10 novembre 2013

10/11/1983 ... 10/11/2013

30 ans...
Le moment de regarder cette Minette bien droit dans les yeux et de lui dire que je suis fière de celle qu'elle est devenue.
Je n'aurais pourtant jamais cru qu'on en serait là aujourd'hui, je nous voyais plutôt du genre mariée, maman, propriétaire d'une maison...
J'ai envie d'te dire que sur ce coup là on s'est complètement planté Minette...
30 ans!
Je suis maman d'un Dinou Fils à 4 pattes, je vis en coloc', mon métier c'est Clown et j'ai un Marin dans la peau, à défaut du mari... Quelle vie!
Quelle putain de belle vie!!!
Accroche toi Minette, c'est que le début...
photo soiz pouce bébéphoto pouce moi 30 ans

Posté par la-raconteuz à 06:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,


28 juin 2013

Retour aux sources

Avant de raconter en écrivant, j'ai beaucoup raconté en jouant.
Jouer à rire, à faire rire, jouer à pleurer pour de faux, jouer à faire croire.
Jouer à tellement y croire que jouer pour de vrai.
Jouer à ne vouloir que le faux.

Depuis toujours le vrai m'emmerde. Pire, le vrai me fout la trouille.
Quand je dis le vrai, je parle du monde des Grands.
Où il ne faut pas faire trop de bruit, où il ne faut pas mettre trop de couleurs, où on ne doit pas dépasser du trait.
Où on ne peut plus rire fort ni pleurer aux sanglots.
Ce monde où les Princesses n'existent pas, où les fées ne se promènent plus dans les bois, où les grenouilles ne se transforment plus en Prince Charmant.
'sont chiants les Grands!
Moi j'veux pas être grande.
J'ai 29ans et demi et je préfère continuer à jouer.
Pourtant j'ai failli arrêter.
J'ai failli me faire prendre au jeu des Grands justement...

J'avais le CDI, la 'tite case, la stabilité, la sécurité.
J'avais l'argent, les horaires souples. J'avais même un peu de temps pour les "loisirs".
Tu sais les "loisirs", ce concept qui veut que tout ce qui te passionne doit passer en second, voire en troisième ou même encore en quatrième plan dans ta vie.
Parce que dans le monde des Grands, faire rire, adorer écrire, ou encore voyager ne peut décemment pas te faire gagner assez de sous pour vivre comme un Grand.
J'avais donc arrêté de jouer.
Et ça m'allait.
Ça m'allait super bien parce que je n'avais plus la trouille.
Parce que c'était chouette de ne pas se demander comment j'allais finir le mois, parce que c'était génial de partir en vacances quand je voulais. Parce que ça rassurait de ne manquer de rien.

Et puis il y a eu le retour sur les planches.
Il y a eu les boyaux qui se tordent, les genoux qui font des castagnettes, les 15 clopes à la minute, les 3 gouttes de pipi à la seconde. Il y a eu les guilis dans la bouche et les dents qui claquent.
Les "Mais qu'est ce que je fous là bordeeeeel???"
Et il y a eu le rideau qui s'ouvre.
Le nez rouge, le tutu rose, les tournesols et l'accordéon.
Il y a eu le silence et puis les rires, les fous rires même, les gorges déployées et les larmes qui coulent.
Il y a eu les bravos, les "encore".
Les "Merci", les "Wouuuuaw"...
Il y a eu la magie.

J'ai tout de suite su que j'étais foutue.
Que je ne pourrai plus faire semblant.
Que le "pour de faux" était redevenu mon "pour de vrai".

Pour de vrai je veux être Clown.
Pour de vrai je veux faire rire.
Pour de vrai je veux donner des étoiles dans les yeux des petits et surtout dans ceux des grands.

Je te mentirai si je te disais que je n'ai pas la trouille.
J'ai même super trop les pétoches pour ne rien te cacher...

Mais à 29ans et demi il était sacrément temps de prendre ma première décision de Grande.

Et cette décision n'aurait pas été aussi facile à prendre sans ton soutien.
Parce que c'est grâce à toi tout ça...
Grâce à tes mots, grâce à tes rires, grâce au fait que tu rendes tout ça possible.
Alors MERCI!

#Euh... après je reste très lucide hein... Va pas croire que je me sois choper un melon de ouf malade après avoir joué 3 fois dans un resto! 
Je suis encore bien loin de l'Olympia et je ne suis même pas sûre de pouvoir y jouer un jour (:-), je sais que je ne suis personne sur un p'tit caillou au milieu de rien...
Mais j'men fouuuuus!!!
Je jouuuuuue!#

 

 

 

 

 

 

  

Posté par la-raconteuz à 00:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 juin 2013

Comment voyager quand tu vis sur 24km²

Depuis que j'ai décidé de poser les valises sur le caillou j'ai dû calmer ma soif de voyage.
Et je dois t'avouer que ça me manquait.
Ça me manquait de ne plus découvrir de nouvelles cultures, de ne plus sentir cette liberté de dormir toutes les nuits dans un endroit différent, de me lever dans un environnement inconnu.
Ça me manquait de ne plus voguer au fil de mes envies, le sac à dos en guise de maison.
N'ayant pas les moyens de m'offrir un road trip de sitôt j'ai dû trouver un moyen de voyager sur le caillou. 
Je n'ai rien trouvé de mieux que le déménagement.

Il y a 2 mois je quittais la villa de Marigot pour une tite case à Lurin.
Une tite case au milieu du zion, sans clim, sans wifi, sans eau chaude... une tite case avec des tentures, de jolies bougies, et des musiques d'ailleurs.
J'y ai vécu pendant 1mois et demi avec un voyageur, lui aussi venu d'ailleurs.
De la tite case à Lurin, j'ai continué mon voyage sur un canapé à Cul de Sac.
Un canapé dans une jolie maison, une maison du bonheur avec de jolies fleurs.
Dans cette maison il y a toujours un bon gâteau en train de cuire dans le four, on joue à des jeux, on prend soin les uns des autres. J'y ai vécu avec un cuisinier au grand cœur et une future maman, pendant 10 jours.
Ma soif d'aventure m'a conduit à Lorient chez une amoureuse à l'accent lointain et une protectrice des animaux, devenue la tata de Dinou fils.
Avec elle, on parle aux oiseaux, on donne à manger aux iguanes, on recueille les chiens errants.
Et quand il fait beau on bronze au bord de la piscine, tout en sauvant les fourmis de la noyade.
Grâce à Cédric, grâce à David & Angelina, grâce à Sarah & Rebecca, Dinou fils et moi venons de faire un joli voyage.
Un joli voyage plein de rires, de belles nuits sous les étoiles, de bons repas.
Un grand merci à tous...
Pour Dinou Fils le voyage s'arrête chez Tata Sarah, qui je suis sûre s'occupera de son neveu à merveille.
Quant à moi je repars pour une nouvelle aventure.
Dans 5dodos je pars vivre sur un bateau.
L'océan va devenir mon jardin... bien plus grand que 24km²!
T'inquiète pas je te raconterai...

Posté par la-raconteuz à 00:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

30 mai 2013

Les maths et moi ça fait 2...

J'suis nulle en maths.
Je ne sais pas poser une division, je misère à poser une soustraction. Quoique si je réfléchis bien je me souviens vaguement de "et je retiens z'1". Je retiens z'1 à quoi... j'en sais foutrement rien!
Bref, je suis nulle en maths et ça ne m'a jamais réellement posé de problème dans la vie. Grâce à l'appli "calculatrice" je m'en sors très bien.
Jusqu'à ce soir...
Il est 21h30.
Je sors du Sélect après avoir englouti un cheeseburger. Je culpabilise un peu de ma sur-consommation de gras... ayant englouti une pizza la veille au soir... 
Enfourchant Moby, je me promets d'aller palmer 1h demain matin.
Il est 21h30 donc, il fait nuit noire... 
Les étoiles brillent, l'île dort... Il fait bon... Je suis heureuse...
Haaaa ce que j'aime rouler la nuit sur mon fidèle destrier.
T'as vu ça ma Moby comment elle est trop belle notre vie? On est bien hein?
Kuf-kuf, me répond-elle.
Hein ma Moby on est bien ici? Hein?
Kuf-kuf-kuuuuuu________ lâche-t-elle dans un dernier souffle.
Mobyyyyyyy naaaaaan!
Bah si! Moby m'a planté. Elle m'a planté en plein Camaruche en plus la saloperie!
J'suis verte.
Mais en même temps c'est de ma faute. Elle n'y est pour rien la pauvre.
Jusqu'à ce soir, j'ai cru, naïvement, que ma formule magico-mathématique ({[kilomètresparcourus+consommation/litre] x camaruche/jr + [pluie+vent]} = 7€ ~ 4jours de folles cavalcades sur ma fidèle Moby) tenait la route.
Certes, je ne suis point Pythagore et encore moins Thalés mais si Moby avait eu une jauge, si et seulement si dis-je, ma chère Moby avait eu une jauge je ne me serai point lancé dans de savants calculs pour éviter la panne sèche.
Je n'ai plus qu'à la pousser tout en haut de Camaruche, et la laisser sur le bord de la route. Un petit bisou sur le rétro et je me décide à rentrer à la case à pied. Fait chier...
Je cherche désespérément l'appli "station essence" sur mon iPod... 
Ha bah ils l'ont encore pas inventé ces cons! Mais grâce à l'appli "lampe torche" j'évite les ravins et les nids de poule, l'appli "calculatrice" ne me sert à rien, tu imagines bien.
Il fait nuit noire... 
Les étoiles brillent, l'île dort... Il fait bon... Je suis heur...
J'suis fatiguée oui! Et j'en ai marre! Et ça me gave de me taper la moitié de l'île à pied et.... MERDEEEUH! FAIT CHIER DE PUTAIN DE BORDEL DE MERDEUUUUH, me dis-je pendant ma balade nocturne.
Une fois arrivée à la case, mon coloc' m'attendait avec des moelleux au chocolat!
Bon alors si on part du principe que:
(1cheeseburger/25mindemarche) + (1moelleuxauchocolat/1hdepalme) = leculdeshakira
Je peux éventuellement en conclure que je n'ai pas besoin d'aller palmer demain matin?
Si et seulement si je bouffe de la salade pendant une semaine...

 

Posté par la-raconteuz à 05:20 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

25 mai 2013

...PSYKOTIK...

Y'a une semaine, decidant de me sentir un brin triste et déprimée, (non parce que je me sentais trop bien depuis trop longtemps et du coup pour équilibrer j'me suis dis qu'il fallait que j'aille un peu mal... pas qu'un peu névrosée la nana...)
Bref. 
J'ai tenté l'auto remontage de moral en achetant des crèmes anti ride/acné/cellulite...#crisedelatrentaine# 
Parce que pour me faire aller mal vite, j'ai rien trouvé de mieux que de faire un dépistage complet de mon anato-facio-cuissotomie et j'ai vite réussi à me trouver moche, ridée, grosse patate et pleine d'acné. 
Une fois cette sous-estime de moi même à son paroxysme, j'ai pu aller dépenser une blinde en crèmes magiques qui te promettent peau lisse, teint lumineux, cuisses toniques et pores purifiés. Le tout pour la modique somme de ma peau des fesses, mais toujours moins cher qu'un billet d'avion pour l'Afrique du sud ou le Mozambique ou même le...
Bref, j'ai dévalisé la parapharmacie et je suis en passe de me sentir bien mieux. Sauf qu'une fois arrivée à la caisse...
PAIEMENT REFUSÉ.
_ Bah j'ai de l'argent sur mon compte madame... Je comprends pas... Euh... Vous prenez les chèques?!
Le chèque signé je m'empresse de partir, un brin gênée.
 
Le lendemain, la déprime ne m'ayant point quittée, j'opte pour la phase 2 de l'auto-remonte-moral:
Faire les soldes. 
Je ne t'apprends rien si je te dis qu'une nana à l'impression de se faire du bien en dépensant le PNB du Sri Lanka. 
J'ai donc craqué pour une (une? une seule??!) trop super belle longue robe.
À défaut de pouvoir camoufler mon acné sous une burka, je tente de camoufler le surplus adipo-cuisseux sous DES longues robes #crisedelaparanodelacellulite#
Sauf qu'une fois arrivée à la caisse...
PAIEMENT REFUSÉ.
_Bah j'ai de l'argent sur mon compte madame... Je comprends pas... Euh... Vous prenez les chèques?!
Le chèque signé je m'empresse de partir, un brin saoulée.
Le jour d'après, la déprime toujours présente, je tente la balade cheveux au vent sur ma fidèle Moby. Ça au moins c'est gratuit.
Au bout de 3 tours de l'île je détecte, grâce à mes savants calculs, que le ventre de Moby est creux. 
Moby n'a pas de jauge, jsuis donc une pro du:
{[kilomètresparcourus+consommation/litre] x camaruche/jr + [pluie+vent]} = 7€ ~ 4jours de folles cavalcades. 
Bref Moby allait être à sec. On arrive tout juste à la station, frôlant la panne.
La douce voix de la dame du distributeur automatique me souhaite la bienvenue et m'indique la marche à suivre pour faire le plein. 
Veuillez insérer votre carte.
Veuillez choisir votre carburant.
Vous avez choisi Sans plomb 95? Veuillez valider votre choix.
Veuillez composer votre code.
Veuillez...
TA GUEUUULE Madame! Elle me saoule avec ces "veuillez nanani nanana" celle là!
Oui je veux du Sans plomb 95 et non je veux pas de ticket et...
Madame?
Madame t'es là?
CARTE INVALIDE.
PAIEMENT REFUSÉ.
La station de St Jean vous souhaite bonne route.
....Putain madame tu déconnes? Jsuis à sec là, je risque pas de la prendre la route!
Madame??! Madame tu prends les chèques?
C'est pas que ... Mais si!
Le coup de déprime laisse place à la colère.
Haaaa bah ça y est ça va mieux. J'ai la rage! Ouiiiiii! Grrrrr j'suis super énervée! Hahaha!!! 
Oui j'avoue, je suis une palette d'émotion sur pattes... 
Non Soïzik, on dit bipolaire aujourd'hui, me rétorque mon moi interne. 
Un des autres moi. Oui parce que je suis plusieurs dans ma tête, tu le sais.
Non Soïzik, on dit...
Vas y ta gueule toi aussi là haut!!
Bon qu'est ce qu'elle a ma carte??!
Aurais-je abusé de la CB ces derniers temps?
Non j'ai pas abusé. Non.
Non j'ai pas dépassé les 3000€ de plafond par semaine (j'ai un plafond hyper haut j'avoue, mais c'est au cas où il me faudrait un billet d'avion pour si loin en cas de gros coup de déprime tu sais bien!)
Non là, j'ai juste acheté pour 150 balles de produits magiques, et puis 6 robes, 1 jupe, 2 foulards, 1 paire de compensés, 1 short, 1 veste, 3 Tshirts et... Et bah c'était quand même une bonne petite déprime ça. 
Une bonne petite déprime de quelques centaines d'euros, mais j'ai fait une économie de près de 2000€ sur le total! Ça valait le coût.
Voilà où j'en étais de mes réflexions avec moi même et les autres. Seule au final, en pleine nuit, face à la dame du distributeur automatique de bibine pour Moby. 
Moby, je te le rappelle, complètement à sec.
C'est alors qu'un de mes moi se souvient qu'on a une autre CB.  
Une dont je ne me sers plus depuis des années mais qui me coûte toujours 10 balles par mois parce qu'elle a l'option internationale.
Note pour plus tard: annuler l'option internationale au plus vite parce que St Barth bah c'est la France meuf! Donc tu paies 10 balles par mois pour rien! Autant les reverser à une association genre "Soleil-pour-tous-et-pas-rien-que-pour-les-expat´-insulaires-qui-nous-gavent-avec-leur-statuts-et-photos-Facebook-pendant-que-nous-français-de-métropole-on-a-droit-qu'à-3-pauvres-petits-degrés-un-25Mai-à-Paris!" Tu la connais cette assos non?
Bref, j'ai une autre carte mais ai-je encore le code en tête?
Suspense...
Mais bien évidemment j'ai le code puisqu'un de mes copains dans ma tête est capable de retenir des numéros à vie.
J'ai cette particularité grâce à mon frangin. 
Gamine, il me faisait retenir les plaques d'immatriculation.
"_Soï c'était quoi le numéro de la Renault 5 verte?
_1654IU86.
_Et la Mazda bleue?
_Vas y arreteeeeuh c'est l'heure d'Helene et les garçons là!!!"
10 ans après il s'amusait, au détour d'une conversation, à me les demander.
"_Soï c'était quoi le numéro de la Renault 5 verte?
_1654IU86.
_Et la...
_Vas y mais dégage avec ton jeu pourri t'es chiant putain je vais louper Beverlly Hills!"
Le pire c'est que 10 ans après je les connaissais toujours. Peut être même qu'en me concentrant je serai capable de les ressortir. 
Non parce que les numéros de plaques cités ci dessus je les ai inventé hein... Bah oui quand même... Jsuis pas une Asperger non plus hein.
Bref, merci frangin, parce que sur ce coup là, ça m'a évité de rentrer à pieds, seule, en pleine nuit.
Aujourd'hui, le moral est revenu.
Je me trouve pas trop si grosse, ni trop si moche mais j'ai quand même toujours une p*tain de sa race de bordel de crise d'acné de ouf malade qui me rend dingue dingue diiiiingue! 
#crisedelatrentainebisrepetita#
Aujourd'hui donc, mon compte de metropole est délesté de quelques euros mais ma CB d'ici est toujours bloquée!
Je me décide donc à aller éclaircir tout ça auprès de ma conseillère.
"_Bonjour Madame, ma carte est bloquée. Et je comprends pas très trop pourquoi.
_Ha oui, on a bloqué votre carte parce que vous faisiez partie de la liste des tentatives de fraudes.
_Des fraudes? Des fraudes de quoi? J'ai rien fraudé moi j'te jure Madame!
_Non, il y a eu tentative de fraude sur votre compte. Quelqu'un a tenté des retraits sur votre compte.
_Quoi? Qui ça? Qui Madame?! Dit moi quiiii. Il va me faire des menaces? Des coups de fil anonyme? Il va me suivre? Qui m'en veut Madame? Dit moi quiiii! J'ai peur!
_Les retraits ont été tenté au Pérou.
_Au Pérou? Mais je suis rentrée du Pérou il y a déjà 4ans! Pourquoi ça arrive maintenant? Rah bordel, jsuis sûre que c'est le mec du cyber café... Ha jsuis sûre c'est lui!!!
_Non mais calmez vous Mademoiselle, il n'y a aucun rapport avec vous en particulier. Ce sont des fraudes informatiques.
_Un pirate? C'est un pirate de la toile c'est ça? Et il m'a piqué mes sous?
_Non, nous avons bloqué votre carte avant que ça n'arrive. Votre nouvelle carte devrait arriver sous peu.
_Ha d'accord. Merci madame."
Et là il y a un truc que je ne comprends pas très bien.
Comment ma conseillère a pu deviner que ce n'était pas moi qui était partie faire un petit voyage au Pérou?
Alors d'accord le Pérou j'ai déjà fait, mais quand même, jsuis cap´ de tout quitter pour le Pérou ou ailleurs.
C'est vrai ça. Comment elle l'a su ma conseillère??!
Quand je suis partie en Afrique du Sud elle a pas bloqué ma carte.
C'est pas pour dire mais je crois bien que j'suis sur écoute. Jsuis traquée. Jsuis suivie. Jsuis...
Non Soïzik, on dit PARANO!
La phase déprime est passée, la phase colère aussi. La phase névrose idem.
Ha...bon bah c'est bon, je peux re aller bien pour un moment.
Ouiiiiiii je vais bien!
Hey les gars là haut, je vais bien!!!!!

Posté par la-raconteuz à 18:52 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,


26 avril 2013

Quand je serai grande je serai pas comme tout le monde...

À 16 ans j'étais une "baboss".

La "baboss" s'habille en friperie.
Elle porte 3 robes à fleurs, toutes superposées sur un pantalon patte d'eph', un foulard dans les cheveux (cheveux qu'elle a crades et/ou dreadeux). Elle a des piercings (arcade et/ou lèvres et/ou nez...) des mitaines (bien plus pratique que des gants pour rouler ses clopes par tout temps).
Dès qu'elle le peut la "baboss" est pieds nus, même dans la rue. 
Surtout dans la rue. 
Elle a toujours un gros châle en laine autour du cou et une valisette en cuir élimé en guise de sac à mains. Dans sa valisette elle trimballe toute sa vie, au cas où. 
Parce que la "baboss" aime à croire qu'elle ne sait pas où elle sera le lendemain. Non pas qu'elle soit à la rue, loin de là, mais la "baboss" aime ce sentiment de liberté de ne pas savoir où dormir... 

La "baboss" est dans un lycée artistique.
Elle fait du théâtre, de la danse contemporaine, elle lit de la Poésie et écoute Nostalgie.
Elle jongle, elle fait du feu, du diabolo, du bâton du diable.
Ses amis sont une tribu de chevelus-fumeurs-de-joints. La famille. 
Ils se retrouvent dans des festoches aux quatre coins de la région tous les week end.
Ils dansent sur Tryo, connaissent les Têtes Raides par coeur, jouent de la percu sur Massilia.
Ils passent des soirées entières à picoler avec le jeu de la quinte, de la pièce, du cap's, du "je passe le baba à toi... à qui?".
Ils emploient des mots bizarres comme "tsélefo" 'tsanawa" "fnien"... des mots qui veulent tout et rien dire.
Ils se promettent l'amitié à vie et rêvent de leur vie d'adulte.

Une vie d'adulte pas "comme tout le monde".

La "baboss" rêve d'aventure, elle rêve de vivre dans une roulotte et d'avoir des chèvres.
De manger que ce qui pousserait dans son jardin (jardin qui aurait été "bio" forcément même si à l'époque on n'en parlait pas très trop du "bio"), de se laver dans le ruisseau qui aurait coulé au pied de son terrain, et de se sécher au soleil, allongée sur le rocher au bord du ruisseau.
Dans sa roulotte elle ne se serait jamais ennuyée, bien trop occupée à tricoter, coudre, écosser les petits pois ou à faire des confitures.
Sa vie d'adulte ne serait que découvertes, passion, rires et galipettes dans les bois façon Marie Ingalls.
Pas de télé, pas de téléphone, pas d'internet (de toute façon à l'époque internet c'était comme le bio, on n'en parlait pas).
Elle n'aurait pas besoin de travailler, puisque le peu d'argent dont elle aurait besoin elle le gagnerait en vendant ses fromages de chèvres.
Elle voyagerait dans le monde entier avec sa roulotte. Elle se remplirait des couleurs, des odeurs de chaque terre. Elle apprendrait les danses de chaque cultures. Elle ne parlerait qu'une langue, celle de l'amour.
Mais en attendant de pouvoir se la jouer à la Petite Maison dans la Prairie, la "baboss" doit décrocher son bac.
Non par choix, mais parce que ses parents lui ont dit qu'une fois le bac en poche elle pourrait faire ce qu'elle veut de sa vie.

Une fois le Bac en poche la "baboss" quitte la campagne pour la ville.

C'est le début des contradictions. On ne peut décemment pas installer une roulotte en centre ville...

Pendant que tout les copains chevelus-fumeurs-de-joints sont à la Fac, elle, elle fait la serveuse pour se payer ses cours de théâtre.
Elle vit dans un p'tit studio qu'elle a décoré de tentures indiennes, de coussins au sol, de tapis... Elle se dit que son studio pourrait être sa roulotte.
Elle mange des pâtes n'ayant pas les moyens de s'acheter des légumes frais au marché.
Elle passe ses journées scotchée au téléphone et rêverait d'avoir la télé pour mettre son cerveau en pause. Elle trouve les journées beaucoup trop longues et s'ennuie à mourir.
Elle trouve ça chiant d'être grand.
Et elle commence à avoir la trouille.
Parce que c'est bien beau de ne pas vouloir faire "comme tout le monde" mais ne pas être "comme tout le monde" en grandissant ça fout la trouille.
Et là, à 20 ans, la "baboss" se dit qu'il serait peut être intelligent de faire des études finalement; parce que faire la serveuse ça la gonfle royalement.
Elle s'inscrit en Arts du Spectacle.

Sans trop le vouloir elle s'est mise dans le rang.

Elle ne porte plus qu'une seule robe à fleurs, ses cheveux sont propres, elle n'a gardé qu'un seul piercing (un petit diam's dans le nez). Elle a pleins de sacs à mains avec le minimum syndicale dedans vu qu'elle sait tous les soirs où elle dort. Elle ne marche pieds nus que sur les tapis de son salon et ses talons claquent sur le dancefloor le samedi soir. Les chevelus fument toujours des joints mais ont coupé leur dreads.
Comme tout le monde...

Son amoureux est agent immobilier. Il lui parle d'investissement, de projet bébé, de maison à la campagne, de vacances à Royan et d'hivers à La Plagne. Il lui peint leur vie. Une vie dont elle ne voulait surtout pas. Mais pourquoi pas...
Elle est devenue grande ça y est.
Elle a 23 ans.
C'est l'âge des choix importants.
L'âge de choisir un métier, un lieu de vie avec des nouveaux amis, l'âge de la fin des conneries normalement.
23 ans.

C'est à cet âge là que la "baboss" que j'étais est tout doucement revenue dans ma vie.
Une nuit elle est venue pleurer sur mon oreiller, elle était désespérée.
Elle m'a d'abord dit que si je lui demandais de partir elle ne reviendrait plus jamais, qu'elle me laisserait dans ma vie "comme tout le monde" mais que pour elle cette vie là c'était au dessus de ses forces.
Elle m'a dit qu'elle souffrait en silence depuis trop longtemps, que je l'avais vidée.
Je l'ai vu dans ses yeux qu'elle n'était déjà presque plus là.
Plus d'étoiles, plus de rires, plus d'amour... Ses yeux étaient comme morts.
Et j'ai eu peur.
Peur qu'elle me quitte. Peur qu'il soit trop tard. Peur de ne pas avoir assez de forces pour redonner vie à ses yeux.

Alors je l'ai supplié de rester. Je lui ai dis que j'allais l'aider à retrouver ses rêves, que j'allais l'aider à les vivre surtout.
Et je me suis mise à pleurer avec elle.
J'ai pleuré tout ce que j'allais devoir quitter, j'ai pleuré parce que je ne savais pas par où commencer. J'étais terrorisée.
Quand on veut changer de vie par quoi faut-il commencer?

J'ai cru qu'elle allait me prendre dans ses bras, qu'elle allait me rassurer, qu'elle allait me calmer en me disant qu'à deux on serait plus fortes.
Mais au moment où je lui ai demandé de rester la "baboss" a vrillé.
Ses yeux ont commencé à reprendre vie. J'y ai vu la rage.
Elle m'a secoué dans tous les sens, m'a frappé, me criait fort dans les oreilles. Elle hurlait, elle hurlait parce qu'elle souffrait.
Elle m'a aboyé mes rêves d'avant et doucement elle s'est calmée.
Elle m'a dessiné ma roulotte, m'a fait écouter le clipotis de mon ruisseau, elle m'a prise dans ses bras et je me suis endormie.

Le lendemain matin j'avais un petit mot de la "baboss" sous mon oreiller:
"Vis tes rêves au lieu de rêver ta vie".
Je me suis levée et j'ai tout quitté.
J'ai quitté l'agent immobilier, j'ai arrêté mes études, j'ai demissionné de mon job de serveuse, j'ai fait mes cartons et je suis partie.
Je suis partie et je ne me suis jamais retournée.

(à suivre...) 

Posté par la-raconteuz à 01:01 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

06 avril 2013

** 10 ans **

 

Hier j'ai eu 20ans.
J'ai emménagé pour la 1ère fois avec un mec.
J'ai eu ma Licence.
J'ai monté mon spectacle.
J'ai quitté mon mec.
J'ai été malheureuse. Très. Trop.
J'ai vécu l'amour.
J'ai voyagé aux quatre coins de la planète.
J'ai appris un métier.
J'ai trouvé mon paradis sur terre et j'y suis restée.

... 10 ans ...
Déjà 10 ans.

Et demain?

Demain je découvrirai la mer.
J'aurai 30 ans.
J'aimerai.
Je changerai de métier.
J'aurai moins peur.
J'écrirai.
J'aurai des enfants, et peut être même que je me marierai.
Je serai une femme de 40 ans.
Je verrai mes enfants grandir et je leur raconterai.
Je me souviendrai.

Je me souviendrai de son rire, des larmes qui coulaient le long de ses joues, le souffle déjà manquant.
Je me souviendrai du bleu de ses yeux, pétillants, en colère parfois, mais jamais contre moi.
Je me souviendrai du rythme qu'il tapait sans cesse: les doigts sur la table, et son pied qui suivait le tempo.
Je me souviendrai de ses silences alors que j'avais envie qu'il parle, qu'il me raconte.
Je me souviendrai qu'il m'écrivait, qu'il m'aimait et qu'il était fier. Mais ne le disait pas. Pourtant il était fier. Fier de la dernière.
J'aurai oublié le son de sa voix mais je me souviendrai de son odeur; mélange de tabac froid, de musc, d'épices. Il était "poivré" mon Père.

Il était rêveur, fantasque, voulait tout mais ne faisait rien.  
Il était râleur, colérique, un brin moqueur.
Éternel insatisfait il est passé à côté.
À côté de nous, à côté de tout. 

Je me souviendrai que je lui avais promis que je ne serai pas triste, que je serai "grande", que je profiterai de tout ce qu'il n'avait pas fait, que je me ferai aimer, que je vivrai mes rêves sans juste les laisser filer... 
Tout ça je l'aurai fait.
Je me souviendrai de cette date. Rien qu'une date.

Une date où ça n'est pas plus douloureux que les autres jours.
Où ça ne le sera pas moins.
C'est une date. Rien qu'une date.
Le premier jour.
La première semaine.
Le premier mois.
La première année...

Aujourd'hui ça fait 10 ans.

10 ans que mon Père me manque comme si c'était hier...



 

 

Posté par la-raconteuz à 23:14 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

05 avril 2013

Black Out!

Aujourd'hui j'ai décidé d'être organisée.
Être organisée ça commence par prendre mon billet retour pour la métropole.
Juste pour les vacances hein. Bah non je rentre pas hein. T'as rêvé toi!

Quand j'ai décidé de revenir en Novembre je ne savais pas trop si j'allais rester 6 mois... 1 an...
C'est pour ça que j'avais pris un billet Aller/Retour modifiable sur 1 an.
À l'époque je tentais déjà d'être organisée.

Ce matin je décide donc de modifier le retour. Que de toutes façons je ne sais pas quelle date j'avais fini par booker mais je sais que je pouvais modifier jusqu'à Septembre.
On est en Avril.

Wouaw! Je suis sacrément organisée.

"_Allo Madame Bonjour. J'ai un aller/retour chez vous modifiable sur un an et je voudrais réserver le retour. S'il vous plaît merci.
 _Votre n° de dossier s'il vous plaît.
 _Ha! Bah merde je l'ai pas. (pas si organisée que ça la nana...)
 _Votre nom alors.
 _Soïzik.P......... (attente)
 _Vous êtes sûre?
 _Sûre de mon nom? Bah oui hein...
 _Non sûre que c'est chez nous que vous avez pris votre billet.
 _Bah oui hein quand même. Je me souviens bien de la dame du bureau de droite, elle cherchait les meilleurs tarifs et elle m'enviait si tant de partir au soleil et elle m'avait même dit qu'il fallait pas que Dinou il soit trop gros sinon il allait voyager en soute... Je me souviens m'être dis que je ne savais pas quand je voulais rentrer mais que bien sûr j'allais rentrer... Donc le modifiable 1 an c'était chouette Madame.
 _Laissez moi chercher et je vous rappelle Mademoiselle."

C'est là où j'ai commencé à me dire qu'être organisée c'était quand même pas hyper facile. Passer des mois dans un dossier sans numéro... c'était sûr qu'on allait me perdre.

Drrrrring! (wouaw déja? L'est sacrément rapide la dame).

"_Bonjour Mademoiselle P, c'est la dame du bureau de droite à l'appareil.
 _Ha alors c'est bon? Vous vous souvenez de moi? Je voudrais modifier mon billet s'il vous plaît Madame. Pour être bien organisée.
 _Oui je me souviens de vous. Vous vivez sur un caillou, avec votre chat. Vous avez souvent un foulard dans les cheveux... vous êtes un peu hippie... hahahaha...
 _Ha bah oui c'est ça, c'est bien moi. Alors ce billet?
 _Je suis désolée de vous dire que vous ne l'avez pas pris chez nous votre billet. Vous avez bloqué les dates mais 3 jours avant votre départ vous avez annulé.
 _...... QUOI? Bah... c'est pas possible hein. (genre prend moi pour un jambon). Non parce que j'y suis sur mon caillou, mon Dinou chat fils aussi. On est bien arrivé en avion quand même, genre on n'est pas arrivé en passant par un monde parallèle... même que Roger il avait complètement craqué son slip, je m'en souviens.
 _Je suis ravie de savoir que vous êtes bien arrivés sur votre caillou vous même et votre Dinou chat Fils mais vraiment le billet vous ne l'avez pas pris chez nous...
 _Ha d'accord. Mais je l'ai pris où alors hein... Pfff j'en ai marre Madame, moi je voulais être organisée là et puis bah...
 _Profitez du soleil Soïzik, si vous ne rentrez pas c'est pas grave. Ça reste entre nous, mais c'est la merde ici... Restez sur votre caillou. Profitez pour moi...
Euh bah oui mais quand même Madame... va bien falloir que je rentre."

Finalement je ne suis même plus sûre d'avoir pris un A/R, je ne sais encore moins chez qui.
En agence? Ici? En métropole? Sur internet???
Mais bordel comment on a fait avec Dinou pour arriver là?
J'suis quand même pas désorganisée au point de me télétransporter!
Et j'ai pas envie de repayer un billet si j'en ai déjà acheté un.

C'est pas grave... je vais rentrer à la nage.
Si je pars de suite je serai au pays en Septembre non?

Posté par la-raconteuz à 18:23 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

La coloc' ou comment apprendre à vivre seule en étant 4 sous le même toit...

Je ne t'en ai encore jamais parlé mais comme beaucoup de gens ici je vis en coloc', et pas n'importe quelle coloc'.
Je vis avec 3 mecs. Des vieux.
Bah oui hein, à plus de 40 piges pour moi t'es un vieux, parce que moi bah j'ai pas 30 ans. 'fin pas encore.
Bref je vis en coloc avec 3 mecs.
Me faire accepter n'a pas été chose aisée vu qu'à la base ils cherchaient un mec, un vieux comme eux, avec surtout pas d'animaux.
Bon bah finalement ils m'ont pris moi, jeune femme de pas 30 ans avec mon Dinou fils. Dinou fils c'est mon chat.

J'aimerai pouvoir te raconter ma vie à la coloc mais par respect pour eux je ne te raconterai pas.

Quoooa la raconteuz qui raconte pas???!

Bah non je peux pas raconter. Pas tout du moins.

Coloc n°1 c'est le chef de la coloc. C'est celui qui gère. Qui fait le ménage. Qui s'occupe des éviers quand ils sont bouchés. Qui descend les poubelles. Qui construit des abreuvoirs à colibris. Qui arrose les plantes.
C'est aussi celui qui me laisse des surprises dans mon frigo en forme de douzaine d'huitres, de saumon fumé, de plats traditionnels créoles, de foie gras, de Chardonnay. Il fait tout ça quand je suis au travail et la nuit c'est lui qui travaille, donc on ne se voit jamais.

Coloc n°2 c'est le frère de coloc n°1. C'est celui qui fait pas de bruit et qui n'aime pas les gens qui en font. Il travaille beaucoup et quand il travaille pas il dort. Sachant qu'il dort quand je suis au travail et qu'il travaille quand moi je dors, coloc n°2 je le vois jamais non plus.

Coloc n°3 c'est celui qui oublie tout. Qui oublie d'éteindre les robinets, qui oublie de ranger ses affaires. Une fois il a même oublié ses clefs dans son frigo. Heureusement il est gentil. Mais je le vois pas beaucoup. 

Ils sont tous les 3 gentils d'ailleurs. Ils m'ont jamais posé de questions, du coup je crois qu'ils ne savent pas trop qui je suis.

Pour eux, Coloc n°4 c'est "la miss et son chat". Celle qui ne fait pas de bruit. Celle qui ne parle pas, sauf à son chat. Celle qui part tôt et qui rentre tard. Celle qu'on-ne-sait-pas-trop-ce-qu-elle-fout-de-ses-journées-et-qu-on-ne-voit-jamais.

Ca fait 5 mois qu'on vit tous sous le même toit et on ne se connait pas.

Demain "la miss et son chat" quittent la coloc' mais je ne suis pas sûre qu'ils s'en apperçoivent.

Euh, bah... Salut les gars c'était sympa! Merci pour tout j'ai adoré!

Et sans aucune ironie je peux dire que j'ai eu des colocs en or. Parce que grâce à eux j'ai appris à vivre seule.
Et à "pas 30 ans" il était sacrément temps que j'apprenne.

Dinou Fils et moi même n'ayant pas les moyens de réellement vivre seuls on s'installe dans une autre coloc'.
Parce qu'on a pesé le pour et le contre et on s'est rendu compte que la case elle est bien, ça c'est sûr.
245m², 4 terrasses, belle vue, belle lumière, place de parking. On peut recevoir des copains. Pleins même. 
Les colocs sont gentils et ne font pas de bruit.
Mais on s'est rendu compte aussi qu'on n'y était jamais à la case.
Et payer 1000 balles de loyer pour être dehors c'est pas que ça commencait à nous saouler, mais un peu si quand même. Ouais en fait ça nous saoulait grave.
Autant aller dans une 'tite case avec 1 terrasse/belle vue/belle lumière/place de parking aussi/ pour moins cher. Bah oui hein.

On ne connaît pas encore "Futur Coloc et sa chatte" mais on espère qu'ils feront pas trop de bruit et qu'ils seront gentils.
D'toutes façons nous, on est toujours dehors.  

Posté par la-raconteuz à 05:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

06 mars 2013

C'est pas de ma faute, c'est les planètes...

Pour toi qui n'a pas lu ça, (ce que je t'invite à faire) je tiens à te préciser que ce qui va suivre va peut être te paraître étrange.
Et dis toi que tout ce qui est étrange pour la plupart des gens normaux est forcément hyper normal pour moi!
J'y peux rien, j'suis comme ça, j'suis scorpion!
Voilà comme ça c'est dit. Oui je suis scorpion.

Et comme je suis scorpion, je suis attirée par tout ce qui touche aux sciences occultes, c'est mon petit côté mystique.
Je suis aussi, toujours à cause de mon signe astrologique, une déterminée, une entière et une désirable.
En d'autres termes: une chieuse complètement barrée et assez libérée!
Mais là n'est pas le sujet...

Ce que je voulais te raconter, c'est mon expérience avec Patricia Aubert, une astrologue hyper calée dans son domaine.

Si j'ai fait appel à elle, c'est parce qu'il y a quelques temps j'ai senti que mes planètes étaient en train de foutre un peu trop le bordel dans ma vie et j'ai voulu comprendre à quoi elles jouaient là haut.
Je tiens à te préciser de suite, qu'il ne s'agit pas de voyance. 
Patricia ne s'amuse pas à te lire ton avenir dans une boule de cristal, encore moins dans les cartes ni le marc de café.
Tout ce qu'elle fait c'est étudier la place des planètes selon ton lieu, ton heure et ton année de naissance.
Chaque planète à une certaine signification et représente une base de donnée dans ce qu'on appelle en astrologie le "continuum de conscience".
C'est à dire qu'on a chacun un bagage (selon la carte du ciel à notre naissance) et qu'on va se servir ou pas de ce qu'on a dans ces valoches (les valoches étant ce que symbolise chaque planète).
Dans ton thème astral sont inscrits des moments importants de ta vie, que ce soit de l'ordre de l'intime, du professionnel, ou encore des rencontres et des lieux de vie.
Mais Patricia te précise bien qu'on a tous notre libre arbitre et que tout n'est pas "inscrit" ni même "fixé", encore une fois il ne s'agit pas de voyance.
Tu me suis?

Avec toutes ces informations elle te fait ton thème astral.
En gros elle arrive à rentrer dans ta tête!

Elle m'a complètement fait halluciner tellement elle est tombée juste sur toute la ligne.
Et ça, même si j'avais été Bélier (les Béliers sont beaucoup plus cartésiens que les Scorpions c'est bien connu) je pense que je n'aurais pu rester de marbre face à sa force d'analyse.

Je ne vais pas te raconter mon thème en détail, parce que je ne voudrais pas que tu puisses te retrouver dans ma tête.*

*J'ai pas envie de te faire peur surtout!

Mais ce que je peux te dire c'est que dans mon thème c'est un peu le bordel et qu'il est tout basé dans le MOI.
J'suis sûre que ça t'étonne guère en plus...
En gros je suis sur terre pour me chercher.

Je ne fais pas partie de ces petits chanceux qui, les fesses à peine posées sur le ventre de leur mère savent déjà qui ils sont et où ils vont.
Moi, je fais partie de ceux qui vont passer une bonne partie de leur vie à se chercher.
Et ça me va dans l'idée!
Non parce que du coup j'ai la chance de pouvoir aller chercher un peu partout.
J'aurais pu me trouver de suite et me construire dans un quotidien lambda et kiffer ma mémé...mais c'est raté.

Et ce n'est décemment pas de ma faute si Pluton se trouve sur mon ascendant, si j'ai Saturne en Natal et si Mars et Venus sont en carré à Neptune dans mon thème!
C'est pas de ma faute les gars si je suis comme ça, c'est les planètes!

Avec du recul je me dis que si j'avais su ça plus tôt bah ça m'aurait aidé.
Non parce qu'imagine toi dans ma tronche 5 minutes... je suis sûre que même 5 minutes tu tiens pas!
C'est pas vivable là haut j'te jure... on est au moins 15 et le but c'est de n'être plus qu'1 à la fin!

Mais comme je suis Scorpion, je sais que je vais finir par me trouver...
Oublie pas que je suis déterminée comme nana.

Si par hasard ça t'interesse de faire un voyage dans tes planètes, sache que Patricia sera sur le caillou du 18 Mars au 10 Avril.
Tu peux aller jeter un coup d'oeil sur son site www.patricia-aubert.com ou prendre contact avec elle par mail: patricia.aubert@hotmail.fr

Elle se fera un plaisir de rentrer dans ta tête!

 

 

 

 

Posté par la-raconteuz à 13:26 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,