temps vous pouvez rester immobile. Ou combien de temps vous tenez sans respirer. Et vous vous rendez compte que vous tenez hyyyper longtemps en fait. Si vous voyez des petites étoiles, je vous conseille de continuer à compter vos cheveux.
4: Vous tentez de tuer tous les moustiques qui vous tournent autour avec un claquement de cil. Assez périlleux mais ça occupe.
5: Vous devenez complètement zinzin à force de compter les mois, les jours, les minutes, les heures, les secondes que vous perdez.
Si vous avez déjà essayé de passer le temps avec une de ces activités fort passionnantes, j'ai le regret de vous annoncer qu'il est grand temps de vous barrez en courant et de changer de métier.
 

Posté par la-raconteuz à 22:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juin 2016

Libéréééée Délivrééééée...

 

Après 13 mois sur le caillou on ripe !!!
Direction St Martin pour le week end.
Bye Bye les p'tits chats.

 

Posté par la-raconteuz à 21:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 juin 2016

WeEk EnD BIS ...

Quand le loueur de l'auto te dit : 
"Haaa on est désolés, c'est le bazar sur la route... Mon agent ne sera pas à l'heure à votre arrivée... Du coup j'ai envoyé un autre agent. Mais lui aussi est coincé dans le trafic !! 
Haaa Mme P. c'est le tintouiiiin, le gros tintouin sur St Martin!!
Attendez-nous, on arrive !! On arrive Mme P.
Promis on arrive et vous oublierez bientôt tout ces désagréments et je m'engage à ce que vous passiez un charmant week-end sur notre île...On arr..."
J'en connais un qui n'a pas lu mon mail de changement de réservation pour lui dire que le super week-end hors de mon p'tit caillou c'était pas le 10 mais le 17 finalement...
Lui aussi il serait grand temps qu'il le quitte son caillou...
Allez, bon week-end à vous hein...

Posté par la-raconteuz à 20:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 juin 2016

WeEk EnD...

On est Lundi ! 
On est Lundi et Vendredi je pars en week-end !!!
Bye Bye le caillou, Ciao St Barth, Arrivederci les gars !!
Après plus d'1 an à faire le tour de 21kms², il est grand temps de riper avant de devenir zinzin. 
Allez on pose un jour ??! Oui allez on pose un jour !
On réserve l'hôtel ? Yeah Baby on réserve l'hôtel !
On prend les billets de bateau ? Hiiii go go les billets de bateau !
On book une auto ? Mais oui trooop l'auto !
Et goooo Vendredi ! 
Vendredi les gars !
Sauf que je viens de réaliser que j'ai réservé le bateau, l'hôtel et l'auto pour Vendredi... 
Hiiiiii Vendredi.
Vendredi là qui vient.
Vendredi 10 Juin.
Et que j'ai posé Vendredi pas là.
Vendredi siiii loin.
Vendredi 17 Juin....
On est Lundi et en fait bah Vendredi je ne pars pas et je dois changer TOUTES mes réservations...
Après plus d'1 an à faire le tour de 21kms², je ne suis même pas capable d'organiser un week-end sans me planter complet dans les dates.
Attention attention, dans pas longtemps il va falloir que j'organise les vacances... 
Je sens qu'on va se marrer !

Posté par la-raconteuz à 23:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :