30 juillet 2014

Besoin de vacances...

Pourquoi se plaindre?
C'est vrai... on vit sur une île paradisiaque où on doit frôler les 40 en plein soleil, les moustiques nous harcèlent et le chikungunia se propage.
Il fait nuit à 19h et pour égailler nos soirées ne comptons pas sur des guinguettes, des festivals, de l'art de rue ou autres animations (hormis un concours de belote et un concours de pêche) mais distrayons nous plutôt en noyant notre ennui dans le rhum ou la verveine (au choix) autour d'une table, à ressasser les mêmes histoires.
Ne pensons même pas à partir en week end afin de casser la monotonie de notre quotidien (travaillant 6/7 jours) et puis où partir en week end quand tu vis sur 21km*?Quoique, je suis à deux doigts d'aller planter ma tente à Grand Fond histoire de me sentir un brin dépayser...
Satisfaisons nous de la découverte culturelle grâce à nos chers touristes venus se perdre par ici. Quelle joie de voir leur mine déconfite face à ce manque d'énergie ambiant!
Ravissons nous à l'annonce d'une éventuelle onde tropicale qui pourrait, Ô suspense... se transformer en cyclone d'ici quelques jours.
Soyons enjoués de vivre au paradis...
Ô oui ce paradis, ce siiiiii petit paradis chéri...
C'est vrai.
Pourquoi se plaindre?!
Et comment oser avoir besoin de vacances quand on vit au paradis...

Posté par la-raconteuz à 20:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


10 juin 2014

J'me marre...

Parce que forcément faire La Clown ne va pas suffire, j'ai décidé de retourner jouer à la vendeuse.
Je remplace la manager d'une boutique pour l'été.
J'ai donc été formée en Anglais par une Polonaise, pour manager 2 Portugaises; dont une ne parle ni Français ni Anglais, dans une boutique où tout est en Italien!
J'me marre, mais j'me maaaarre...

Posté par la-raconteuz à 20:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 avril 2014

Grrrrrr!!!!

D'habitude j'râle pas par ici mais là ça commence à me chauffer les couettes et va ptètre pas falloir pousser mémé dans les cocotiers!
En une semaine on vient de se faire piquer un casque, une rame, un bidon d'essence et le coupe-circuit de ma copine Dinghy!!
À croire que certains font leur marché sur les quais...
Viens petit voleur! Je t'attends pour une belle distribution de claclaques et celles ci tu les auras pas volées!
Grrrrrrr!

Posté par la-raconteuz à 20:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 mars 2014

Vaval!

Des bleus, des barres, des grincements, des couinements.
Des paillettes dans la salle de bain, des confettis sur l'oreiller, des courbatures jusque dans les mains, des cloques sous les doigts de pieds...
Des objets perdus, des cerveaux volés, des "la tête dans l'c*l", des souvenirs à recoller.
Des glacières à vider, des coffres à nettoyer, des chars à démonter, des fleurs à jeter...

Rangez vos épées, vos plumes, vos bulles, vos poils, vos paillettes, vos couettes, vos masques et vos couleurs...
Hier c'était CaRnAvAl...
Ce soir on brûle VaVaL!!!! 
BlAcK&WhItE OnLy

Bon courage et bonne journée à tous les êtres fantastiques qui ont fait de cette édition 2014 une FOLIE!

Posté par la-raconteuz à 20:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 janvier 2014

La fin de la fête...

Vendeuse de chaussures? ✔
Vendeuse de maillots de bain? ✔
Babysitter russe/anglais/espagnol/portugais/français? ✔

Oseille plein les poches? ✔
Billet d'avion pour Mam'? ✔
Assurance/Impôts/Dettes ✔ 

Hihaaaaaaaaa!
Ouais ouaaaais j'ai envie de criiiiier parce que bordel ce qu'il a été relou ce mois de Janvier!
C'était pas très si tant la fête et même que c'était un peu trop la tête dans l'guidon d'Moby!
Et puis aussi j'suis sûre qu'y'a un truc dans mes planètes là.
Si!
J'me sens tout' chamboulée...
Mais vous m'faites pas peur Saturne et Uranus!!! 
J'suis une warrior moi!

... ou comment essayer de retrouver une vie normale après les fêtes sur le caillou...

Posté par la-raconteuz à 20:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


12 janvier 2014

Les fêtes à St Barth...

T'imagines bien que j'aurais adoré rester à Phuket avec mon Captain' mais si y'a bien un moment où il faut être sur le caillou c'est pour les Fêtes de fin d'année.

Haaaaa les fêtes à St Barth...

Toute une histoire!

Si je te dis "Fêtes à St Barth" toi tu penses "Grosse Fiesta all night long", tu penses "Champagne qui coule à flot", tu penses "Noël sous les Tropiques" et "Détente les doigts de pieds en cocotiers"...
Les Stars, le Bling Bling, la Classe-à-la-Française pour ces richissimes touristes venues passer un peu de bon temps sur le caillou.
Il y a de ça c'est vrai... mais pas que...

En quelques jours c'est l'invasion.
Entre Noël et le 31 Décembre on double la population (selon le site du Comité Territorial de Tourisme) de 9000 habitants sur 21kms² on passe à 18000!
Imagine un peu le bordel.

Sur les routes déjà.
D'habitude il nous faut pas plus de 20 minutes pour aller d'un point A à un point B. On vit avec cette seule et unique notion du temps tout au long de l'année.
Mais pendant les fêtes, pour espérer arriver à l'heure au taf il faut près d'1heure, et encore si tu as la chance de trouver une place pour te garer sans faire 3 fois le tour de Gustavia.
Parce que forcément quand tu doubles la population, tu doubles le nombre de véhicules sur la route et étrangement le nombre de places sur les parkings lui, ne double pas.
1 heure de trajet c'est pas la mort tu me diras, mais ça veut dire que ton réveil va devoir te sortir du lit 40 minutes plus tôt que prévu.
40 minutes de sommeil en moins par nuit, du 20 Décembre au 20 Janvier, ça ne fait rien que 1200 minutes de perdues.
Soit 20 heures.

Et encore ce calcul est fait sur la base d'une nuit de sommeil normale.
Parce qu'autant on doit se lever plus tôt pour traverser l'île tous les matins, autant on se couche plus tard.
Non pas parce qu'on passe nos nuits à clubber ... houla non... on se couche à pas d'heure pour cause d'extras.

Les extras.
Tout travail que tu auras réussi à dénicher en plus de tes 8heures de travail journalier.
Ça va du service, à la livraison, en passant par le babysitting et autres moyens de gagner de l'argent vite.
Parce que pour gagner de l'argent vite c'est maintenant ou jamais!

Entre les 40 minutes de sommeil en moins du matin, et les 3heures en moins du soir, on arrive à une moyenne de 6600 minutes de sommeil perdues en 1 mois.
Soit 110 heures.
110 heures que tes neurones n'auront pas pour se régénérer.
Alors dès que tu peux faire un p'tit roupillon, tu y vas sans demander ton reste!

 

photo dodo reserve

Dormir... n'importe où, n'importe quand... Juste dormir!

 

Le manque de sommeil donc, la cause principale au fait qu'on devient tous un peu complètement barges pendant les fêtes.
Tout ça parce que nos neurones n'ont pas pu se régénérer.

Après le manque de sommeil, il y a le problème de la sous alimentation.
En ces périodes de fêtes, manger devient une option.
Pour manger il faut avoir le temps de cuisiner, le temps de s'assoir et le temps de mâcher avant d'avaler.
Comme toi tu n'as pas le temps, dès que tu trouves un semblant de nourriture, tu l'engloutis.

 

photo repas placard

Même debout dans un placard, tu te régales!

 


La moindre miette de pain ou la première poignée de chips qui te passe sous le nez te fait saliver.
Sandwich, pizzas, paquets de gâteaux... que de l'industriel.
Ce qui pour certains va être le moyen de perdre quelques 5 kilos va être pour d'autres la prise de 5kgs!

Au bout de quelques semaines, face à la pression qu'on inflige à notre organisme on n'est plus à même de penser, de réfléchir, de raisonner et on se met en pilote automatique.

Ou quand se laver les cheveux devient une option. Pas grave! Aujourd'hui je mettrai un foulard.
Ou quand s'épiler devient une option. Pas grave! Aujourd'hui je mettrai un jean's et un T-shirt avec des manches.
Ou quand se voir dans la glace le matin te dit que le maquillage ne sera PAS une option!
Parce que là ça devient GRAVE et aujourd'hui tu ne peux décemment pas aller travailler avec un niqab!

 

 

photo réveil2

Sortez les pelles et les pioches, on a un ravalement de façade de gue-din les gars!


Ou quand lire, écrire, regarder un film, nager, bronzer, boire un verre entre potes, rire, danser... devient une option.
Pas grave! Aujourd'hui je vais passer 14h à servir, laver, récurer, repasser, plier, conduire, porter, trier, courir...

Se lever, travailler, grignoter, dormir.
Et ne surtout pas penser.

Ces périodes de fêtes sont pour nous, expatriés, un moment dur à passer, tu l'auras compris.
Il y a le manque de sommeil, le manque d'alimentation équilibrée, le manque de temps... et aussi le manque de nos familles.
Mais là si on commence à penser à tout ça, on a de quoi craquer.

Alors on finit par se persuader que c'est normal.
Normal de passer le réveillon de Noël seul ou à travailler.

À la base j'aurais dû passer le mien avec ma bande de joyeux zouaves, mais le 24 Décembre au matin on me propose un babysitting de Noël...
J'ai pensé à rien et j'ai dis oui.
Oui parce que "c'est maintenant ou jamais"!
Alors OUI pour passer le réveillon dans une chambre d'hôtel à regarder dormir 2 p'tits nains.

À l'heure de partir pour l'Hôtel, après mes 7heures passées à enfiler des souliers à des pieds les plus improbables les uns que les autres (mais ça c'est une autre histoire), le P'tit Jésus se met à faire un bon gros pipi (merci pour le cadeau de Noël P'tit Jésus...) et j'arrive à l'hôtel trempée.
Trempée, mais pas autant que ma bouche qui salive d'avance en pensant à ce que je vais me commander au room service... Babysitting certes, mais merde c'est Noël!
Et puis là c'est la tuile!
La bonne grosse tuile de Noël à défaut de la bûche, mais c'est bien dans ma face que je me prends le : "Ha bah non finalement on ne va pas avoir besoin de vous... Bonne soirée!"
Tu déconnes Madame??!
Comment tu peux faire ça?
Pas une seconde tu te dis que j'étais prête à renoncer au foie gras, aux huîtres, au magret, aux gâteaux... pour garder tes nains, histoire que TOI tu passes une bonne soirée avec Monsieur???!
* j'aurais dû m'en douter... pour laisser ses marmots à une babysitter un 24 Décembre, faut pas avoir de coeur!*
Comment tu peux faire preuve d'irrespect à ce point?!
Être riche te donne le droit de prendre et jeter les gens comme tu veux??!
Et bien sûr, Madame est Française...
Espèce de sale nouvelle riche de Française de mes couettes qui se la raconte va!!
C'est donc hyper vénère que j'enfourche Moby, que je me retraverse l'île et que je rentre à la case...
Parce que je préfère encore passer le Réveillon seule plutôt que de pourrir celui de mes joyeux zouaves. 
Alors je rentre à la case oui, après avoir acheté à la supérette du coin, du foie gras industriel, un magret de canard bon marché, un pot de glace et une mini bouteille de rosé!
J'aime pas Noël d'toute façon, j'te l'ai déjà dis ici...

Mais ça va t'inquiète, j'veux pas te faire pleurer dans la chaumière.
Alors sache que j'ai passé le Réveillon avec mon Captain' en mode Skype de Noël.
Lui il en était au thé du 25 au matin que j'attaquais mon 2ème verre de rosé du 24 au soir, mais m'en fous on a pu fêter Noël ensemble!
Alors Merci Mme La Nouvelle Riche Mal Élevée Française.

 

 

photo repas noel

Un peu loin du Réveillon en famille mais quand même l'un des meilleurs de ma vie!

 

Comme je te le disais, on est tellement absorbé par le bordel que sont les fêtes sur le caillou qu'on finit par penser que tout est normal.

C'est normal de voir des liasses de ouf sortir des poches, normal de croire (et faire croire) le temps d'une soirée, que le Russe est devenu ta langue maternelle, normal les montres à 100000€, normal les bouteilles à 50000€, normal les yachts à 3 étages, normal les dames qui ressemblent toutes à des poupées, normal la fumée de cigare qu'on te crache à la figure...
Normal toute cette nourriture gâchée, cette eau qu'on ne cesse de laisser couler.

 

 

yachts sbh

Les Yachts à quai

yacht sbh 1

 

Continuer à se lever, travailler, grignoter et dormir.

Jusqu'au prochain jour de repos...

Cette fameuse après-midi de détente que tu attends depuis si longtemps.
Siroter un p'tit cocktail avec les potos, au bord d'une piscine, les doigts de pieds en éventail...

 

photo Christopher

Cette photo se passe de commentaire non?

 

Et puis une fois le premier verre siroté, il va y en avoir un 2ème et un troisième et... ce sera le TROU NOIR!
Parce qu'à force de tirer sur la corde elle finit par lâcher.
Ce qui devait être ton premier vrai moment de détente après la bataille devient LA grosse charrette de l'année.
Tu te souviens avoir dit en début de journée "Ha non mais moi je bois juste un verre, parce que j'suis tellement fatiguée que ça va amplement me suffire..."
Et tu finis à 4h du mat', complètement pétée!

Les Fêtes à St Barth te disais-je...
Ce moment tant attendu et à la fois si redouté de tous.

Perso il me reste encore 15 jours (et 10 nuits) à tenir.
Le 25 Janvier la vie va retrouver ses droits.
Et autant l'année dernière j'avais eu une "Descente de Fin Janvier" des plus olé olé, j'me demande ce que j'vais trouver pour tenir le coup cette année.

Et je ne te cache pas qu'après tout ça, la Charrette Bordel j'vais me la mettre!

En attendant, j'vais tâcher de pas trop lever la tête du guidon...
Encore 15 jours bordel!

 

Like&Share et rejoins moi sur la Page pour plus d'aventures...

Posté par la-raconteuz à 15:13 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

03 novembre 2013

À toi, Ô Saisonnier...

Il y a 1 an, j'avais osé te susurrer à toi, Ô Saisonnier voulant venir ici LA chose la plus importante à savoir avant d'acheter le sacro saint billet d'avion. Tu pourras lire mes précieux conseil ici, puisque si tu es là aujourd'hui c'est que tu ne m'avais certainement pas lu à l'époque.
En même temps qui suis-je pour t'interdire à toi, Ô Saisonnier de venir tenter ta chance au soleil?
C'est vrai, je suis une saisonnière moi aussi. Une de celles qui part et qui revient depuis quelques années et qui se sent chez elle sur le caillou.
Alors c'est vrai, je ne suis personne...
Le caillou est à tout le monde me diras tu!
Le plus important étant de savoir s'adapter à la vie du caillou.

Aujourd'hui, Saisonnier, Ô toi qui n'a pas écouté mon précieux conseil et qui vient d'arriver, je te souhaite la bienvenue sur l'île.
Je t'accueille à bras ouverts, je te fait la OLA, je fais des clap clap clap dans mes petites mains, je pousse des hiiiiiiiiiiiii!!!!
Comme ça tu ne pourras pas dire que je ne veux pas de toi ici.

Une fois la OLA, les clap clap clap et les petits hiiiiiiiiiiii passés, je vais pouvoir t'expliquer là où je veux en venir.

Je viens de revenir il y a 1 semaine sur le caillou, après avoir passé 2 mois à faire le tour du monde des Antilles à la voile (si ta connexion internet te le permet tu peux lire l'aventure ici) je suis donc rentrée il y a 1 semaine disais-je que déjà je te vois partout.
Comment t'ais-je reconnu me diras-tu?
Easy!

Tu es tout blanc, voir tout rouge si tu as eu le malheur de vouloir t'offrir un bronzage express en t'exposant de 12h à 14h à la plage...
Et au choix, tu es blanc à pois rouge, les moustiques t'ayant eux aussi souhaité la bienvenue...
Mais je n'oserai faire preuve de discrimination raciale, à chacun sa couleur de peau Saisonnier.

Il serait donc plus judicieux de ma part de te dire que je t'ai reconnu grâce à ta tenue, ne voulant être accusé de discrimination raciale.
Je t'ai donc reconnu grâce à ton marcel 2 tailles trop petit et à ton bermuda barriolé, le tout accompagné d'une jolie petite chaine en argent (c'est vrai quoi! la chaîne en or c'est has been, tu préfères donc celle en argent... vachement mieux... oui oui) et d'une splendide casquette.
Tu n'as, fort heureusement, pas succombé à la claquette-chaussette (à moins que tu sois d'origine allemande...) et tu préfères enfermer tes charmants petits petons dans une si belle petite paire de baskets blanches.
Je tiens juste à te préciser qu'ici les mecs portent des souliers pour, et seulement pour, aller clubber all night long.
Je ne tiens pas compte, bien évidemment, du soulier porté pour raison professionnel.
Et je doute fortement Saisonnier, que le fait d'aller à la plage t'oblige à porter ta si belle petite paire de baskets blanches.
Je t'invite donc à investir dans une paire de tongs, tes pieds te remercieront crois moi.
L'habit ne fait pas le moine, je te l'accorde.
Mais le moine que tu représentes me paraît un brin trop... comment dire... métrosexuel.
Un peu loin de l'image de l'aventurier que tu penses être pour tes amis et ta famille resté au pays, tu ne trouves pas?

Mais encore une fois je m'attaque à un sujet épineux...
On ne peut décemment pas juger quelqu'un sur sa tenue vestimentaire.
Mille excuse Saisonnier, c'est vraiment mesquin de ma part.

Je préfère donc t'avouer ce qui m'a vraiment permis de te reconnaître, et là on ne pourra pas m'accuser ni de discrimination ni de délit de faciès.
Je t'ai donc reconnu en te voyant arpenter l'île, une pile de CV sous le bras et l'autre bras agitant le pouce.
Rassure toi Saisonnier, ici, il y a du travail pour tout le monde. Le problème majeur n'étant pas le travail mais.... mais....
Vas y dis le Saisonnier! Dis le ce que c'est le problème majeur de St Barth! C'est???
TROUVER UNE CASE!
Et tu ne pourras pas dire que je ne t'avais pas prévenu!
Mais tu n'as voulu en faire qu'à ta tête, ce qui est très courageux de ta part j'avoue.
Sauf qu'aujourd'hui tu dors soit sur le canap' d'amis d'amis, soit sur la plage et ça Ouaaaais grave que ça fait aventurier le mec qui dort sur la plage!!! T'es un dur toi Saisonnier!

Encore une fois, rassure toi, tu vas bien finir par trouver. On finit tous par trouver et je te le souhaite de tout coeur.

Une fois la case trouvée, tu vas pouvoir respirer un peu.
Et pour respirer tu vas vouloir quoi??! Hein?
Bah tu vas vouloir aller fêter ça!
Ta si belle petite paire de baskets blanches aux pieds tu vas aller là où il faut être, The Place To Be. Pas la peine de te dire où c'est tu le sais déjà j'suis sûre.

Te voilà donc en boite de night à fêter le job et la case! Fêter ta nouvelle vie!!!! Ouiiiiiii!!!
Et là tu trouves la soirée trop "P*tain de Wouuuuaw", si "Complètement b*isééééé", vraiment "Haaaaaaa".
Le son à balle, la sueur, les cris, les vas-y-que-je-te-tripote-au-passage...
Mais c'est pas de ta faute Saisonnier, je sais, on est tous les uns sur les autres dans cette boite, alors forcément tu n'as pas eu le choix de mettre une main sur les fesses de la ptite blonde pour rejoindre le bar.
Personne ne t'en voudra, de toute façon la ptite blonde elle n'a rien senti, elle aussi elle fête sa nouvelle vie.
La boite de night donc... cet endroit où tu réalises qu'ici les ptites blondes, et même les grandes brunes, bah elles sont toutes à moitié à poiiiiiiil!
Wooouaw t'as vu ça Saisonnier!!!
Non mais c'est des baraques à frites les meuf iciiiiiii! OUF!

Et c'est là où j'espère que la ptite blonde de tout à l'heure n'était pas ton amoureuse, parce que tu vas vite te rendre compte que le mode baraque à frite va vite l'envahir elle aussi. Il est fort probable que ta ptite blonde se transforme en une espèce de p*tasse des bananas alors qu'avant d'arriver ici, elle était si douce et si calme et siiii pudique. Oublie la vite ta ptite blonde Saisonnier... de toute façon d'ici quelques mois tu ne la reconnaîtras plus du tout.
Pourquoi?
Parce que ta ptite blonde se sera fait prendre au jeu du plus fort.
Et c'est qui le plus fort ici? Tu ne le sais peut être pas encore, mais tu le pressens.
Je tiens donc à te le dire en toute honnêteté, ici le plus plus fort c'est l'Excès, le Trop, l'Abus.
Le tout réuni dans la 3ème lettre de l'alphabet: C.
Ne crois pas que tu seras plus fort que cette toute petite lettre de rien du tout. Beaucoup ont voulu jouer, peu on gagné.
Et autant tu n'as pas écouté mon précieux conseil avant de venir, autant j'espère de tout coeur que tu sauras prendre en compte cet avertissement.

Je le répète, je ne suis personne.
Je suis juste une saisonnière moi aussi. Mais une saisonnière qui a su s'adapter et se faire adopter.

Si tu m'as senti un brin révoltée, pinçante, voire piquante c'est parce que depuis seulement une semaine que je suis rentrée, je t'ai vu partout Ô toi Saisonnier, et le fait de déjà te voir alors que tu viens juste d'arriver me fait me poser la question suivante:
Es tu capable de t'adapter à la vie d'ici?

Parce que cette île a une histoire, histoire que tu pourras lire ici.
Elle a ses locaux, ses métros et ses portos.
Elle a tout ce qu'il faut pour y vivre heureux.
Elle a ses avantages et ses inconvénients certes.
Mais elle a surtout la tranquillité.

Et quand je dis tranquillité, je veux surtout mettre en avant la manière dont on vit ici.

On dit Bonjour, on dit Merci, on a le sourire.
On évite de se prendre pour Schumacher sur la route.
On ne laisse pas ses mégots et ses canettes de bières sur la plage.
On ne pense pas que toutes les nanas sont Open-Bar sous prétexte qu'elles sont à moitié à poil.
Et on ne se permet surtout pas de les siffler! Si tu commences à les siffler, t'as pas fini Saisonnier, parce qu'ici Oui les femmes sont libres de montrer leur cul sans se faire agresser. Pigé?!
Et ce n'est pas parce qu'on laisse nos cases ouvertes que tu peux te permettre de rentrer sans y être invité. Ce qui marche aussi pour les clés sur la voiture ou le scooter.
Quand on trouve quelque chose on fait en sorte de retrouver son propriétaire par le biais de la petite annonce ou la Police Territoriale.
Et surtout on évite de faire trop de bruit.
Parce qu'ici c'est tout petit et que tout le monde finit toujours par savoir tout, sur tout le monde.

Maintenant que tu as toutes les cartes en main, laisse moi te souhaiter une bonne saison, qui pourra être le début de longues années sur l'île...
Parce que tu vas très vite te rendre compte qu'ici peut devenir chez toi, n'oublie jamais que tu vis ici en étant de là bas...
 

Posté par la-raconteuz à 06:43 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

08 septembre 2013

Le Clandestin, la Résistante et la Mule...

Après ces 2 mois à me la péter en mode tour du monde de la Caraïbe (que je vais te raconter promis) il était temps de rentrer au pays.
Et rentrer au pays c’est toujours une expédition.
Mais comme je suis quelqu’un de bien "organisée" ça ne devait pas trop poser de problème.
Dinou et moi-même sommes en transit à St Martin, accompagnés du Captain’, qui lui aussi rentre au pays mais pas dans le même avion que le mien…
Comment ça on n’est pas organisés???
Le Captain’ a bien tout retenu mes dates de retour pour prendre son billet en fonction du mien, mais n’ayant pas précisé que Dinou et moi étions pauvres, le Captain’ a réservé son retour sur la compagnie des riches… C’est con!
Bon, au moins on part le même jour, c’est déjà ça.
Les bisous, les tu vas me manquer, les fais bien attention à toi, allez on se retrouve demain à Paris mon chat.

Le Captain’ embarque tandis que moi je pars m’enregistrer.

_ Hi M’dam, this my passeport, this is Dinou’s passeport… hop hop hop vas y donne-moi la carte d’embarquement que j’aille vite faire une razzia au rayon magazine de pouf’ (la seule occupation qui me calme un tantinet en avion…)

Hop hop hop, M’dam prend ma valoche (qui ne dépasse pas les 23kgs ouiiiiiiii !) me sort ma carte d’embarquement et me demande d’aller régler à un autre guichet les 75$ pour Dinou, tout en flattant ledit Dinou au sujet de son si beauuu poil et de ses siiiiii beaux yeux, et de revenir la voir avec le p’tit papier qui dit que j’ai bien payé.
OK M’dam, j’y vais. J’y cours. J’y vole! Hihaaaaa!

Mon enthousiasme s’arrête net à l’autre guichet, où je fracasse ma joie de vivre face à une autre M’dam qui ne voit pas une seule seconde la beauté de mon Fils.
En fait elle ne le voit pas du tout mon Fils.
Elle ne le voit surtout pas enregistré sur ma réservation…

C’est là où le cauchemar commence.

What the Fuck ??? What the putain de fucking Fuck ???!
Comment ça Dinou il est pas enregistré ?
Comment est-ce possible ayant répété 1000fois à la personne chargée de ma réservation de ne surtout oh non surtouuut pas oublier d’ajouter Dinou à mon billet !

Nous voilà donc, Dinou et moi, bloqué à St Martin, face à une M'dam pas aimable pour un sous qui nous dirige vers le Big Boss de l'enregistrement.
Dans la famille Galèrien je voudrais la Mère et le Fils.... BONNE PIOCHE!
Le Big Boss de l'enregistrement n'est pas plus aimable et ne veut rien entendre.
Normal, lui n’y est absolument pour rien dans l’histoire et a des consignes à respecter.
Et ces consignes lui interdisent de prendre plus de 8 animaux en cabine, le quota étant atteint il n’a que 3 options à me proposer:

1 : racheter un billet d’avion pour Dinou et moi, pour le lendemain.
Genre tu crois que si j’avais les moyens de faire ça Monsieur, je me casserai le c** à voyager en classe « pauvre » ?
2 : aller acheter une caisse rigide et laisser Dinou en soute.
L’option numéro 2 étant complètement inenvisageable à mes yeux, je lui demande, le menton tremblant, l’option numéro 3.
Option numéro 3 qui est la suivante.
3 : il n’y a pas d’autre option. Je ne peux rien faire pour vous Mademoiselle.

Du menton qui tremble, je passe assez rapidement à la grosse crise de larmes, avec la voix qui part dans les aigus dès que je tente de le supplier de me laisser partir avec Dinou, en passant par les sanglots écorchés, les gémissements du fin fond de mes tripes et de mon regard de cocker au bord du suicide.

J’avoue que je suis dans un état second, à tel point que je ne me rends absolument pas compte que tous les gens qui font la queue pour enregistrer me voient me décomposer à petit feu.
Il y a même un élan de solidarité envers nous.
_ Mais Monsieur, voyez dans quel état se met cette pauvre jeune femme… Et regardez ce si beau matou… Vous ne pouvez pas faire ça !
_ Enfin Monsieur… un peu de compassion. Laissez les passer que diable.
_ Ouais putain c’est vrai quoi M’ssieur, elle saoule personne avec son chat !!!
_ Ha non mais moi j’appelle la SPA direct’, vous n’avez pas le droit de la forcer à abandonner son animal !!! Je crie au scandale !!!

Le Monsieur me dit d’attendre sur le p’tit banc là-bas au fond, il ne me promet rien mais il va faire son maximum. Il viendra me chercher à la fin de l’enregistrement.
Je le soupçonne de vouloir m’éloigner de la file histoire de calmer la tension qui s’est installée dans les rangs, depuis déjà plus de 30 minutes.
Je pars rejoindre le p’tit banc, portant toute la misère du monde sous un bras et Dinou sous l’autre…

Sauf que moi j’aime pas attendre. Je sais pas attendre moi. Attendre dans mon coin et pleurer toutes les larmes de mon corps c’est pas mon truc.
Entre 2 kleenex je me rends compte que j’ai ma carte d’embarquement (la 1ère M’dame me l’avait faite avant de savoir la suite de l’histoire.) J’ai donc ma carte d'embarquement, mon passeport et ma valise est enregistrée…
Un tilt cérébral prend le dessus sur les larmes et BAM !
Je regarde mon Dinou bien droit dans les yeux, je nous souhaite bonne chance et je décide de passer en zone d’embarquement sans l’accord du Big Boss de l’enregistrement.
Que ce soit à la zone des douanes où à celles des rayons X, là-bas personne n’est censé savoir que je voyage avec un chat clandestin.
Le problème va se poser à l’embarquement, où bien évidemment ce sera toutes les hôtesses et le Big Boss de l’enregistrement qui vont nous faire monter dans l’avion.

Je mets au point un plan A, qui n’a pas de plan B, puisqu’il est hors de question que j’abandonne mon fils et encore moins qu’on ne parte pas !

Je sèche mes larmes et pars à la recherche d’une mule.
Loin de la mule prête à faire passer des kilos de drogue dans son estomac contre pas mal d’argent, juste une mule prête à monter dans l’avion en réussissant à planquer un sac à fleurs de 70cms de long pour 40cms de large, sur son dos…
Je trouve vite la mule, en la personne de « Chacha » (une mule prédestinée à faire passer mon Chat Fils)

Une Résistante, voyageant elle-même avec son mini chien clandestin, se porte volontaire pour faire le transfert, sous les yeux du Big Boss de l’enregistrement qui n’a pas idée de ce qu’une mère est capable de faire pour son fils.

La mission est loin d’être gagnée puisque 5 minutes après le transfert le tant attendu :
_ Mlle P. Soïzik est priée de se rapprocher du comptoir A3… Mlle P.

J’enfile mon masque de désespoir et je me prépare à lui sortir un bon gros bobard.
Voilà ce que ça donne :
_ Bon alors… Il est où le chat ?
_ Le chat ? Bah (snif) je l’ai laissé à une dame mon chat, (snif) une amie va venir de St Barth le récupérer et elle (sniiiif) elle me le ramènera la semaine prochaine en métropooooole (bouuuuh sniiiif)…
_ Mais Mademoiselle, je vous avais dit de m’attendre ! J’ai eu le commandant de bord, il était d’accord pour que vous le gardiez avec vous… Raaaah…

Haaaa p*tain de m*rde !! J’en ai trop fait pour lui dire que non j’ai menti, que Dinou est planqué sur le dos d’une mule, que je comptais le faire passer en passager clandestin ; qu’une résistante m’avait aidé… que…
Oh et puis m*rde ! Je continue mon cinoche et je repars, sniffant tout ce que je peux.

Je file dare dare informer la mule que Dinou peut être là mais que du coup bah toujours pas…
Et là… Bah la mule se braque. J’aurais dû dire la vérité. Elle ne veut plus passer le sac.
2 secondes de réflexion et zou je retourne voir le Big Boss de l’enregistrement et je lui fais la totale :

_ Haaaaaa Monsieur !!! Je viens d’avoir la dame et bah elle est d’accord pour me ramener Dinou et me le faire monter en zone d’embarquement par quelqu’un ! D’accord Monsieur ? C’est d’accord ? Hein diiiiis ?
_ Hum hum (genre prend moi pour un jambon…) oui oui bien sûr, allez le « récupérer » votre chat. Ça fera 75$.

Je dégaine la carte bleue, je cours récupérer mon chat, je pars fumer la dernière clope et yallaaaaah c'est partit mon kiki!!!

Et c'est une fois arrivée dans l'avion que je me suis rendue compte que je n'avais pas acheté de magazine de pouf'...
Ok bah jsuis bonne pour flipper pendant 8H30... Haaaaaa! Chier!!!!

J'ai flippé, j'ai mangé, j'ai flippé et j'suis tombée de fatigue, avec toutes ces émotions je n'avais plus assez de force pour flipper...

Le vol s'est relativement bien passé, comparé à celui-ci. Roger a géré, Dinou aussi.
On est finalement arrivé au pays, ravis et frigorifiés...
C'est partit pour 1 mois et demi de "P*taiiiiin mais j'ai froiiiiiiiid sa grand mèèèèèreuh!" emmitouflée dans des pulls, écharpes, chaussettes sous une grosse couette...

Mais on est au pays... et ça... ça me réchauffe le coeur!

 

Posté par la-raconteuz à 23:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

04 juin 2013

Comment voyager quand tu vis sur 24km²

Depuis que j'ai décidé de poser les valises sur le caillou j'ai dû calmer ma soif de voyage.
Et je dois t'avouer que ça me manquait.
Ça me manquait de ne plus découvrir de nouvelles cultures, de ne plus sentir cette liberté de dormir toutes les nuits dans un endroit différent, de me lever dans un environnement inconnu.
Ça me manquait de ne plus voguer au fil de mes envies, le sac à dos en guise de maison.
N'ayant pas les moyens de m'offrir un road trip de sitôt j'ai dû trouver un moyen de voyager sur le caillou. 
Je n'ai rien trouvé de mieux que le déménagement.

Il y a 2 mois je quittais la villa de Marigot pour une tite case à Lurin.
Une tite case au milieu du zion, sans clim, sans wifi, sans eau chaude... une tite case avec des tentures, de jolies bougies, et des musiques d'ailleurs.
J'y ai vécu pendant 1mois et demi avec un voyageur, lui aussi venu d'ailleurs.
De la tite case à Lurin, j'ai continué mon voyage sur un canapé à Cul de Sac.
Un canapé dans une jolie maison, une maison du bonheur avec de jolies fleurs.
Dans cette maison il y a toujours un bon gâteau en train de cuire dans le four, on joue à des jeux, on prend soin les uns des autres. J'y ai vécu avec un cuisinier au grand cœur et une future maman, pendant 10 jours.
Ma soif d'aventure m'a conduit à Lorient chez une amoureuse à l'accent lointain et une protectrice des animaux, devenue la tata de Dinou fils.
Avec elle, on parle aux oiseaux, on donne à manger aux iguanes, on recueille les chiens errants.
Et quand il fait beau on bronze au bord de la piscine, tout en sauvant les fourmis de la noyade.
Grâce à Cédric, grâce à David & Angelina, grâce à Sarah & Rebecca, Dinou fils et moi venons de faire un joli voyage.
Un joli voyage plein de rires, de belles nuits sous les étoiles, de bons repas.
Un grand merci à tous...
Pour Dinou Fils le voyage s'arrête chez Tata Sarah, qui je suis sûre s'occupera de son neveu à merveille.
Quant à moi je repars pour une nouvelle aventure.
Dans 5dodos je pars vivre sur un bateau.
L'océan va devenir mon jardin... bien plus grand que 24km²!
T'inquiète pas je te raconterai...

Posté par la-raconteuz à 00:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

05 avril 2013

Black Out!

Aujourd'hui j'ai décidé d'être organisée.
Être organisée ça commence par prendre mon billet retour pour la métropole.
Juste pour les vacances hein. Bah non je rentre pas hein. T'as rêvé toi!

Quand j'ai décidé de revenir en Novembre je ne savais pas trop si j'allais rester 6 mois... 1 an...
C'est pour ça que j'avais pris un billet Aller/Retour modifiable sur 1 an.
À l'époque je tentais déjà d'être organisée.

Ce matin je décide donc de modifier le retour. Que de toutes façons je ne sais pas quelle date j'avais fini par booker mais je sais que je pouvais modifier jusqu'à Septembre.
On est en Avril.

Wouaw! Je suis sacrément organisée.

"_Allo Madame Bonjour. J'ai un aller/retour chez vous modifiable sur un an et je voudrais réserver le retour. S'il vous plaît merci.
 _Votre n° de dossier s'il vous plaît.
 _Ha! Bah merde je l'ai pas. (pas si organisée que ça la nana...)
 _Votre nom alors.
 _Soïzik.P......... (attente)
 _Vous êtes sûre?
 _Sûre de mon nom? Bah oui hein...
 _Non sûre que c'est chez nous que vous avez pris votre billet.
 _Bah oui hein quand même. Je me souviens bien de la dame du bureau de droite, elle cherchait les meilleurs tarifs et elle m'enviait si tant de partir au soleil et elle m'avait même dit qu'il fallait pas que Dinou il soit trop gros sinon il allait voyager en soute... Je me souviens m'être dis que je ne savais pas quand je voulais rentrer mais que bien sûr j'allais rentrer... Donc le modifiable 1 an c'était chouette Madame.
 _Laissez moi chercher et je vous rappelle Mademoiselle."

C'est là où j'ai commencé à me dire qu'être organisée c'était quand même pas hyper facile. Passer des mois dans un dossier sans numéro... c'était sûr qu'on allait me perdre.

Drrrrring! (wouaw déja? L'est sacrément rapide la dame).

"_Bonjour Mademoiselle P, c'est la dame du bureau de droite à l'appareil.
 _Ha alors c'est bon? Vous vous souvenez de moi? Je voudrais modifier mon billet s'il vous plaît Madame. Pour être bien organisée.
 _Oui je me souviens de vous. Vous vivez sur un caillou, avec votre chat. Vous avez souvent un foulard dans les cheveux... vous êtes un peu hippie... hahahaha...
 _Ha bah oui c'est ça, c'est bien moi. Alors ce billet?
 _Je suis désolée de vous dire que vous ne l'avez pas pris chez nous votre billet. Vous avez bloqué les dates mais 3 jours avant votre départ vous avez annulé.
 _...... QUOI? Bah... c'est pas possible hein. (genre prend moi pour un jambon). Non parce que j'y suis sur mon caillou, mon Dinou chat fils aussi. On est bien arrivé en avion quand même, genre on n'est pas arrivé en passant par un monde parallèle... même que Roger il avait complètement craqué son slip, je m'en souviens.
 _Je suis ravie de savoir que vous êtes bien arrivés sur votre caillou vous même et votre Dinou chat Fils mais vraiment le billet vous ne l'avez pas pris chez nous...
 _Ha d'accord. Mais je l'ai pris où alors hein... Pfff j'en ai marre Madame, moi je voulais être organisée là et puis bah...
 _Profitez du soleil Soïzik, si vous ne rentrez pas c'est pas grave. Ça reste entre nous, mais c'est la merde ici... Restez sur votre caillou. Profitez pour moi...
Euh bah oui mais quand même Madame... va bien falloir que je rentre."

Finalement je ne suis même plus sûre d'avoir pris un A/R, je ne sais encore moins chez qui.
En agence? Ici? En métropole? Sur internet???
Mais bordel comment on a fait avec Dinou pour arriver là?
J'suis quand même pas désorganisée au point de me télétransporter!
Et j'ai pas envie de repayer un billet si j'en ai déjà acheté un.

C'est pas grave... je vais rentrer à la nage.
Si je pars de suite je serai au pays en Septembre non?

Posté par la-raconteuz à 18:23 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :